La NASA dévoile de nouvelles données concernant l'astéroïde Oumuamua

Matthieu Legouge Contributeur
16 novembre 2018 à 11h55
0
oumuamua

Oumuamua n'en finit plus de passionner les astronomes. Après l'étrange théorie du « vaisseau espion extraterrestre » émise par des chercheurs de Harvard, la NASA vient de dévoiler de nouvelles données selon lesquelles Oumuamua serait bel et bien un objet naturel.

Les théories et les réactions ont fusé sur le net et partout ailleurs après les spéculations d'un groupe de chercheurs de Harvard comme quoi Oumuamua pourrait être une sonde extraterrestre missionnée pour nous espionner ! Sans connaissances précises de l'objet et avec des propriétés clairement inhabituelles, Oumuamua habite les imaginations fertiles et débordantes.

Oumuamua, une étrange sonde interstellaire missionnée par des aliens ?

Seulement, la NASA vient de dévoiler de nouvelles données renforçant la théorie selon laquelle Oumuamua serait finalement bien un objet tout ce qu'il y a de plus « naturel ». Depuis l'apparition de cet objet incongru dans l'espace, une grande partie des télescopes se sont braqués sur lui.

La NASA a également dédié à Oumuamua le Spitzer Space Telescope durant deux mois afin d'étudier l'objet grâce au spectre infrarouge du télescope. David Trilling, professeur d'astronomie à la Northern Arizona University, a déclaré : « Oumuamua est plein de surprise depuis le premier jour, nous étions très impatients de voir ce que Spitzer pourrait montrer ».

La non-détection de Oumuamua : un résultat précieux

Spitzer n'a malheureusement rien pu déterminer : les observations ont été infructueuses. Mais cela ne signifie pas qu'elles n'ont retourné aucun résultat ! En effet, la non-détection de l'objet en forme de cigare est « en réalité un résultat très précieux ». L'échec de la détection de l'objet par le spectre infrarouge indique que sa taille ne peut donc être supérieure à 440 mètres et qu'elle pourrait, selon des estimations, plus certainement être de 100 mètres. L'étude a été publiée dans la revue The Astronomical Journal.

Les « non-observations » de Spitzer renforcent la théorie selon laquelle la vitesse inhabituelle de Oumuamua est due aux dégagements de gaz emprisonnés que l'astéroïde a engrangé en s'échauffant lorsqu'il est passé à proximité du soleil. Cette théorie s'appuyait sur le fait qu'Oumuamua devait être bien plus petit que les premières estimations qui avaient permis de déterminer sa taille. Grâce à Spitzer, la NASA sait maintenant qu'il s'agit d'un objet relativement petit alors que l'on pensait au départ qu'il pouvait mesurer jusqu'à 800 mètres de long.

Toutefois, c'est certainement la dernière nouvelle que l'on apprendra à propos de Oumuamua. Davide Farnocchia, du Jet Propulsion Lab de la NASA explique : « Habituellement, si nous obtenons une mesure bizarre d'une comète, nous la mesurons à nouveau jusqu'à ce que nous comprenions ce que nous voyons, mais celle-ci est parti pour toujours ».
14 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top