(Re)découvrez les premières photos de la face cachée de la Lune, dévoilées il y a 60 ans

10 octobre 2019 à 15h30
0
moon-lune.jpg

En octobre 1959, la sonde soviétique Luna 3 (ou Lunik III) s'approchait de la face cachée de la Lune pour la photographier. Il s'agissait alors d'une première mondiale retentissante, sur laquelle revient Air&Cosmos, 60 ans après.

Dès la fin des années 1950, en pleine guerre froide, les États-Unis et l'URSS se livrent une intense course à l'espace. Cette bataille, visant pour chacun à prouver sa domination technologique, a d'abord été marquée par l'avance prise par l'Union soviétique, avec un succès majeur obtenu il y a 60 ans, deux ans après Spoutnik.

Des informations filtrées par la propagande soviétique

Le 4 octobre 1959, est en effet envoyée la sonde Luna 3, depuis la base de Baïkonour. Son objectif est d'impressionner le monde entier, en obtenant les premières images de la face cachée de la Lune. Cette mission fait suite aux réussites de Luna 1, qui a survolé la Lune à moins de 6 000 km en janvier de la même année, et de Luna 2, quelques mois plus tard, qui est parvenue à poser pour la première fois un objet artificiel sur le satellite naturel de la Terre. Mais ce que l'URSS se garde bien de révéler, c'est qu'elle a dû passer par quatre échecs avant ces issues heureuses.

Dès le lancement de Luna 3, la propagande communiste abreuve la presse occidentale d'informations élogieuses sur la sonde. Et les journaux relaient les exploits spatiaux de la « véritable station interplanétaire ». L'appareil doit tourner autour de la Lune, pour prendre des photos de son hémisphère caché, à une altitude d'un peu plus de 60 000 km. Après une période de flottement d'une dizaine de jours, les premiers clichés parviennent finalement jusqu'à la Terre.

Découverte d'une surface jusqu'alors inconnue

Au total, la sonde a pris 29 photos, sur environ 70 % de la face cachée de l'astre. Seules 17 sont véritablement exploitables et leur qualité n'est bien sûr pas impeccable, mais l'essentiel est assuré. Vous pouvez en consulter une partie (en plus de l'image ci-dessous) sur le site Mental Landscape, ainsi que d'autres clichés issus de missions soviétiques ultérieures.

Face cachée de la lune Mental Landscape
© Mental Landscape

Une fois sa mission achevée, Luna 3 disparaît rapidement : après la perte du contact dès le 22 octobre 1959, elle se désintégrera dans l'atmosphère quelques années plus tard.

La course à l'espace se poursuivra ensuite dans les années 1960, avec notamment la victoire la plus marquante enregistrée par les États-Unis : le premier être humain marchant sur la Lune, en juillet 1969.

Source : Air&Cosmos
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top