La NASA et l'ESA main dans la main pour dévier les astéroides menaçant la Terre

05 septembre 2019 à 07h31
0
hera_esa

Plusieurs agences spatiales du monde entier, notamment la NASA et l'ESA, vont se réunir la Rome la semaine prochaine pour discuter des derniers progrès en matière de déviation d'astéroïdes.

Chaque mois, plusieurs centaines d'astéroïdes filent à toute allure à proximité de la Terre. Bien heureusement, ces objets dits géocroiseurs - croisant l'orbite terrestre donc - ne sont pas tous dangereux. Certains présentent tout de même quelques risques...

Les objectifs de la mission AIDA

C'est la raison pour laquelle les agences spatiales américaine et européenne, accompagnées de plusieurs agences spatiales issues de pays du monde entier, vont se réunir à Rome, la semaine prochaine, pour faire le point sur les avancées de la mission AIDA.

La mission spatiale AIDA, acronyme de « Asteroid Impact Deflection Method », a été lancée en 2015 par l'ESA et la NASA en prévision du lancement de deux engins spatiaux à destination de l'astéroïde binaire Didymos (65803) en octobre 2022, comme l'explique l'ESA sur son site internet. Un premier engin spatial, dénommée DART et développé par la NASA, aura alors pour mission de percuter à grande vitesse l'astéroïde le plus petit du système binaire. Un CubeSat développé par l'Italie l'accompagnera afin d'analyser les effets de l'impact immédiat de DART.

Dart_asteroide

Après cela, en octobre 2024, l'ESA enverra dans l'espace un autre engin spatial, dénommé Hera. Son objectif sera d'étudier les effets à long terme de l'impact sur l'astéroïde et d'obtenir des informations précises sur celui-ci, comme sa masse par exemple.


Un essai facile à réaliser

Si les agences spatiales européenne et américaine ont choisi de « s'attaquer » à Didymos, c'est précisément parce qu'il s'agit d'une cible facile et assez lente pour réussir possiblement à changer son orbite. Néanmoins, les agences spatiales ont conscience qu'une véritable crise se déroulerait dans des conditions autrement plus compliquées.



C'est tout l'intérêt du séminaire qui se tiendra à Rome entre le 11 et le 13 septembre. Les détails de la mission et les dernières avancées seront partagées entre les participants, permettant à l'ensemble de la communauté scientifique de faire un grand pas en matière de déviation d'astéroïdes.

Source : Engadget
11
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top