Des planètes pourraient tourner autour d'un trou noir plutôt que d'une étoile

Bastien Contreras Contributeur
21 septembre 2019 à 15h40
0
Trou noir

Des chercheurs affirment qu'il est possible pour une planète d'avoir son orbite centrée sur un trou noir supermassif, au lieu de tourner autour d'une étoile. Une théorie considérée comme crédible, mais qu'il est difficile d'étayer par une observation.

Si on vous dit « orbite planétaire », vous pensez certainement à une révolution autour d'une étoile, comme c'est le cas de la Terre avec le Soleil. Mais ce ne serait pas la seule piste envisageable.

À partir des connaissances actuelles sur le processus de création d'une planète

En effet, certains scientifiques ont déjà émis l'hypothèse d'une orbite possible autour de trous noirs. Deux chercheurs de l'université de Kagoshima (Japon) se sont, eux, penchés sur une catégorie particulière de ces objets célestes. Ils ont ainsi simulé le processus de formation planétaire sur un trou noir supermassif, structure dont la masse est un million de fois supérieure à celle du Soleil, pour étudier ce qu'il se passerait dans ce cas.


Car on dispose d'une idée assez claire de la façon dont se crée une planète. On pense que, traditionnellement, il s'agit tout d'abord d'un disque de poussière et de gaz se positionnant autour d'une étoile. Ensuite, la matière va progressivement s'agglomérer et être de plus en plus attirée, sous l'effet de la gravité. Et paf ! Ça fait une planète.

Plus de 10 000 planètes dans un seul système

Les auteurs de l'étude ont donc étudié le comportement de disques semblables, connus pour flâner à proximité de trous noirs supermassifs. Et ils ont montré que le processus décrit précédemment pouvait se reproduire de façon analogue dans cette situation.


Cependant, restait la question de la déformation de l'espace-temps, provoquée par la force d'attraction gravitationnelle des trous noirs supermassifs. Mais d'après les chercheurs, les effets induits devraient être négligeables sur les planètes ainsi constituées, dans la mesure où elles seraient situées à une grande distance, comprise entre 10 et 30 années-lumière.

Par ailleurs, un tel système planétaire différerait grandement des systèmes classiques, centrés autour d'une étoile. En raison de l'énorme quantité de poussière, les planètes formées seraient effectivement 10 fois plus massives que la Terre, et leur nombre pourrait excéder les 10 000.


La théorie des scientifiques japonais a été jugée plausible par Sean Raymond, chercheur au Laboratoire d'Astrophysique de Bordeaux. Il reste néanmoins difficile d'en observer l'application dans la réalité, à cause de la distance à laquelle se situent les trous noirs supermassifs.

Source : NewScientist
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top