Blue Origin peine à communiquer face à SpaceX

0
Les programmes de Jeff Bezos et Elon Musk n'ont pas grand-chose à voir entre eux, si ce n'est l'aspect réutilisable des engins envoyés vers l'espace. Pourtant, ils ne cessent d'être comparés. Probablement à cause des échanges d'amabilités sur Twitter, mais aussi parce que les deux entreprises publient parfois de façon quasi simultanée des vidéos toujours plus impressionnantes.

Blue Origin et SpaceX sont deux programmes très différents. Celui de Jeff Bezos vise le tourisme spatial, avec une capsule habitable (par six personnes) emportée à Mach 3,72 à une altitude de 100 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre.

Le SpaceX d'Elon Musk est conçu pour lancer des satellites ou pour ravitailler la station spatiale internationale. Son premier étage, qui est réutilisé, a deux fois la taille du New Shepard de Blue Origin et atteint une altitude deux fois supérieure (200 km). Enfin, sa vitesse peut dépasser les Mach 7, là encore deux fois plus que le programme de Jeff Bezos.

Deux projets pour deux buts bien différents, mais une communication par la vidéo qui entretient la comparaison. Il y a quelques heures, Blue Origin publiait une vidéo de près de deux minutes et quarante secondes montrant le retour sur Terre de son New Shepard. SpaceX a emboîté le pas tôt ce matin, avec une nouvelle vidéo multi-angles d'un atterrissage réussi en pleine mer.



La stratégie n'est pas tout à fait similaire pour les deux entreprises : Blue Origin doit rassurer et faire envie, afin d'attirer à elle ses futurs clients. SpaceX, de son côté, doit montrer le travail réalisé par l'entreprise, en toute transparence (SpaceX n'hésite pas à publier les explosions de son lanceur quand la récupération de ce dernier se solde par un échec). L'un vise le grand public (certes fortuné), l'autre les agences spatiales et les gouvernements.

Dans ce contexte, on s'attend plutôt à voir du grand spectacle du côté de Blue Origin. Pourtant, c'est bel et bien SpaceX qui se plait à utiliser la vidéo à 360° sur YouTube, les webcasts ou encore les vidéos courtes à angles variés comme on peut le voir sur la publication de ce matin, qui montre l'atterrissage en pleine mer après la livraison du satellite JCSAT-14 en orbite géostationnaire.



Résultat : alors que c'est le programme de Jeff Bezos qui vise le grand public, ce sont les vidéos de SpaceX qui sont le plus vues sur YouTube : sur les six derniers mois, Blue Origin compte un peu plus de 8,1 millions de vues sur YouTube quand les vidéos de SpaceX en totalisent le double (16,4 millions).

Même si les deux programmes n'ont rien à voir entre eux, le grand public ne le sait pas forcément, et la communication de SpaceX a tendance à éclipser celle de Blue Origin. S'il veut réussir commercialement, le programme de Jeff Bezos devra peut-être être amené à rajeunir et améliorer un peu sa copie pour toucher un maximum de clients potentiels. Il lui reste du temps : les premiers vols sont attendus dans deux ans.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des Radeon Software 16.5.1 pour Forza Motorsport 6 : Apex
SoundCloud Go : le Spotify dénicheur de talents débarque en France
Free racheté par Orange : l'improbable scénario
HTC plonge et risque de couler le Vive avec lui
Un Canadien de 15 ans découvre une cité maya en observant les étoiles
Viv, l'impressionnant assistant personnel des créateurs de Siri
Facebook épinglé pour sa reconnaissance automatique des visages
Emploi informatique : open source et devops ont le vent en poupe
Ventes d'iPhone et d'iPad : Apple compte sur les professionnels pour se relancer
Garmin Vivomove : cette montre à aiguilles vous alerte en cas d'inactivité prolongée
Haut de page