20 jeux rétros auxquels il faut absolument (re)jouer en période de confinement

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
30 octobre 2020 à 15h20
50
retrogaming

Depuis ce vendredi 30 octobre, la France est à nouveau soumise à une politique de confinement. Si les règles sont plus souples que celles instaurées en mars dernier, la population est tout de même une nouvelle fois officiellement invitée à rester un maximum chez elle.

Certains profiteront de ce temps libre imposé pour lire, d'autres pour faire le plein de séries, d'autres encore pour profiter de leurs enfants... Chez Clubic, outre des jeux récents sur PC ou consoles, on va évidemment en profiter pour (re)lancer aussi quelques bons vieux titres de notre enfance.

Ainsi, pour lutter efficacement contre la seconde vague de COVID-19 qui sévit actuellement dans le pays, (re)découvrir tout le charme des jeux d'antan et profiter d'un sentiment de bien-être nostalgique immédiat, voici une petite liste, rapide, efficace et non exhaustive bien sûr, des jeux rétro auxquels rejouer en cette période de confinement.

Castlevania: The Adventure (Game Boy)

Ce n'est pas le plus sexy des Castlevania, ce n'est pas le plus long non plus (ni le plus rapide...), mais Castlevania: The Adventure fait partie de ces incontestables classiques de la console portable de Nintendo, qui a récemment fêté son trentième anniversaire (et oui, déjà...).

Castlevania Adventure

L'épisode se déroule cent ans après la défaite de Dracula face à Trevor Belmont, et place le joueur dans la peau de Christopher, descendant de la lignée Belmont. Un jeu qui peut se boucler en une petite trentaine de minutes à peine, à condition de passer sans trop de problème le troisième niveau... Et de venir à bout du boss final sans éteindre la console de rage (oui, c'est du vécu).

Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende d'Or (NES)

À une époque lointaine où le Club Dorothée régissait la liste de Noël des enfants de la France entière, le fait de pouvoir jouer à un jeu officiel Les Chevaliers du Zodiaque sur sa NES était une chance inespérée. Fait rare à l'époque, le jeu profite d'une traduction intégrale (quoiqu'un peu approximative) et promet de prendre le contrôle de Seiya et ses amis, pour venir à bout des Chevaliers d'Or.

Chevaliers Zodiaque NES

Mélange de jeu de plateformes mâtiné de combats façon RPG, Les Chevaliers du Zodiaque : La Légende d'Or n'est pas considéré comme un hit, loin de là, mais un peu à l'instar de Dragon Ball sur NES finalement, il s'agit d'un jeu qui conserve un vrai capital sympathie, en très (très) grande partie lié aux souvenirs personnels qui lui sont associés. Une adaptation qui ne déborde pas de qualités, mais qui reste finalement assez touchante pour la plupart de celles et ceux qui l'ont côtoyée à l'époque.

Earthworm Jim (Super Nintendo / Mega Drive)

En 1994, les joueurs Super Nintendo et SEGA Mega Drive découvrent une toute nouvelle licence, portée par un lombric loufoque armé d'un blaster et d'une combinaison humanoïde : Earthworm Jim. Un jeu développé notamment par David Perry, déjà à l'œuvre sur Cool Spot et sur la version Mega Drive d'Aladdin.

Earthworm Jim

Un titre bourré d'humour et d'action, à la réalisation assez renversante pour l'époque, notamment au niveau de ses animations. Aujourd'hui encore, Earthworm Jim reste une valeur sûre, et même si la saga s'est un peu emmêlée les pinceaux avec le second opus et (surtout...) le troisième épisode, le ver de terre imaginé par Shiny Entertainment tient toujours une place importante dans le cœur de nombreux (vieux) joueurs.

Sunset Riders (Super Nintendo)

Véritable star des salles d'arcade au début des années 90, Sunset Riders (par Konami) déboule rapidement sur nos consoles Super Nintendo et SEGA Mega Drive. Un jeu d'action ultra-fun, jouable à deux en simultané (et à quatre en arcade) qui permet de passer une vraie bonne heure de plaisir en compagnie de nos quatre (ou deux sur Mega Drive) héros.

