Carlton (Le Prince de Bel-Air) poursuit Epic Games pour une danse dans Fortnite


Epic Games se retrouve visée par plusieurs plaintes pour avoir subtilisé des danses sans avoir respecté les droits d'auteur. Une nouvelle affaire de ce type vient d'être rendue publique et elle pourrait coûter très cher au studio.

Le succès tonitruant de Fortnite n'a pas eu que des répercussions positives dans la société.

Le mouvement du Prince de Bel-Air au cœur de la polémique

C'est donc l'acteur Alfonso Ribeiro qui a décidé de poursuivre Epic Games en justice. Le comédien accuse les concepteurs de Fortnite d'avoir subtilisé les pas de danse qu'il réalisait dans la série télévisée Le Prince de Bel-Air, dans laquelle il incarnait le personnage de Carlton. Son avocat a déclaré publiquement qu'Epic a reproduit à l'identique cette danse pour sa célébration nommée « Fresh ». Pour le moment, les développeurs ne se sont pas exprimés au sujet de cette énième affaire. Ainsi, Ribeiro demande des dommages et intérêts conséquents, en guise de condamnation.

Compte tenu de son ascension fulgurante dans la culture pop du monde entier, Fortnite se doit d'être dans la légalité la plus totale en matière de droits d'auteur. En effet, les danses en question ne sont plus seulement des célébrations anodines, mais bien une véritable mode chez les plus jeunes. Lors de plusieurs événements (comme la Paris Games Week par exemple), Epic Games a organisé des grands rassemblements avec sa communauté dans le but de reproduire ces danses. Cette nouvelle dimension marketing peut alors brasser plusieurs dizaines de millions d'euros. N'oublions pas non plus qu'une bonne partie de ces célébrations sont payantes dans le jeu. Un manque à gagner conséquent pour les créateurs de ces mouvements.

Fortnite est déjà visé par d'autres plaintes déposées par des artistes

Ce n'est pas la première fois qu'Epic se retrouve dans une telle situation. En novembre dernier, le rappeur 2 Milly a lui aussi décidé de porter plainte pour la même raison. Les joueurs doivent sortir le porte-monnaie pour se procurer la danse « Swipe It » et les micro-transactions pourraient avoir rapporté entre 2 et 8 millions de dollars. L'artiste n'aurait ainsi rien touché et tous les bénéfices sont allés sur les comptes d'Epic Games.

Ces procès pourraient s'éterniser et la sentence ne sera pas rendue avant plusieurs semaines. Quoi qu'il en soit, ces mésaventures juridiques pourraient coûter cher à Epic Games, mais aussi obliger le studio à corriger rapidement ces grosses lacunes en matière de droits d'auteur.

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Bon plan Amazon : vraie promo sur les écouteurs sans fil Anker Soundcore Life Dot 2
Test Konyks Camini GO : une bonne caméra extérieure qui assure le service minimum
Ce disque dur externe Seagate de 5 To profite de 60€ de réduction aujourd'hui
Télétravail : l'écran PC AOC 24 pouces est de nouveau disponible à moins de 100€ 🔥
Dyson V11 : la référence des aspirateurs sans fil en promo à moins de 600€
Crew-2 : Thomas Pesquet retourne en orbite
PC Portable Gamer : Lenovo Legion 5 avec Ryzen 5 et RTX 3060 6 Go à prix choc
Test Motorola Moto G50 : une nouvelle gamme pour déconcerter les cadors de l'entrée de gamme ?
Love Death + Robots : Netflix dévoile un trailer pour la saison 2 en mai, et une saison 3 pour 2022
TousAntiCovid Carnet, la nouvelle fonctionnalité aux allures de passeport vaccinal
Haut de page