10 ans après, la toute première exoplanète découverte par Kepler est confirmée

Matthieu Legouge Contributeur
18 mars 2019 à 08h10
0
Kepler
© NASA

Dix ans après le lancement du télescope spatial Kepler et seulement quelques mois après la fin de sa mission, la toute première candidate repérée par l'outil vient enfin d'être confirmée comme exoplanète.

Kepler-1658 b - antérieurement connu sous les noms de KOI-4.01, puis KIC 3861595 - vient enfin de voir son statut d'exoplanète être validé.

Un parcours semé d'embuches


Découverte le 7 mars 2009 grâce à Kepler, cette exoplanète a demandé bien du fil à retordre aux chercheurs. En effet, bien que Kepler ait permis de découvrir des milliers d'exoplanètes, sa méthode de détection (méthode de transit) ne permet pas toujours d'être assuré à 100 % que les objets détectés sont bel et bien des exoplanètes, puisque d'autres phénomènes peuvent tromper le télescope. Il aura finalement fallu plus de 10 ans aux chercheurs pour confirmer la primo détection de Kepler, la faute à des estimations initiales faussées de l'étoile autour de laquelle gravite l'exoplanète.

D'abord perçu comme un faux positif, les récentes recherches d'une équipe internationale d'astronomes dirigée par Ashley Chontos ont finalement eu raison de ce casse-tête et ont pu présenter leurs travaux lors de la cinquième conférence scientifique Kepler / K2 à Glendale en Californie.

Un casse-tête résolu grâce à de nouvelles observations


La chercheuse en charge des travaux a déclaré lors de cette conférence : « Notre nouvelle analyse, qui utilise des ondes sonores stellaires observées dans les données de Kepler pour caractériser l'étoile hôte, a démontré que l'étoile est en réalité trois fois plus grande que ce que l'on pensait auparavant. Cela signifie que la planète est trois fois plus grande, révélant que Kepler -1658b est en fait une planète très chaude, semblable à Jupiter ». Seulement, malgré ces nouvelles données, il a fallu à l'équipe d'Ashley Chontos confirmer leurs arguments par le biais de nouvelles observations.

Dan Huber, coauteur de l'étude, explique : « Nous avons alerté Dave Latham (astronome principal du Smithsonian Astrophysical Observatory) et son équipe a rassemblé les données spectroscopiques nécessaires pour montrer sans ambiguïté que Kepler-1658b est bien une planète ».

Les chercheurs expliquent également que vu de la surface de la planète, l'étoile hôte de Kepler 1658 b (son nom est simplement Kepler 1658) apparaitrait comme 60 fois plus grande que le Soleil vu depuis la Terre. L'exoplanète serait, elle aussi, environ 50 fois plus massive et trois fois plus grande que le Soleil. Elle orbite par ailleurs à une distance orbitale de 0.05 UA - seulement deux fois le diamètre de son étoile - ce qui en fait l'une des planètes les plus proches autour d'une telle étoile.

Ashley Chontos conclut en déclarant : « Kepler-1658 est un exemple parfait de la raison pour laquelle une meilleure compréhension des étoiles hôtes d'exoplanètes est si importante. Cela nous indique également qu'il reste de nombreux trésors dans les données de Kepler ».

Source : Institute for Astronomy / University of Hawaii
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top