Les échantillons ont parlé ! La mission chinoise Chang'E 5 a ramené de très "jeunes" roches lunaires

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
08 octobre 2021 à 12h45
21
Chang'E 5 atterrisseur panorama © CNSA/CLEP
Panorama du site d'atterrissage de Chang'E 5 sur la Lune © CNSA/CLEP

Le 16 décembre dernier, les équipes chinoises observaient la capsule de la mission Chang'E 5 se poser avec 1,7 kg d'échantillons lunaires. Les premières analyses de la zone livrent leurs résultats dans Science : il s'agit de fragments de basalte 1 milliard d'années plus jeunes que ceux des missions Apollo !

Le volcanisme lunaire n'a pas encore livré tous ses secrets.

Chang'E 5, c'était l'année dernière

Chang'E 5 a durablement marqué les esprits en étant la plus ambitieuse mission lunaire depuis les années 70. Après une arrivée en orbite lunaire , la mission s'est scindée en deux et un atterrisseur s'est posé sur « Statio Tianchuan », dans l'océan des Tempêtes (Oceanus Procellarum), près du mont Rumker.

Ce dernier a foré, pelleté et transféré du régolithe lunaire dans un container scellé, puis un petit véhicule indépendant a décollé de la surface de la Lune pour rejoindre l'orbiteur autour de la Lune. Et ce container transféré dans sa capsule de retour, a été ramené sur Terre, se posant de nuit en Mongolie Intérieure, le 16 décembre 2020. Résultat ? 1,7 kg de « matériel » lunaire, des poussières, des grains de matière et de petits morceaux de roches usés par des milliards d'années à passer tantôt deux semaines à 110 °C, tantôt deux semaines à -183 °C.

Des morceaux, oui, mais les bons

Avec l'instrumentation moderne, pas besoin de roches imposantes ou de forme originale : des grains de matière peuvent suffire, pour peu qu'ils soient bien choisis ! Les premiers résultats d'ampleur fondés sur les échantillons de Chang'E 5 ont été publiés dans Science ce 8 octobre et révèlent un site beaucoup plus jeune que les zones d'atterrissage Apollo et Luna.

Deux fragments de basalte en particulier ont fait l'objet d'études poussées, de 3 et 4 mm de long. Et même si cette zone de l'océan des Tempêtes était déjà identifiée comme « jeune », les analyses ont révélé quelques surprises. En effet, ces basaltes sont datés d'environ 1,96 milliards d'années… Selon les auteurs de l'étude, « s'ils sont bien représentatifs de la zone, cela implique plus de 2 000 km² de surface lunaire issus d'éruptions environ 1 milliard d'années plus tard que tous les autres sites visités par des véhicules des missions Apollo ou Luna ».

Echantillons lunaires Chang'E 5 basalte © DOI: 10.1126/science.abl7957, Che & All, Science, 2021
De petits morceaux de lune analysés sur Terre ! © DOI: 10.1126/science.abl7957, Che & All, Science, 2021

Un monde en noir et blanc et en mystères

Géologiquement, les échantillons sont très intéressants, parce qu'ils n'offrent pas, avec leur composition, de piste distincte pour expliquer cette activité volcanique lunaire qui a eu lieu si longtemps après celle des autres régions. En particulier, les chercheurs n'ont pas trouvé la trace de grandes concentrations d'éléments radioactifs, ni de potassium, de terres rares ou de phosphore, que les études précédentes estimaient avoir alimenté plus longtemps les volcans de cette zone. Il faudra donc trouver une autre explication, comme les possibles effets de marée avec la Terre ou une composition différente de cette zone du manteau lunaire.

Ce qui est sûr cependant, c'est que Chang'E 5 a bel et bien changé la donne ! Il n'y a qu'une solution, il va falloir y retourner et étudier d'autres zones ! Non ? Bon, c'est déjà prévu…

