Tremblement de terre : les récents précédents en France, après le séisme du 11 novembre

12 novembre 2019 à 09h11
11
séisme-drome-11-novembre.jpg
© Twitter @FranceSeisme

La terre a tremblé près de Montélimar ce lundi matin. Dans l'histoire récente de la sismographie française, où se situe le séisme ressenti sur plusieurs dizaines de kilomètres autour de l'épicentre ?

Ce lundi 11 novembre 2019, à 11h52, de nombreux Français ont été secoués avec une certaine vigueur autour de Montélimar, où a été enregistré un séisme assez important (pour la France, précisons-le d'emblée), d'une magnitude de 5,4 sur l'échelle de Richter. Le Réseau National de surveillance sismique (RéNaSS) a révisé la magnitude à 5,1, avec une profondeur de 9 kilomètres. Le tremblement de terre, qui aurait duré une bonne dizaine de secondes d'après certains témoins, aurait fait, selon un dernier bilan communiqué en milieu d'après-midi, quatre blessés dont un grave, touché par la chute d'un échafaudage.

Aucun dégât pour les deux centrales nucléaires se trouvant à proximité de l'épicentre

Le Bureau central sismologique français (BCSF) de Strasbourg note que l'épicentre se trouve entre Le Teil et Viviers, dans la Drôme, une zone environnante de Montélimar, la deuxième ville du département de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L'épisode sismique aurait été ressenti jusqu'à Montpellier, dans l'Hérault, mais également dans le Gard et le Vaucluse. Tables et assiettes tremblantes, portail arraché, volets décrochés... La puissance de la secousse a causé des dégâts mineurs très localisés mais pouvant s'avérer dangereux.


Les centrales nucléaires de Tricastin et de Cruas-Meysse, qui se trouvent à proximité de l'épicentre, n'ont subi, elles, aucun dégât. Après avoir procédé aux contrôles réglementaires prévus pour s'assurer de l'absence d'impact sur les installations, EDF a indiqué, lundi après-midi, que « les réacteurs fonctionnent actuellement conformément à leur programme de production ».

carte-séisme-france-30-ans.jpg
Emplacement des séismes d'une magnitude supérieure ou égale à 5 depuis 1989 en France et à proximité immédiate des frontières. En rouge, le séisme du 11 novembre 2019 (© BCSF)

La métropole épargnée... pas l'Outre-Mer

Le dernier tremblement de terre supérieur à une magnitude minimale de 4 sur l'échelle de Richter proche du lieu de celui du 11 novembre fut mesuré au sud de Largentière, le 3 août 2011 (magnitude 4,5).


Plus largement, en France métropolitaine, sur ces trente dernières années, le BCSF n'a recensé que sept séismes d'une magnitude supérieure à 5 sur l'échelle de Richter, ainsi qu'un huitième en mer, au large de la Corse. Sur cette période, le tremblement de terre le plus important reste celui mesuré à Perpignan (magnitude de 5,6) le 18 février 1996. Il fut alors ressenti par la quasi-totalité de la population des départements de l'Ariège, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.


Il en revanche très fréquent que les départements d'Outre-Mer ressentent de forts tremblements de terre. Le 29 novembre 2007, un séisme d'une magnitude de 7,4 avait dangereusement secoué la Martinique, faisant un mort et si blessés graves, et provoquant d'importants dégâts matériels comme l'effondrement d'un parking de Fort-de-France. L'île fut encore très récemment frappée par un séisme d'importance, le 28 septembre 2018 (6,0 sur l'échelle de Richter).

