La Russie enquête sur la mystérieuse apparition d'un trou dans son module Soyouz

09 septembre 2018 à 14h30
0
soyuz

Le trou formé a déclenché quelques inquiétudes côté russe, notamment sur l'origine de sa formation. Celui-ci a entraîné une légère fuite de pression au sein de l'ISS.

L'agence spatiale russe a lancé des investigations afin de savoir comment un petit trou est apparu dans l'un des modules Soyouz attachés à l'ISS. En milieu de semaine dernière, cette minuscule ouverture dans le vaisseau a provoqué une fuite d'air pressurisé.

Première hypothèse venue à l'esprit des autorités russes : une pluie de météorites aurait causé une légère perforation. L'entité a écarté cette piste en découvrant que l'accident provenait de l'intérieur, possiblement d'une perceuse. De ce fait, il pourrait bien s'agir d'un acte délibéré, réalisé depuis la Terre ou dans l'espace.

Une enquête confiée à une commission d'Etat

Dmitry Rogozin, à la tête de l'entreprise d'État Roscosmos, a précisé à la TASS (agence de presse russe) qu'aucune théorie n'était écartée, même si des traces de rayures à l'intérieur laissent penser qu'il s'agit bien d'une action d'origine humaine, qualifiée « d'erreur technique par un spécialiste à la main lourde ».

Les recherches auraient pu s'arrêter là, mais Roscosmos a chargé une commission d'État de faire toute la lumière sur cet incident. Connaître précisément l'origine est une « question d'honneur », poursuit Rogozin, précisant qu'« il est essentiel de découvrir la raison et trouver le responsable ». De son côté, la NASA a refusé d'entrer dans les détails, déclarant simplement qu'elle collaborera avec la commission comme il se doit. Les résultats de l'enquête sont attendus pour mi-septembre.

Un minuscule trou à l'origine de l'enquête

Les deux agences spatiales ont remarqué la fuite d'air pressurisé le 29 août en soirée. Toutefois, vu la très faible fuite, il n'y avait aucune urgence d'alerter l'équipage, qui a été informé le lendemain matin. La cause de cette fuite est un trou de 2 mm au sein de l'une des capsules Soyouz, connectée depuis le 8 juin à la station internationale.

La mince brèche a rapidement été colmatée à l'aide d'époxy, et la réparation jugée satisfaisante puisque la pression de la cabine s'est depuis stabilisée, permettant aux membres occupant le vaisseau de reprendre le travail sans inquiétude.

Sur la piste du sabotage

La piste du sabotage reste à considérer, et ce n'est pas la première fois que la Russie invoque ce motif pour justifier un incident à bord de ses modules. En 2012, l'ancien dirigeant de Roscosmos avait indiqué que le mauvais fonctionnement de l'engin Phobos-Grunt pourrait être la faute d'un autre pays, suggérant l'implication de nations étrangères dans ce genre d'événements.

Concernant ce mystérieux trou dans la surface du Soyouz, pourquoi la fuite n'aurait lieu que plus tardivement, après plus de deux mois passés dans l'espace ? Jonathan McDowell, astrophysicien et expert en aérospatiale, a apporté des éléments de réponse à The Verge. Il explique notamment que ce trou pourrait simplement être issu d'une erreur humaine lors de la construction, tel un perçage au mauvais endroit suivi d'une réparation de fortune. À noter que le trou se situe derrière un panneau isolant, ce qui expliquerait comment le colmatage aurait résisté au décollage et l'espace pendant quelques mois.

Le scénario le plus probable laisse penser que cela se serait bien produit avant le lancement, sur Terre. Dans tous les cas, il est préférable de qualifier cet acte de négligence avant toute chose, plutôt que d'invoquer un acte malveillant, le motif de sabotage « devant être la dernière option considérée » d'après le spécialiste.
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top