Voyager 2 fournit un trésor de données 42 ans après son décollage

Eric Bottlaender Contributeur
05 novembre 2019 à 18h02
0
Voyager 1
Vue d'artiste d'une sonde Voyager, à des milliards de kilomètres

Avec ses cinq instruments encore actifs, la sonde Voyager 2, lancée en 1977, transmet patiemment ses données après le passage de la « frontière solaire », l'héliopause, il y a un an. Les précieux relevés documentent la zone pour la seconde fois...

Il y a tout juste un an le 5 novembre, Voyager 2 franchissait la frontière de l'héliosphère, cette zone au sein de laquelle les vents solaires de notre étoile sont prédominants, et atteignait l'héliopause. Le flux de particules (le plasma, très peu dense) dans lequel elle évolue a changé ainsi que les mesures du champ magnétique auquel elle est soumise.

Après Voyager 1 en 2012, elle devenait seulement la seconde sonde active à pouvoir faire des mesures hors de la « bulle » solaire... La NASA, dans un vocabulaire controversé, parle même d'espace interstellaire. Peu importe le nom, les équipes scientifiques ont saisi avec enthousiasme l'opportunité d'exploiter ces données, malgré les 16h30 de trajet que les relevés parcourent entre le véhicule et notre planète. Ce lundi, ils ont publié 5 articles dans Nature Astronomy.

Se prendre un vent interstellaire

Même si elle se trouve physiquement encore dans le Système Solaire, la sonde Voyager 2 n'est donc plus impactée par les vents solaires. Ses capteurs ont mesuré des changements des plasmas dans lesquels elle évolue, avec des particules chargées de beaucoup d'autres étoiles et des rayonnements cosmiques issus d'événements extrêmes comme les supernovae.

De ces 5 articles, qui correspondent aux 5 instruments de Voyager 2 encore actifs (un capteur de champ magnétique MAG, deux capteurs pour détecter les particules à faible énergie LECP et CRS, et deux capteurs pour étudier le plasma PLS et PWS), les principaux constats établis par Voyager 1 sont confortés, avec plus de précision car l'instrument PLS est en panne sur ce dernier.

Si loin de toi, Soleil

Il y a toutefois quelques différences dans les mesures, notamment parce que les trajectoires de Voyager 1 (actuellement à 22,1 milliards de km) et Voyager 2 (18,3 milliards de km) n'ont pas suivi le même cap. Voyager 1 a franchi l'héliopause dans la même direction globale que celle que poursuit le Soleil dans son mouvement au sein de notre galaxie, ce qui a aussi donné des mesures différentes au niveau des plasmas. Et le Soleil, entre 2012 et aujourd'hui, n'est pas dans la même « saison » de son cycle d'activité.

Stamatios Krimigis, l'un des scientifiques originels de la mission et chercheur à l'Université John Hopkins, a cependant déclaré que nous en savions toujours très peu sur la physique de l'héliopause, malgré ces deux visites. « C'est une bulle toute entière, que nous n'avons franchie qu'à deux points distincts ». Malheureusement, aucune autre mission ne devrait la franchir en étant active prochainement (New Horizons se sera éteinte avant), et à court de chaleur les deux sondes Voyager devraient lentement s'éteindre dans les 5 ans à venir... Après plus de 45 ans de découvertes !

Source : NASA.
11 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top