Suivez en direct l'atterrissage d'InSight sur Mars

Matthieu Legouge Contributeur
26 novembre 2018 à 18h55
0
InSight_lander_separating_from_its_cruise_stage
InSight prépare sa rentrée atmosphérique en se séparant de son étage de croisière © NASA

Après plus de six mois d'un long voyage, InSight est proche du but ! Le lander de la NASA s'apprête en effet à « amarsir » ce lundi 26 novembre à partir de 20 h 47, heure française.

InSight est programmé pour se poser sur la surface de la planète rouge à 20 h 54. Suivez en direct son atterrissage via le stream de la NASA sur Clubic.

6 ans de travail contre 7 minutes de terreur


Ce soir, de longues minutes de stress et d'angoisse vont mettre à l'épreuve les astronomes de la NASA. L'atterrisseur, qui a nécessité 6 ans de travail et coûté près d'un milliard de dollars, va débouler sur la planète Mars et effectuer sa rentrée atmosphérique à plus de 20 000 km/h, avant de tenter un atterrissage en douceur sur un site situé dans la plaine Elysium Planitia.

Ce sont donc « 7 minutes de terreur » qui attendent InSight ce soir, 7 minutes auxquelles viendront s'ajouter les 8 longues minutes nécessaires au signal radio indiquant qu'InSight est bien arrivé à destination pour parvenir jusqu'au centre de contrôle du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, à 76 millions de kilomètres de là.

InSight_about_to_land_on_the_surface_of_Mars
Amarsissage d'InSight - Vue d'artiste © NASA

La 1re mission destinée à étudier la structure interne de Mars


InSight - acronyme de Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transfer - aura pour mission de déterminer la taille, la composition et l'état du noyau planétaire, ainsi que l'épaisseur et la structure de sa croûte et la composition de son manteau. C'est la première mission consacrée à l'étude de la structure interne de Mars.

Le lander sera aussi chargé de mesurer la force et la fréquence de l'activité sismique interne de la planète, ainsi que celle des impacts de météorites à sa surface. Pour répondre à ses objectifs, InSight est équipé d'une charge utile de 50 kg, composée des deux principaux instruments scientifiques suivant : le sismomètre SEIS - Seismic Experiment for Interior Structure - composé de capteurs sismiques et de températures qui permettront de mieux comprendre le processus initial de la formation de Mars. Le deuxième instrument est le capteur de flux de chaleur HP3 - Heat Flow and Physical Properties Package - fourni par l'agence spatiale allemande. Il s'agit d'un capteur capable de pénétrer le sous-sol martien à une profondeur maximale de 5 mètres, une grande première dans l'histoire de l'exploration martienne. Le capteur HP3 permettra de fournir des indices sur l'histoire thermique de la planète rouge.

Deux autres instruments composent la charge utile d'InSight : un magnétomètre ainsi qu'une station météorologique qui permettront d'apporter des mesures complémentaires aux deux instruments principaux.

Pour en savoir plus et connaitre les détails concernant l'atterrissage d'InSight, n'hésitez pas à consulter notre article : Atterrissage d'InSight : que va-t-il se passer pendant les « 7 minutes de terreur » ?

Suivez l'atterrissage d'InSight en direct


Vous pourrez suivre en direct l'arrivée d'InSight sur Mars via le stream officiel de la NASA, accessible ci-dessous :


Une conférence de presse sera également diffusée peu de temps après l'atterrissage (réussi ou non) du lander sur la planète rouge.

Ne nous reste plus qu'à croiser les doigts et souhaiter bonne chance à l'atterrisseur ainsi qu'à toute l'équipe responsable de cette formidable aventure !


Source : Nasa
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top