Des chercheurs travaillent sur une nouvelle manière de repérer les déformations sur les édifices

1
batiment building
© Pixabay

Des chercheurs ont développé une nouvelle approche à faible coût promettant un meilleur repérage des déformations sur les grands bâtiments, comme les gratte-ciels ou les ponts.

Cette méthode permettrait de réagir en temps réel aux déformations extrêmes, et de mieux concevoir les futurs édifices.


Surveillance en temps réel

Une description du procédé a été publiée par les chercheurs dans la revue de la société The Optical Society, Applied Optics. Elle consiste à fixer une caméra sur un trépied à une certaine distance du bâtiment à surveiller. Le bâtiment en question est pourvu de petits émetteurs lumineux. La caméra se charge alors, à l'aide d'un hologramme, de déterminer lorsque la lumière émise par ces appareils se déplace d'un émetteur à un autre.

Cette méthode pourrait être utilisée sur différents types de structures. Flavio Guerra, chercheur de l'université de Stuttgart et membre du projet a déclaré : « Notre nouvelle approche pour détecter les déformations des bâtiments pourrait être utilisée pour surveiller en continu les mouvements. Pour les ponts, les déformations mesurées pourraient être utilisées pour contrer les charges externes telles qu'un camion traversant le pont, augmentant ainsi la durée de vie du pont ». Il ajoute : « Parce qu'il fonctionne en temps réel, il pourrait être utilisé pour déclencher une alerte dès la détection de nouvelles déformations pouvant conduire à des fissures ».


Concevoir de nouveaux bâtiments

Finalement, la méthode est simple, Phys.org soulignant que d'ordinaire, les systèmes d'inspection illuminent le bâtiment pour le surveiller. Dans le cas présent, les sources de lumière sont directement fixées sur l'édifice et dirigées vers la caméra, ce qui améliore la précision du repérage. Cette précision est de l'ordre du centième de pixel, et pourrait être encore améliorée en utilisant des caméras supplémentaires.

Pour Flavio Guerra, le dispositif pourrait également participer à la conception de nouveaux édifices de grande taille. Le scientifique a déclaré qu' « un jour, nous pourrions avoir des bâtiments légers qui changent de forme face à des forces de vent complexes et peuvent rester immobiles pendant un tremblement de terre. Ce type d'adaptation nécessite une mesure de déformation extrêmement précise du bâtiment afin que l'état actuel du bâtiment puisse être estimé et que la direction dans laquelle il se déplacera puisse être prédite ».

batiment
Le cadre-prototype © The Optical Society

L'équipe a déjà testé son « approche de mesure multi-points » dans des environnements « changeants ». Ces tests ont été réalisés sur un prototype de bâtiment, un cadre de 9 mètres de haut dont les chercheurs ont surveillé les déformations. Les mesures rapportées par un vibromètre et un capteur à jauge de contrainte correspondaient effectivement à ce que le nouveau système a signalé. Désormais, les chercheurs, qui soulignent la simplicité de la méthode, souhaitent la tester sur de véritables bâtiments. Ils prévoient également de modifier le logiciel utilisé pour les mesures de manière à simplifier la surveillance d'édifices 24h/24.

Source : Phys.org
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le prochain DLC de Borderlands 3 se montre dans une nouvelle vidéo de gameplay
Le disque dur externe Toshiba Canvio 1 To à un prix imbattable
RGPD : Brave s'en prend de nouveau à Google, trop vague dans l'usage de vos données
En période de pandémie, faut-il avoir peur de se faire livrer des colis ?
Forfait mobile RED : une nouvelle offre 60 Go pour ne jamais manquer de data
Le Redmi K30 Pro sortira le 24 mars en Chine et montre une partie de sa fiche technique
Pendant le confinement, Canal+ et les chaînes OCS sont disponibles en clair
Oculus dévoile la refonte de son interface pour le Quest
Discord croule sous le poids des joueurs et voit ses serveurs tomber
Bethesda explique l'absence du mode match à mort par équipe dans DOOM Eternal
Haut de page