Sunset Riders

À l'époque, que l'on soit joueur SEGA ou Super Nintendo, quel plaisir que de pouvoir parcourir ce Sunset Riders sur nos consoles, et ce, malgré les nombreuses concessions (graphiques, censure, contenu...) par rapport à la version arcade. Certes, la version Super Nintendo est plus « complète » et plus agréable visuellement, mais la version SEGA Mega Drive reste elle aussi très appréciable. Dans le doute, jouez aux deux versions.

Mega Man X (Super Nintendo)

En 1993, Capcom revisite sa mascotte Mega Man à la sauce « next-gen », avec un premier épisode sur Super Nintendo. Nouvelle console, nouveau personnage, et nouveau chef d'œuvre pour le studio japonais.

Mega Man X

Plus beau, plus mature, plus complet, Mega Man X n'est pas qu'une simple suite, c'est une refonte totale de la licence Mega Man, avec des androïdes anthropomorphiques en guise de boss, et l'arrivée dans la saga d'un certain Zéro. À jouer (et à écouter) absolument.

Dungeon Master (Atari ST)

Retour en 1987, sur Atari ST, avec le jeu de rôle en vue subjective (et en temps réel !) Dungeon Master. Une véritable révolution à l'époque, et un jeu qui a marqué toute une génération de joueurs.

Dungeon Master SNES

Pour Nerces : « Dungeon Master était une expérience incroyable. On vivait véritablement l'aventure et jamais aucun jeu n'avait été capable de reproduire ce sentiment ». Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire.

La Légende de Thor (SEGA Mega Drive)

En 1994, les joueurs SEGA Mega Drive peuvent enfin exhiber fièrement leur « Zelda », avec La Légende de Thor. Baptisé The Story of Thor au Japon, et Beyond Oasis aux Etats-Unis, le jeu permet de prendre le contrôle du prince Ali (oui c'est bien lui), qui met la main sur un mystérieux bracelet en or, point de départ de ses nouvelles aventures.

Légende de Thor

Un action-RPG assez emblématique à l'époque, qui permettait de combattre les ennemis via des attaques au corps à corps, mais aussi en évoquant quatre esprits, à savoir Efreet, Dytto, Shade et Bow. À noter que la bande-son est signée Yuzo Koshiro, à l'œuvre notamment sur Streets of Rage.

The Legend of Zelda: Link's Awakening (Game Boy)

En 1993, Nintendo lance le quatrième épisode de la saga The Legend of Zelda, sur sa petite console portable Game Boy. Un épisode baptisé Link's Awakening, qui a d'ailleurs fait l'objet d'un remake sur Nintendo Switch il y a quelques mois.

The Legend of Zelda Link's Awakening
The Legend of Zelda Link's awakening sur Nintendo Switch

D'abord développé de façon « non officielle » pour tester les capacités du Game Boy, et pensé comme un portage de A Link to the Past, Link's Awakening fut finalement validé par Nintendo, pour le plus grand bonheur des fans d'ailleurs, puisqu'il s'agit aujourd'hui encore de l'un des épisodes les plus réussis de la saga.

Double Dragon 2 (NES)

Véritable star des salles d'arcade nippones à la fin des années 80, Double Dragon déboule en France à la fin des années 90 sur NES, avec le second opus sous-titré The Revenge. Un beat'em all alors lancé sur de nombreux supports, et qui faisait évidemment la joie des grand et des petits.

Double Dragon 2

Quel plaisir en effet que d'incarner les frères Lee (Billy et Jimmy), prêts à aller botter les fesses du gang des Shadow Warriors. Un titre assez hypnotique, ultra fun en coopération, avec en prime la possibilité (si on le souhaite) de porter des coups à son coéquipier. À noter que la difficulté influence directement la durée de l'aventure, et seuls les « Warriors » ont une chance de voir la vraie fin du jeu. Certes, le titre a vieilli, mais quelle monument malgré tout.


Duck Tales (NES)

Il vaut des milliards, en or, en dollars, Duck Tales fait incontestablement partie de ces jeux 8 bits que l'on relance avec le même plaisir qu'il y a 30 ans. Un jeu développé par Capcom, au temps de la sainte trinité Nintendo/Disney/Capcom, et toujours aussi appréciable aujourd'hui.

Duck Tales

Adaptation vidéoludique de la célèbre Bande à Picsou, Duck Tales emmène le joueur aux quatre coins du monde, pour retrouver divers trésors légendaires. Les mondes sont variés, les bonus bien cachés, plusieurs fins sont proposées et on ne se lasse évidemment pas du « pogo jump »... Duck Tales est une valeur sûre de la NES.

