Les premières images de la naissance d'une planète enfin capturées

Par ,
le 08 juillet 2018
 0
Cette image fera probablement le tour du monde en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Des scientifiques ont réussi à capturer les images de la naissance d'une planète grâce Very Large Telescope de l'European Southern Observatory.

Si la technologie ne cesse d'évoluer, la naissance d'une planète faisait jusqu'alors partie de ces moments qui n'avaient encore jamais été observés. C'est désormais chose faite grâce à l'instrument Sphère du Very Large Telescope de l'European Southern Observatory.

naissance d

Crédits : A. Müller/ESO/A


Une première historique


Cette photo, dont le cercle noir au centre n'est autre qu'un filtre destiné à révéler les détails de cette naissance, montre une tâche lumineuse représentant la naissance d'une planète voyageant à travers le gaz et la poussière entourant une jeune étoile baptisée PDS70.

Située à environ 370 années-lumière de notre Terre (3 700 000 milliards de kilomètres), cette planète serait aussi éloignée de son étoile que l'est Uranus du Soleil de notre système, et la température de sa surface serait d'environ 1 000° Celsius.

Miriam Keppler, du Max Planck Institute for Astronomy en Allemagne et auteure principale de la recherche publiée dans la revue Astronomy and Astrophysics, a déclaré : « L'avantage est que nous avons détecté la nouvelle planète avec différents instruments d'observation, différentes bandes filtrantes et différentes années (...) C'est particulièrement important parce que les gens se demandent depuis longtemps comment ces planètes se forment réellement et comment la poussière et la matière dans ce disque se transforment en une planète. Maintenant nous pouvons directement l'observer ».

miriam keppler
andré müller

Miriam Keppler et André Müller


Une planète sous étroite surveillance


Des astronomes seront chargés d'observer le développement de cette nouvelle planète, mais également de réaliser des tracés de son orbite autour de son étoile. Un voyage estimé à environ 120 années terriennes !

Le Dr Dimitris Stamatellos, responsable du groupe théorique de formation d'étoiles et d'exoplanètes à l'Université de Central Lancashire s'est naturellement, lui aussi, montré très enthousiaste quant à cette découverte. « C'est une découverte impressionnante car il s'agit peut-être de la première observation directe non ambiguë d'une planète qui est capturée alors qu'elle se forme encore dans un jeune disque protoplanétaire ».

Et d'ajouter : « Il reste un mystère sur la façon dont une planète aussi massive peut se former à cette distance inhabituelle de son étoile mère. La théorie standard de la formation des planètes a du mal à expliquer cette planète ».

Voilà qui devrait affoler de nouveau les scientifiques pour quelques centaines d'années.
Modifié le 06/07/2018 à 14h30
scroll top