La Game Developers Conference 2020 se tiendra (normalement) début août à San Francisco

23 mars 2020 à 16h38
0
GDC 2020

Initialement prévue pour mars, puis reportée à cet été, la Game Developers Conference devrait (normalement) avoir lieu début août.

À la fin du mois de février, les organisateurs de la Game Developers Conference prenaient la (sage) décision de reporter l'événement prévu initialement en mars à San Francisco.


Vers une seconde annulation ?

Conformément à la promesse faite à cette occasion, les organisateurs ont décidé de reporter l'événement à cet été et on apprend aujourd'hui qu'une « GDC Summer » sera organisée du 4 au 6 août, du côté du Moscone Center à San Francisco.

Les organisateurs annoncent être en cours de discussion avec divers partenaires pour finaliser quelques détails, mais ces derniers semblent fermement décidés à maintenir leur événement, malgré une épidémie de coronavirus qui continue de sévir actuellement dans le monde entier.

Rappelons que l'E3 2020, prévu début juin, a d'ores et déjà été annulé. Reste à savoir maintenant si nous assisterons en 2020 à deux annulations de la GDC...

Source : AllGamesDelta
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Waze enlève sa fonction de signalement des contrôles routiers pour que vous restiez chez vous
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top