En Californie, l'app officielle de prévention des séismes a envoyé sa toute première alerte

22 décembre 2019 à 15h00
0
séisme

Deux mois après sa mise en service, l'application mobile MyShake a envoyé sa première notification aux utilisateurs cette semaine.

L'application mobile MyShake, qui détecte les tremblements de terre en Californie, a annoncé avoir envoyé, mardi, sa toute première alerte à destination des utilisateurs se trouvant à proximité, pour leur informer qu'un séisme allait arriver très rapidement. Il a finalement eu lieu à proximité de Cholame, une petite localité californienne connue pour son mémorial dédié à James Dean, disparu dans un accident de la route ici même, en 1955.

Près de neuf secondes pour transmettre l'alerte

Plusieurs dizaines de résidents issus des comtés de Monterey et de San Luis Obispo notamment, situés le long de la faille de San Andreas, ont été informés via une alerte sur leur mobile d'un tremblement de terre à survenir. Et effectivement, un séisme de magnitude 4,3 sur l'échelle de Mercali a été enregistré à 10h30 heure locale. L'alerte, elle, a mis 8,7 secondes à parvenir aux utilisateurs.


Théoriquement, l'application ne se manifeste que pour les tremblements de terre d'une magnitude supérieure ou égale à 4,5. Si une alerte a ainsi été envoyée, c'est parce que l'estimation initiale de l'indicateur de ShakeAlert fut mesurée autour de 4,8, avant donc d'être corrigée.

Une application aussi participative

Disponible auprès du public depuis le mois d'octobre, l'application créée par UC Berkeley, disponible sur Android et iOS, a pu faire ses preuves, et ce malgré la faible amplitude du tremblement de terre, qui n'a fort heureusement pas causé de dégâts, dans un État sous surveillance constante.


L'application mobile est le relais du système d'alerte précoce des séismes californiens. Outre la transmission des alertes, des cartes et des différents conseils de sécurité, elle permet aux mobiles de détecter les tremblements de terre, grâce à l'accéléromètre inséré dans les smartphones, ce qui donne un côté participatif à l'application et étend son champ d'action.

151 personnes ont ainsi témoigné de leur « expérience » sur MyShake. Parmi elles, seules 15 ont déclaré avoir ressenti de légers tremblements.

Pour le moment, l'outil reste perfectible. Le système ne prévient généralement que les personnes très proches de l'épicentre, et n'ont pas forcément le temps d'attendre la transmission de l'alerte.

Source : LA Times
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top