Hubble dévoile un cliché de Sunburst Arc, une galaxie à 11 milliards d'années-lumières de la Terre

20 novembre 2019 à 11h37
11
Sunburst Arc PSZ1 G311.65-18.48
NASA, ESA, and E. Rivera-Thorsen (Institute of Theoretical Astrophysics Oslo, Norway)

Hubble nous a habitués aux clichés sensationnels du cosmos, mais celui-ci vaut vraiment le coup d'œil : la même galaxie y apparaît une douzaine de fois. En plus de nous en apprendre davantage sur les prémices de l'Univers, cette image est une nouvelle preuve de la théorie de la relativité d'Einstein.

Lancé en 1990, le télescope spatial Hubble a livré d'incroyables clichés à l'humanité et permis des avancées majeures pour la compréhension de l'Univers. Alors qu'il devrait bientôt prendre sa retraite et être remplacé par le télescope James-Webb, il a capturé une nouvelle image qui fascine la communauté scientifique à bien des égards.

Effet de lentille gravitationnelle

Sur ce cliché, une galaxie extrêmement lointaine située à 11 milliards d'années-lumière et baptisée Sunburst Arc apparaît plusieurs fois de manière kaléidoscopique. Cela n'est pas dû à un dysfonctionnement de Hubble mais à un effet de lentille gravitationnelle, premièrement décrit par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité. Il est provoqué par un immense amas de galaxies, situé à 4,6 milliards années-lumière de la Terre, qui se trouve entre Sunburst Arc et le télescope Hubble.

Les arcs que vous pouvez observer sur le cliché (trois se trouvent en haut à droite, et le quatrième en bas à gauche) sont en fait constitués de la lumière émise par la galaxie, qui a ensuite été déviée par l'amas. En plus de déformer la lumière, l'effet de lentille gravitationnelle la rend encore plus brillante. Cette image est ainsi l'un des exemples les plus lumineux de cet effet. D'ailleurs, Sunburst Arc est tellement lointaine qu'elle n'aurait pas été visible sans la présence de l'amas de galaxie.

Une fenêtre dans le temps

Sunburst Arc est également exceptionnelle pour une autre raison : la galaxie apparaît dans l'état dans lequel elle se trouvait il y a 11 milliards d'années. Cette époque, appelée réionisation, a débuté moins d'un milliard d'années après le Big Bang. Grâce à ce cliché, les scientifiques ont ainsi pu étudier une période cruciale de l'Univers et publier les résultats de leurs recherches dans la revue Science.

Sources : Hubble, Science.
Modifié le 20/11/2019 à 11h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Minecraft Earth déploie son accès anticipé en France
Porn : Macron veut
NVIDIA déclinerait ses puces SUPER sur laptop en 2020
Gagnez du temps pendant le Black Friday avec la carte Fnac+ à 1€ pendant 1 an seulement aujourd'hui
Black Week Cdiscount : l'iPhone XR poursuit sa baisse de prix en s'affichant à 589,99€
Black Friday Amazon : Écouteurs Bluetooth TaoTronics avec 40 heures d'autonomie à 25,19€
WhatsApp pour Windows Phone... c'est fini le 31 décembre
100% des publications du CNRS en accès libre d'ici quelques années : la science ouverte en route
Haut de page