Super Mario Land 2 (Game Boy)

Lancé en 1992 sur l'indémodable GameBoy de Nintendo, Super Mario Land 2: 6 Golden Coins est un titre assez atypique dans l'univers du célèbre plombier italien, dans lequel on est amené à traverser plusieurs terrains, comme la Tree Zone, la Pumpkin Zone, la Macro Zone ou encore la Turtle Zone.

Mario Land

Dans cette (excellente) aventure, Mario doit en effet retrouver les six pièces d'or éparpillées dans les six zones du royaume, avant de pouvoir enfin affronter son double maléfique : Wario ! C'est d'ailleurs la première apparition de ce personnage si emblématique, qui aura, plus tard, droit à ses propres jeux.

Mega Man 4 (NES)

Bien que Mega Man 2 soit souvent considéré comme LE meilleur opus de la NES (le 3 étant également souvent cité), j'aurais tendance à recommander aux néophytes le quatrième opus de la saga.

Mega man

Un peu moins difficile, plus beau, plus riche (notamment grâce à l'arrivée du Mega Buster), Mega Man 4 est lui aussi un titre emblématique de cette bonne vieille Nintendo 8 bits. Il demande aux joueurs d'affronter un nouvel ennemi, le Dr Cossack... À moins que ce ne soit en réalité un énième mauvais coup du Dr Wily...

Aladdin (MegaDrive/Super Nintendo)

En ce mois de mars 2020, il est peut-être grand temps pour vous de revenir sur l'un des sujets de discorde les plus tendances des cours de récréation dans les années 90 : Aladdin est-il meilleur sur Mega Drive ou sur Super Nintendo ?

Aladdin

Développé par Virgin pour le compte de SEGA et par Capcom pour le compte de Nintendo, Aladdin est un jeu totalement différent sur les deux machines (contrairement au Roi Lion par exemple). Si vous avez toujours été convaincu qu'une version était meilleure que l'autre, sans jamais avoir lancé cette dernière, c'est l'occasion de combler ce manque, et peut-être (pour ne pas dire sûrement) de découvrir un jeu nettement plus réussi que vous ne le pensiez...

Kirby's Adventure (NES)

« D'abord vous dessinez un cercle, puis vous faites les yeux, ajoutez un grand sourire... Et voilà Kirby ! » Lancé sur NES en 1993, Kirby's Adventure (qui a été lancé d'abord sur GameBoy) met en scène une adorable boule rose, capable d'absorber ses ennemis et de s'approprier leurs pouvoirs.

Kirby Adventure

Particulièrement réussi techniquement (il s'agit tout de même d'un des derniers jeux de la NES), Kirby's Adventure propose également une bande-son inoubliable, un gameplay très élaboré (pour l'époque), mais surtout un côté « feel good » qui fait le plus grand bien en cette période particulère...

Donkey Kong Country (Super Nintendo)

Pour les amoureux de Super Nintendo, comment ne pas évoquer l'indémodable Donkey Kong Country, lancé en novembre 1994, et mis au point par un Rare alors au sommet de son art.

DK Country

Ce titre, visuellement révolutionnaire à l'époque, fait aujourd'hui encore figure de référence dans le genre plateforme. Il est, en outre, fort de deux suites (elles aussi très réussies), toujours sur Super Nintendo. Pour la petite histoire, en fin d'année 1994, c'est ce même Donkey Kong Country qui a mis un coup fatal à SEGA et à son module 32X, lancé parallèlement au jeu de Nintendo...

World of Illusion/Castle of Illusion/Quackshot (Mega Drive)

Au tout début des années 90, SEGA lance l'offensive Disney pour installer sa Mega Drive dans un maximum de foyers. De cette collaboration découlent des titres particulièrement accrocheurs, comme Castle of Illusion, Quackshot et World of Illusion (et Fantasia aussi mais bon...).

QuackShot_cropped_0x0

Trois titres qui mettent en scène Mickey et Donald, dont la durée de vie n'excède pas une heure (pour chaque jeu), mais qui, 30 ans plus tard, procurent toujours un plaisir de jeu aussi intense !

Paper Mario : La Porte Millénaire (Nintendo GameCube)

Lancé en 2004 sur Nintendo GameCube, Paper Mario : La Porte Millénaire est un RPG, la suite spirituelle de Paper Mario sur Nintendo 64, lui-même descendant d'un certain Super Mario RPG, lancé quelques années auparavant sur Super Nintendo, au Japon et aux Etats-Unis.