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
9
Badulesia
« a révisé le chiffre à 5,1 »<br /> 5,1 n’est pas un chiffre mais un nombre. Dans votre texte mettez valeur.<br /> « Les centrales nucléaires (…) qui se trouve »<br /> trouvENT, ça pique un peu les yeux
AlexLex14
Badulesia:<br /> « Les centrales nucléaires (…) qui se trouve »<br /> trouvENT, ça pique un peu les yeux <br /> Ouich… effectivement. Merci d’avoir capté cette inattention
mcbenny
Ca va devenir désagréable mais tant qu’on y est…<br /> « Dans l’histoire récente de la sismographie française, où se situe le séisme ressenti sur plusieurs dizaines de kilomètres autour de l’épicentre ? » =&gt; étrange question.<br /> La Drôme, avec un accent.<br /> « la deuxième ville du département de la région Auvergne-Rhône-Alpes » =&gt; manque peut-être le département là. Ou un effacement/ré-écriture mal fini.
AlexLex14
mcbenny:<br /> « la deuxième ville du département de la région Auvergne-Rhône-Alpes » =&gt; manque peut-être le département là. Ou un effacement/ré-écriture mal fini.<br /> Étant donné que la Drôme est citée dans la même phrase, il n’est pas nécessaire de citer son nom une seconde fois dans la même phrase, tu ne crois pas ? <br /> Comme quoi, on fait tous des erreurs <br /> Et ne t’inquiète pas, rien n’est désagréable là-dedans. C’est bien de gommer les erreurs et autres inattentions, et en plus, ça flatte toujours l’ego des uns et des autres <br /> Good night !
jardinero
Et mon prof de geographie physique en fac qui niait tout danger sismique en France. …mais c’etait il y a 40 ans<br /> Une etude historique de la sismicité en France devrait remonter à plus loin que ces quelques années car c’est le genre d’événement qui se produit à longs intervals .<br /> Le sud est est ,à mon avis ,le plus exposé, puis l’Alsace .<br /> Mais je ne suis pas pressé d’avoir raison
batmat
Le Teil et viver c’est en Ardèche bon sang. Confondre l’Ardèche et la Drôme c’est confondre Rivendell et Orthanc !
AlexLex14
C’est bien de vouloir chercher la petite bête pour chercher la petite bête, mais tu parles de deux localités qui sont situées sur le bord de la frontière entre la Drôme et l’Ardèche, d’une part, et surtout, c’est l’épicentre qui est le sujet de la phrase et l’épicentre se situe bien du côté drômois <br /> Les sismologues ont juste pris l’exemple de citer Le Teil et Viviers (et non Viver ) de façon à nous aider à situer l’épicentre sur une carte
Maga83
4.6 sur l’échelle de Richter dans le Var hier.<br /> Le Var n’est pas recensé comme région à haut risque au niveau sismique mais comme nous sommes à flanc de colline (qui est un gruyère), un jour ou l’autre… le département va glisser dans la mer.<br /> Pour info : on est entre la faille des hautes alpes et de l’Ardèche et ça fait plus de 100 ans (de mémoire des anciens) que l’on en prend plein la gueule mais sur les cartes sismiques… tout va bien.
Feunoir
Je sais que dans mon coin il y a un risque sismique, qu’il y en a même assez souvent sous les 2, je suis en pleine zone rouge (Est de Grenoble) sur la carte de https://www.geoportail.gouv.fr/carte/<br /> image.jpg918×881 305 KB<br /> FrancetvInfo a repris la liste des séismes &gt;3 entre 1980 et 2017 : https://www.francetvinfo.fr/meteo/seisme/carte-seisme-en-savoie-les-principales-secousses-en-france-depuis-1980_2439873.html<br /> vers Annecy cela a l’air sympa, mais aussi à Épinal, La Rochelle, Gap…<br /> la carte est interactive sur leur site(date et lieu quand on met sa souris dessus), la voila en version statique<br /> image.jpg838×697 251 KB<br />
illninio
5.6 max, c’est … impressionnant …
philumax
ça n’est pas fini, ça ne fait que commencer.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La tablette pliante de Samsung arrive bientôt. Êtes-vous sensibles à ce genre d'avancée technologique ?
Moins de 150€ pour ce très bel écran gamer signé Acer
Microsoft et Unity s'associent dans le but de créer une infrastructure cloud pour les développeurs
À son tour, Google traîne Sonos en justice pour violation de brevets
Craquez pour le smartphone 5G Google Pixel 5 à son plus bas prix
ColorOS 13 arrive en bêta, découvrez la liste des smartphones compatibles
Faites des économies sur cet écran Philips de 27
Darty casse le prix de cet écran PC Lenovo 2K de 27
Vous ne pourrez bientôt plus synchroniser votre Fibit avec un PC ou un Mac
Starlink, l'internet par satellite est trop cher ? Le service divise son prix par deux en France
Haut de page