L'agence spatiale japonaise dévoile son projet de véhicule lunaire avec Toyota

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
31 août 2020 à 15h37
2
JAXA Toyota Lunar Cruiser Lune © Toyota/JAXA
Un peu plus massif que la jeep lunaire... Crédits JAXA/Toyota

Ce grand véhicule lunaire, destiné à être opéré par des astronautes , s'appelle pour l'instant « Lunar Cruiser ». Après un an de travaux de développement, il est encore loin de la Lune mais représente un réel effort de recherche.

Un successeur au « Land Cruiser » cher à la marque ?

Une grosse place de parking

Ce n'est qu'un surnom, et pourtant c'est sous ce dernier que Toyota et l'agence spatiale japonaise, la JAXA , continuent d'annoncer chaque progrès de leur collaboration autour de ce nouveau véhicule lunaire. Le « Lunar Cruiser » (un nom qui rappelle évidemment celui du 4x4 emblématique de Toyota, le Land Cruiser) est un programme qui a démarré le 13 juin 2019 en tant que partenariat public-privé, et qui vise à créer un ambitieux camping-car lunaire, capable de se déplacer sur de larges distances au soleil comme à l'ombre…

Rappelons à ce titre qu'il fait environ -160°C la nuit sur notre satellite naturel. Équipé d'une cabine pressurisée pouvant accueillir plusieurs astronautes pour de longues durées, le Lunar Cruiser serait alimenté par des piles à combustible et de larges panneaux solaires, et propulsé à l'aide de six roues motrices adaptées au régolite.

Planche à dessin vs réalité

Aujourd'hui, toutefois, le Lunar Cruiser est encore un concept. Après une année de design, l'entreprise et l'agence japonaise sont en train de produire des démonstrateurs technologiques des différents éléments techniques.

Il s'agit par exemple de réaliser les nouvelles roues pour les tester dans des conditions de simulation, de reproduire la dissipation thermique des matériaux des parois, ainsi que les aménagements intérieurs du véhicule. Des étapes de développement classiques, comprenant aussi la production d'un prototype à échelle 1, qui doivent permettre de figer le design du Lunar Cruiser d'ici à 2024, pour un assemblage final et une disponibilité pour être envoyé sur la Lune aux environs de 2029-2030.

Elle est loin, la Lune

Le projet arrivera-t-il à être finalisé ? C'est loin d'être certain aujourd'hui, car même s'il est mené de front par la JAXA et Toyota, il dépend amplement des projets des autres agences spatiales, NASA en tête.

Le Lunar Cruiser pourrait être une contribution majeure aux missions lunaires incluant la station spatiale « Gateway » en orbite de notre satellite naturel, mais il reste beaucoup d'inconnues dans son développement. En tête de celles-ci : comment parvenir sur le sol lunaire ? Le coût total du projet est aussi incertain, comme les montants que sont prêts à investir les partenaires, pour que le Lunar Cruiser arrive à complétion.

Affaire à suivre, dans les traces profondes de ce futur véhicule, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler le « Mars Concept Vehicle » de la NASA.

Source : Toyota Motor1

Modifié le 31/08/2020 à 15h38
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

DHL s'équipe d'avions électriques pour se lancer dans des livraisons à basses émissions
Twitter lance un système de bug bounty pour les internautes qui décèleraient les biais de son algorithme
Le taxi volant électrique de Joby Aviation parcourt 240 kilomètres, un record
Intrinsic : le nouveau jouet de Google spécialisé dans le logiciel destiné aux robots industriels
Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Haut de page