L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?

Yvonne Gangloff Contributrice
22 août 2019 à 15h22
0
Astéroïde

(99942) Apophis, du nom du « Dieu du Chaos » dans la mythologie égyptienne, est un astéroïde de 340 mètres de large, qui devrait « frôler » la Terre d'ici le mois d'avril 2029.

Apophis faisait déjà parler de lui il y a maintenant 15 ans, et à lire les médias ces dernières heures, ce n'est pas près de s'arrêter. En cause ? Une hypothétique collision avec la Terre, en 2029... Sauf que selon les calculs des scientifiques de la NASA, la probabilité de cette rencontre est nulle.


Visuel de la NASA montrant la trajectoire de l'astéroïde Apophis, en 2036 © NASA

« Frôler » la terre à 31 000 km de distance

En 2029, l'astéroïde Apophis devrait « frôler » la Terre à quelques 31 000 km de distance, un événement rare qui, cette fois, a été remis en lumière par Elon Musk, au travers d'un tweet le 18 aout.



Voilà donc ce qui a suffi à relancer les rumeurs quant à une éventuelle collision avec la Terre.

Avis aux superstitieux, le passage d'Apophis devrait avoir lieu un vendredi 13 avril. Pour autant, inutile d'invoquer la chance, puisque la probabilité d'une collision est nulle. Pour évaluer cela, les scientifiques ont utilisé l'échelle de Turin, outil de mesure permettant de définir le risque d'impact entre la Terre et un objet dit géocroiseur.

Les rumeurs, elles, semblent provenir du fait que, lors de la découverte d'Apophis en 2004, les scientifiques de la NASA avaient déterminé que l'astéroïde avait 1% de chance d'entrer en collision avec la Terre (niveau 4 de l'échelle de Turin), entraînant de possibles destructions.

Or, leurs calculs ont désormais, ramené le risque d'impact au niveau zéro de l'échelle de Turin : il est donc plus qu'improbable qu'Apophis n'entre en collision avec la Terre.

Pour les scientifiques de la NASA, c'est une chance plus qu'une inquiétude

Amarina Brozovic, scientifique spécialiste radar pour la NASA, est ravie de ce phénomène rare qui se produira dans dix ans.

Un fait qu'elle semble d'ailleurs pressée d'analyser : « Nous observerons l'astéroïde avec des télescopes optiques et des radars ». Il reste ainsi plusieurs années aux équipes de la NASA pour mettre en place tous les moyens nécessaires à l'observation approfondie de l'astéroïde.

Apophis est un phénomène rare, de par sa taille, conséquente, et sa proximité avec la Terre, qu'il va « frôler », à seulement 31 000 km. Il sera d'ailleurs visible à l'œil nu.

Pour les chercheurs de la NASA, notamment, Apophis va permettre d'étendre le champ des connaissances en astronomie mais aussi d'étudier, de manière plus précise, des moyens de prévention et de défense en cas de réelle menace d'impact avec un astéroïde, dans le futur.

Les chercheurs travaillent à la défense face aux astéroïdes

Les moyens de défense face à de possibles astéroïdes dangereux sont d'ores et déjà le terrain de recherche de nombreux scientifiques : parmi les stratégies actuellement étudiées, on trouve l'impact cinétique. Cette méthode consisterait à envoyer des engins spatiaux, à une vitesse très importante, afin de percuter l'astéroïde et dévier sa trajectoire. Aussi improbable puisse-t-il paraître, l'impact cinétique est, pour l'heure, la piste la plus sérieuse développée par les chercheurs : elle constitue d'ailleurs le cœur de la mission DART, qui devrait être testée en 2022.

L'utilisation d'une bombe nucléaire est aussi régulièrement évoquée, mais cette méthode manque encore de précision. En effet, faire exploser un astéroïde c'est aussi risquer de rater sa destruction et de le disloquer en une pluie de roches, qui seraient alors possiblement projetées sur la Terre. Aussi, selon les études en cours, il convient plutôt de faire exploser une bombe à plusieurs centaines de mètres de l'astéroïde, afin de dévier sa trajectoire.

Néanmoins, la NASA a encore le temps de mettre au point ses stratégies et ses outils, car selon ses propos, et à moins qu'elle n'ait omis des éléments dans ses recherches : « aucun astéroïde connu ne pose de risque significatif d'impact avec la Terre pour les 100 prochaines années ». Ajoutons à cela que, comme le souligne Numerama, le plus grand risque d'impact dangereux actuellement connu aurait lieu en 2185 !

Source : Express.co.uk , Numerama , NASA
Modifié le 22/08/2019 à 17h20
35 réponses
26 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top