L'ESA voudrait envoyer une sonde de la taille d'une valise étudier un astéroïde

Eric Bottlaender Contributeur
15 novembre 2019 à 17h41
0
M-Argo 1
La petite sonde M-Argo

Ce nouveau petit véhicule s'appelle M-Argo pour 'Miniaturised Asteroid Remote Geophysical Observer', et l'ESA espère convaincre les ministres des pays membres qui vont se réunir les 26 et 27 novembre de financer sa mission...

Il y a un an le 26 novembre 2018, deux petits satellites nommés Marco-A et B accompagnaient la sonde InSight et ont permis, dans une démonstration technologique, de relayer les signaux de la mission vers la Terre lors de son atterrissage. Un succès pour les américains, que l'agence spatiale européenne (ESA) aimerait bien reproduire, avec une première mission M-Argo (Miniaturised Asteroid Remote Geophysical Observer) à peine plus grosse (un format de 22x22x34 cm), mais bien plus ambitieuse.

Accompagnant un satellite plus gros lors d'un départ hors de l'orbite terrestre, comme une sonde ou un télescope par exemple, M-Argo déploierait deux petits panneaux solaires et une antenne dépliable. Equipé d'un système de propulsion miniaturisé, il serait alors envoyé vers l'orbite d'un des astéroïdes qui passent régulièrement dans notre voisinage cosmique. Avec sa caméra et son laser altimétrique, la petite sonde serait alors en mesure de le cartographier avec précision.

Petit mais costaud

Derrière cette mission de démonstration technologique, il y a deux grands enjeux. Le premier est scientifique : les astéroïdes ont été étudiés de près ces deux dernières décennies, mais chacun est différent et tous ont réservé des surprises jusqu'ici. Aller en visiter de nouveaux permet donc d'en apprendre plus, et de caractériser éventuellement les différents matériaux à la surface pour de futures missions.

Mais l'avantage principal du format de M-Argo, c'est sa miniaturisation et son coût, réduit d'un facteur 10 par rapport à une mission traditionnelle. Et les travaux (mêmes préliminaires) sont utiles pour concevoir des antennes plus petites et fiables, un système de moteurs électriques-ionique adapté, etc.

Astéroïdes dans le viseur

« Un véhicule aussi petit n'a jamais voyage seul vers un astéroïde auparavant », a commenté Roger Walker, le responsable des satellites CubeSats pour l'ESA. L'agence espère recevoir le feu vert pour passer au développement et à la réalisation de la mission (prévue entre 2023 et 2025) à la réunion ministérielle qui aura lieu fin novembre, et qui passera en revue les projets. Côté objectifs, il n'y a que l'embarras du choix : 148 astéroïdes au moins sont visitables par ce type de mission, et 5 ont été présélectionnés pour leur intérêt scientifique.

A la même réunion un autre projet, Hera, pour aller observer un astéroïde bombardé par la NASA, demandera lui aussi son feu vert. Il est prévu à cette occasion de larguer également deux nano-satellites autour de l'astéroïde. Des mini-missions au maxi-potentiel...


Source : ParabolicArc.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top