On n'arrête pas le progrès : des chercheurs donnent la vision infrarouge à des souris

03 mars 2019 à 15h55
0
Souris

La vision surhumaine a été testée par un groupe de scientifiques ... sur des souris.

Des chercheurs de l'Université des sciences et technologies de Chine et de la faculté de médecine de l'Université du Massachusetts ont mis au point une nanoparticule oculaire qui permet de doter les souris d'une « super-vision ».

Une nanoparticule oculaire pour une super-souris

Les souris, comme nous, ont une vision qui se limite à la lumière visible, c'est-à-dire que leurs yeux répondent uniquement aux longueurs d'ondes comprises entre 400 et 700 nanomètres. Les ondes supérieures à 700 sont invisibles pour les souris, comme pour nous, et sont celles que l'on nomme les ondes « infrarouges ».

C'est pour permettre aux souris de voir au-delà de 700 nanomètres que les scientifiques ont développé cette nanoparticule oculaire. Ils ont d'abord testé leurs pupilles afin de savoir si elles pouvaient détecter la lumière. Par la suite, après leur avoir injecté la nanoparticule, c'est à l'aide de labyrinthes dans lesquels ils ont placé les souris que les scientifiques ont pu observer l'efficacité de leur technologie. En testant des souris injectées de cette nanoparticule et d'autres qui ne l'étaient pas, ils ont pu voir que les premières réussissaient à 80 % à distinguer une plateforme cachée dans le noir avec des aides visuelles, alors que les secondes étaient seulement 50 % à y parvenir.

La nanoparticule transforme la longueur d'onde indétectable en une onde détectable par les cellules de l'œil. La lumière infrarouge apparaît alors comme une lueur verte pour les souris. Les nanoparticules ont eu un effet de 10 semaines sur les souris injectées et n'ont eu aucune séquelle sur leur vision normale.

Une technologie qui pourrait avoir plusieurs finalités

Cette technologie pourrait permettre aux mammifères de se doter d'une meilleure vision et aussi, une fois adaptée et injectée, d'offrir à son porteur une correction de la vue : la nanoparticule produirait alors un changement dans l'œil. En effet, il est possible de faire évoluer ces nanoparticules de façon à ce qu'elles modifient les longueurs d'ondes.

Bien que cette technologie semble fonctionner sur des souris, nul doute qu'elle devra évoluer pour qu'à notre tour, nous puissions voir dans le noir, tels des super-humains !

12
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top