Paper Mario

Bien sûr, si l'opus GameCube est une véritable réussite, on ne saurait que trop vous conseiller de tester les différentes itérations de Paper Mario, sans oublier la saga des Mario & Luigi, sur consoles portables Nintendo. De quoi découvrir quelques merveilles de jeu vidéo, et vous occuper plusieurs dizaines d'heures.

Zelda Link to the Past (Super Nintendo)

Après un remake très réussi de Link's Awakening sur Nintendo Switch en fin d'année dernière, et en attendant Breath of the Wild 2, il est grand temps de se replonger dans la quête la plus épiques du début des années 90, j'ai nommé Zelda Link to the Past.

Zelda LTTP

En septembre 1992 (en Europe), après deux opus sur NES, la saga Zelda déboule sur Super Nintendo, et offre un univers plus grand, plus riche, ainsi que de nouvelles capacités... Tous les ingrédients pour faire de ce Link to the Past un vrai chef d'oeuvre à l'époque, et un pur classique indémodable du jeu vidéo en 2020.

Sonic 2 (Mega Drive)

Lancé en 1992 sur SEGA MegaDrive, Sonic 2 est souvent considéré par les fans comme le meilleur épisode de la série. Le jeu apporte en effet son lot de nouveautés, à commencer par la présence de Tails, le Spin Dash... Et la transformation en Super Sonic !

Sonic 2

On y retrouve donc un Sonic plus rapide, avec des éléments en 3D dans les stages spéciaux, et la possibilité de collecter les sept émeraudes du chaos pour terrasser le Dr Robotnik. Sonic 2 est un pur chef d'oeuvre, jouable si possible sur MegaDrive, mais également disponible depuis peu sur Nintendo Switch, via les SEGA AGES.

TMNT: Turtles in Time (Super Nintendo)

Dans les années 90, Konami était indéniablement un gage de qualité, avec des titres comme Probotector, Castlevania, Parodius, Sunset Riders, sans oublier Tortues Ninja. En 1992, les joueurs sur Super Nintendo, ont le bonheur de découvrir le portage d'un titre arcade alors extraordinaire : Turtles in Time.

TMNT

Jouable jusqu'à quatre en arcade, TMNT: Turtles in Time permet à deux joueurs de coopérer sur Super Nintendo. Cette version console propose également divers bonus, sans oublier une (magistrale) utilisation du Mode 7. Un jeu qui peut aussi se jouer seul, mais qui se savoure donc pleinement en duo.

NEO·Classics, vous connaissez ?

Si vous souhaitez (re)découvrir plus en détails certains jeux indissociables de notre enfance et/ou adolescence, n'hésitez pas à explorer la rubrique NEO·Classics, notre rendez-vous rétro-gaming hebdomadaire, dans lequel nous avons déjà présenté les secrets de Mega Man, Mortal Kombat, Duck Tales, ou encore Streets of Rage, entre autres...

Evidemment, il y a encore des centaines de (bons) jeux rétro auxquels jouer et (re)jouer avec un véritable plaisir. Aussi, n'hésitez pas à partager avec nous, via les commentaires, vos jeux fétiches des années 1980, 1990 et 2000.

Découvrez toutes nos sélections ludiques spécialement pensées pour cette période de confinement :
Modifié le 01/11/2020 à 22h49
50
38
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le Xiaomi Redmi Note 9 Pro 128 Go à prix choc pour les Hottes Days chez AliExpress
Xpeng P7 Wing : la berline chinoise électrique de luxe qui veut détrôner la Tesla Model S
RED by SFR : le forfait mobile 100 Go au prix de celui de 80 Go 🔥
Offrez une montre connectée Huawei Watch GT pour moins de 100€ sur Amazon
Bons plans de Noël : 7 offres à saisir chez Cdiscount avant le Black Friday
OneWeb, le concurrent de Starlink, renaît de ses cendres
Idée cadeau pour Noël : ces Hauts-Parleurs 2.1 Logitech Z333 à prix Black Friday chez Amazon
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech à saisir ce lundi soir
Bon plan Fnac : deux SSD Samsung en promotion avant le Black Friday
Test iPad Air (2020) : à deux doigts de passer Pro
Haut de page