Un mystérieux vortex sombre repéré sur la planète Neptune

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
09 février 2019 à 14h02
0
Uranus et Neptune
à gauche Uranus et sa gigantesque calotte nuageuse, à droite Neptune est son mystérieux vortex sombre © NASA, ESA, A. Simon (NASA Goddard Space Flight Center), and M.H. Wong and A. Hsu (University of California, Berkeley)

La NASA vient de dévoiler deux nouvelles images de Neptune et Uranus capturées par le télescope spatial Hubble en septembre et novembre 2018 dans le cadre de sa surveillance météorologique des planètes du système solaire.

Parées d'une magnifique teinte couleur cyan en raison de leurs atmosphères chargées en méthane, les deux planètes ont aussi leurs saisons et leurs tempêtes, c'est le mystérieux vortex sombre de Neptune qui attire néanmoins le plus l'attention. Il s'agirait en fait d'une gigantesque tempête s'étalant sur une largeur de plus de 11 000 kilomètres !


Des tempêtes titanesques dont on ignore encore l'origine

Ces images mettent en lumière les énormes tempêtes qui ravagent le pôle nord de Neptune, les chercheurs de la NASA ignorent encore comment elles se forment, mais ils estiment que les vortex se développent profondément dans son atmosphère et qu'ils ne deviennent visibles pour Hubble qu'une fois qu'ils ont atteint des altitudes élevées. À l'instar de l'instantané d'Uranus où l'on aperçoit très clairement la calotte nuageuse surplombant son pôle nord, les tâches blanches et brillantes sur Neptune sont ce que la NASA appelle des « nuages compagnons », que Hubble a déjà pu observer en bien plus grands nombres avec les vortex précédents et dont l'activité semble être corrélé avec leur apparition.

Le chapeau nuageux trônant sur le pôle nord d'Uranus pourrait quant à lui être provoqué par l'inclinaison et l'axe de rotation unique et particulière de la planète géante. Durant la période estivale, le pôle nord d'Uranus est en effet continuellement exposé à un soleil qui ne se couche jamais, les chercheurs pensent que cette saison estivale pourrait avoir un impact très important sur l'atmosphère d'Uranus. Le petit point brillant que l'on peut observer au bord de la tempête serait un vaste et compact nuage de méthane glacé, la NASA indique d'ailleurs qu'il est parfois si brillant que des astronomes amateurs sont en mesure de l'observer et le photographier.


Un programme d'un grand intérêt scientifique

C'est dans le cadre du programme à long terme OPAL - Outer Planet Atmospheres Legacy - que Hubble capture chaque année des instantanés des planètes de notre système solaire grâce à la caméra à large champ WFC3 installée sur le télescope spatial en 2009. Comme le précise la NASA dans son communiqué, la programme OPAL a pour objectif de « d'étudier les changements saisonniers à long terme et de capturer des évènements transitoires » comme c'est le cas avec cette tache sombre sur Neptune.

Ce programme de suivi météorologique a pour objectif d'aider les chercheurs à mieux comprendre les planètes externes de notre système solaire et déchiffrer les mystères qui les entoure. En outre, ces analyses pourraient également permettre de mieux cerner « la diversité et les similitudes des atmosphères des planètes du système solaire, y compris la Terre ».

Modifié le 09/02/2019 à 14h20
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top