Le budget de défense contre les astéroïdes de la NASA pourrait bondir de 150%

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
30 octobre 2018 à 11h31
0
dart-mission-impact

À en croire la récente proposition faite par l'administration Trump de multiplier par 3 le budget de la NASA pour la défense contre les astéroïdes, la Maison Blanche envisage sérieusement la possibilité qu'un corps céleste menace de percuter notre planète.

Alors que la Maison Blanche supprime certains programmes de la NASA et continue ses coupes budgétaires, impactant notamment le lancement de futurs instruments de recherche comme WFIRST et JWST, il en va différemment du programme de défense contre les astéroïdes.

Plus de 25 000 astéroïdes jugés menaçants

La Maison-Blanche a en effet récemment publié le « National Near-Earth Object Preparedness Strategy and Action Plan », élaboré par la NASA ce rapport, comme son nom l'indique, est conçue pour identifier « les actions pour améliorer la coordination et la préparation du gouvernement fédéral au cours des 10 prochaines années afin de contrer les dangers potentiels posés par les géocroiseurs ». Parallèlement, l'administration Trump a proposé une augmentation de 150 % du budget de défense contre les astéroïdes de la NASA.

Les avancées constantes de la recherche ont en effet permis de démontrer que plus de 950 objets célestes de plus d'un kilomètre de diamètre et 25 000 objets de 140 mètres et plus sont dans des orbites proches de la Terre et donc potentiellement dangereux. Toutefois, ces chiffres sont des estimations. A l'heure actuelle la NASA recense exactement 8 303 astéroïdes dangereux (de plus de 140 mètres) dans son catalogue, leur distance moyenne avec la Terre est d'environ 30 000 millions de kilomètres... pas grand chose, à l'échelle de notre système solaire.

Comment se protéger d'un astéroïde menaçant ?

Dans une entrevue avec les journalistes de Politico, Lindley Johnson, responsable du bureau de coordination de défense planétaire de la NASA, fait part de plusieurs solutions pour détourner un astéroïde menaçant et éviter un impact avec la Terre. Selon lui, un impact cinétique serait suffisant pour dévier un astéroïde de sa trajectoire ; une mission de test devrait d'ailleurs être lancée d'ici 2021 pour vérifier si cette théorie fonctionne. La mission DART (Double Asteroid Redirection Test) aura pour but de dévier la trajectoire d'un astéroïde similaire à ceux qui présentent des dangers pour notre planète grâce à un impacteur cinétique.

L'astéroïde choisi pour la mission se nomme Didymos, il mesure environ 800 mètres de diamètre et possède un satellite surnommé Didymoon d'environ 150 mètres de diamètre. C'est l'astéroïde le plus facilement accessible depuis la Terre. L'engin spatial DART viendra entrer en collision avec le satellite de l'astéroïde à une vitesse de 6 km/s et devrait être en mesure de modifier son orbite autour de Didymos de 1%, une variation qui sera observable depuis la Terre.

L'augmentation de cette tranche du budget de la NASA est en partie destinée à financer la mission DART, estimée à un coût de 98 millions de dollars. Une des autres solutions à l'étude pour dévier un astéroïde est de faire exploser un engin nucléaire à plusieurs centaines de mètres de la surface de l'objet, toutefois aucun test de ce genre n'est prévu à ce jour.
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
scroll top