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
9
Jean66
Les puissances aéronautique qui cherchent sûrement du minerai riche et rare sur la Lune , pour l’exploiter le premier.<br /> Une course
Niverolle
«&nbsp;passer tantôt deux semaines à 110 °C, tantôt deux semaines à -183 °C&nbsp;» ==&gt; d’où le mot lunatique… -&gt;[]
ebottlaender
Ils y ont trouvé du basalte <br /> Pour ça, suffit de faire la course aux Canaries, ils ont ce qu’il faut.
xryl
Les échantillons ont parlé!<br /> Pourquoi le point d’exclamation et surtout pour une phrase qui est assurément impossible et fausse ?
Garden_Dwarf
Comment peuvent-ils être sûr que c’est de la matière présente depuis plusieurs milliards d’années sur la lune et liés aux changements de température indiqués ?<br /> Et si il s’agissait de débrits d’un objet venant de l’espace qui s’est écrasé sur la lune 2 semaines avant ?
benben99
Il y a des methodes d analyse de debrits. Je pense qu on peut croire que ces debrits sont tres anciens.
Garden_Dwarf
Heu … je n’ai peut-être pas bien posé ma question.<br /> Anciens, je veux bien, mais leur origine ? L’article indique plusieurs milliards d’années soumis à un cycle lunaire (14 «&nbsp;jours terrestres&nbsp;» de nuit à -183° suivi de 14 «&nbsp;jours terrestres&nbsp;» de jour à 110°). Mais ces débrits viennent peut-être d’ailleurs, et donc n’ont pas été soumis à ces mêmes températures.
Nmut
Ah, c’est clair que l’on ne peut jamais être sûr à moins d’avoir assisté personnellement à la «&nbsp;création&nbsp;» des échantillons.<br /> Il y a des observations, des mesures, des analogies et des hypothèses qui permettent de donner une datation avec une probabilité satisfaisante. Ca te va mieux comme tournure?
ebottlaender
Pour ça il faut effectivement remonter à l’article publié dans Science (dont le lien est dans le lien en bas de l’article). En gros les chercheurs ont étudié en particulier tous les composants chimiques de ces morceaux de basalte. Il y a des techniques qui permettent en fonction des ions présents et de la composition chimique exacte, de dater l’échantillon, tout comme de savoir si oui ou non il est issu d’un morceau de lave volcanique lunaire. Un morceau d’astéroïde «&nbsp;crashé&nbsp;» sur la Lune ne serait pas identique et aurait une composition très différente de celle des autres sites lunaires étudiés par les missions Apollo et Luna par exemple. Ici ce n’est pas le cas, il est justement très similaire… Sauf bien plus jeune.
Garden_Dwarf
Arf. Merci d’avoir pris le temps de répondre.<br /> Mais encore une fois, je ne parle pas de la datation mais bien des conditions auxquelles ont été soumises les échantillons. L’article parle de milliards d’années sur la lune, et c’est peut-être faux.
Garden_Dwarf
Ah, voilà une réponse à ma question ! Merci @ebottlaender
ebottlaender
Donc pour vous, si on écrit «&nbsp;la vérité éclate&nbsp;», il est forcément question d’un tas de morceaux ?<br /> C’est une expression. Dire que quelque chose «&nbsp;a parlé&nbsp;», c’est une façon de dire qu’on en connait mieux les tenants et aboutissants. Ici, grâce à ces échantillons, on en sait plus sur le site et sur la Lune. On les a «&nbsp;fait parler&nbsp;».<br /> Evidemment, personne ne leur a mis un pistolet sous la gorge pour les entendre chanter sous le microscope.
benben99
Oui, ces débrits… je vois ta question. J’imagine que c’est une hypothèse sur l’origine des débrits… C’est sur qu’on ne peut pas être certain d’où les débrits viennent à 100%.
xryl
J’ai pas mis de balise «&nbsp;ironie&nbsp;». Je me moquais principalement du titre putaclick que l’on voit maintenant si fréquemment sur cluclu (comme cet autre aujourd’hui: " Samsung Galaxy Watch 4 : une nouvelle fonctionnalité totalement inutile (donc indispensable ?)"). Bref, ce n’est plus du journalisme, c’est People et Gala bientôt ici.
Nmut
Eric est plus patient que moi et a donné une réponse plus détaillée et argumentée. N’empêche que ma formulation reste vraie, en science rien n’est définitif, on a juste des présomptions, des références, des mesures et des analyses, des analogies et finalement ça aboutit à une théorie (ou pas quand les probabilités ne sont pas bonnes)!
ebottlaender
Aha. Je vous laisse m’expliquer en quoi «&nbsp;les échantillons ont parlé&nbsp;» est un titre putaclick.<br /> Parce que le putaclick j’en vois beaucoup, mais c’est pas ça. Ici, en cliquant vous avez eu exactement ce que le titre annonçait dans l’article : des explications que les échantillons de la mission Chang’E 5 ont fourni sur la surface lunaire.
xryl
C’est le point d’exclamation qui «&nbsp;puta&nbsp;». «&nbsp;Les échantillons ont parlé&nbsp;» vs «&nbsp;Les échantillons ont parlé!&nbsp;» dans le deuxième cas, on s’attend à avoir la n-ième révélation à propos du meurtre de Machinchose sur Closer. Un titre «&nbsp;normal&nbsp;» pour moi serait «&nbsp;Les analyses des échantillons lunaires de la sonde Chang’E révèlent une datation d’un milliard d’années plus jeune qu’attendue&nbsp;» ou, plus simplement «&nbsp;La lune serait plus jeune d’un milliard d’années&nbsp;» pour faire plus putaclick que le précédent titre.<br /> Ne cliqueraient sur l’article que ceux qui sont conscient de ce qu’est Chang’E.
ebottlaender
Mais ça c’est pas un titre putaclick, c’est la différence entre un titre chiant et un titre dynamique.<br /> La présence d’un point d’exclamation, c’est pas ça le putaclick (renseignez vous un peu, le terme est très dévoyé). Il n’y a guerre que dans les publis scientifiques que vous ne trouverez jamais de point d’exclamation et du coup, vous pouvez les lire sur Science (quoi que, j’ai vu des publis assez rigolotes). Ce qu’il faut garder à l’esprit, ce n’est pas que oui ou non c’est dynamique, c’est qu’on ne vous «&nbsp;vend&nbsp;» pas quelque chose de faux, ni qu’on vous fait une fausse promesse trop alléchante dans le titre ou le chapeau. En l’occurrence pas du tout. Je lutte très fort contre ça.<br /> Un point d’exclamation n’est pas là pour vous dire «&nbsp;c’est la Nième révélation&nbsp;». Il donne un ton.
toast
T’es vraiment sur de toi ? Ça ne parle pas des échantillons ?
Niverolle
«&nbsp;les entendre chanter sous le microscope&nbsp;» ==&gt; Finir en lames minces ?! En tout cas, moi, je parlerais…
kasuya_mishima
Bonjour, tous les minerais présents sur la Lune sont connus ou il y en a encore à découvrir ? La lune n’est-elle pas le résultat d’une collision avec la terre ?<br /> L’objectif est de récolter ses ressources pour les importer sur terre ou de les utiliser sur des futurs base ou site de fabrication ? Ou c’est « seulement » de la recherche ?<br /> Quel est le poids maxi que l’on peut ramener et quel en est le cout par exemple le basalte (cité dans l’article)<br /> Le bénéfice est réel d’exploiter ces ressources si loin bien que rares ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
Haut de page