Une planète étonnamment grosse tourne autour d'une toute petite étoile... et intrigue

27 septembre 2019 à 14h39
10
Exoplanete

Des scientifiques ont découvert l'existence d'une énorme planète lointaine, dont l'orbite est centrée sur une étoile pourtant relativement petite. Sa structure pourrait remettre en cause les connaissances actuelles concernant la formation planétaire.

Ce sont des astronomes de l'université autonome de Barcelone (Espagne) qui sont à l'origine de cette révélation. Comme souvent dans ce domaine, la planète, située à environ 31 années-lumière de nous, a été affublée d'un nom abscons : GJ 3512 b.

Une étoile presque dix fois plus petite que le Soleil

Ce qui est insolite avec cet astre, c'est sa taille, 46 % supérieure à celle de Jupiter, la plus volumineuse du système solaire. Il est assez rare d'observer des planètes de cette dimension, et plus l'étoile au centre de leur orbite est petite, plus ce phénomène paraît improbable. Or, dans le cas de GJ 3512 b, dont la période de révolution est de 204 jours, la taille de l'étoile en question ne représente que 12 % de celle du Soleil.

Une telle configuration est si inhabituelle que les chercheurs ont d'abord cru à deux étoiles gravitant l'une autour de l'autre. Mais après étude approfondie, il s'est avéré que GJ 3512 b était bien une planète géante.

Une formation incompatible avec les modèles classiques

Et cette découverte soulève des questions, en particulier sur la manière dont s'est formé cet astre gigantesque. Car actuellement, comme nous l'évoquions dans l'article sur les planètes orbitant autour d'un trou noir, on pense que la formation planétaire résulte d'un amas de poussière et de gaz autour d'une étoile. Et ce, jusqu'à la fabrication d'un noyau suffisamment volumineux pour créer une atmosphère grâce à sa gravité.

Mais en appliquant ce modèle à la configuration de GJ 3512 b, les scientifiques se sont aperçus qu'il était impossible d'obtenir un tel objet de cette façon. Ils ont donc dû privilégier une autre hypothèse, en l'occurrence celle dite de l'instabilité gravitationnelle. Selon cette théorie, la planète se serait formée à partir de l'effondrement spontané et soudain d'un disque de gaz, aboutissant à la création de son noyau.

D'après les auteurs de l'étude, une telle conclusion impliquerait que le processus de création planétaire serait plus diversifié que prévu. Et cela pourrait signifier l'existence d'un nombre plus important de planètes géantes que ce qui était jusqu'à présent imaginé.

Source : NewScientist
Modifié le 27/09/2019 à 14h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PowerColor va sortir une Radeon RX 5700 XT à refroidissement liquide
L'Epic Game Store offre cette fois l'excellent Metro 2033 Redux
Tesla déploie la version 10 de son logiciel et ses moult nouveautés
L'orbiteur LRO de la NASA cherche désespérément Vikram, l’atterrisseur lunaire Indien
Le Core i9-9900KS coûterait 600 $ à sa sortie
🔥 French Days : Smart TV Continental Edison TV LED 4K UHD - 55
Piper annonce son Computer Kit 2, l'évolution de son ordinateur à monter à partir d'un Raspberry
🔥 French Days : Maxtor M3 Disque dur externe HDD 1 To à 39,99€ au lieu de 119.90€
🔥 French Days : Aspirateur robot Et Laveur Amibot Animal Comfort H2o à 299,99€ au lieu de 699,99€
Haut de page