La seule Nintendo Playstation connue à ce jour est désormais mise aux enchères

Virgile Rasera
Spécialiste Gaming
13 février 2020 à 14h19
5
Nintendo Play Station
Nintendo Play Station

La console hybride conçue par Sony en partenariat avec Nintendo, avant que ce dernier ne trahisse son engagement envers son compatriote en faveur de Philips, a été mise en vente sur un site d'enchères et son prix devrait sans aucun doute atteindre des sommets.

Nous vous l'annoncions il y a quelques mois et à l'heure où nous écrivons ces lignes, à 22 jours de la fin des enchères, la console mythique a déjà franchi le cap des 30 000 dollars. Un engouement qui s'explique aisément par le destin devenu légendaire de cette machine, fruit d'une collaboration avortée entre deux géants de l'industrie vidéo-ludique et qui aura participé à changer le cours son histoire.


L'histoire d'une trahison fondatrice

La Nintendo Playstation est donc depuis longtemps entrée dans la légende. Mais pour les deux du fond qui ne suivent pas, rappelons un peu de quoi il retourne. Nous sommes en l'an de grâce 1991. Cela fait maintenant trois ans que Sony et Nintendo ont signé un accord pour que le premier développe un lecteur de CD-rom pour la Super Famicom. Rien ne préfigurait alors ce qui allait se produire à l'occasion du Consumer Electronic Show de Chicago de cette année : devant un parterre de journalistes et autres professionnels de l'industrie, le président de Nintendo Of America de l'époque annonce la signature d'un partenariat avec Philips lui confiant la conception d'un produit en tout point similaire.

C'est la douche froide pour Sony qui travaillait de son côté d'arrache-pied à la concrétisation de ce partenariat. Nintendo revenait ici sur sa parole, sans même en avoir informé le premier concerné. Une décision prise par le redoutable et regretté Hiroshi Yamauchi, alors patron de la firme de Kyoto. L'accord préalable prévoyait que Sony produise un périphérique pour le compte de Nintendo mais aussi une console hybride à part entière, embarquant à la fois le port cartouche de la SFC et le lecteur CD mis au point par ses soins, baptisée Play Station (en deux mots à l'époque).

Or Yamauchi ne voyait pas d'un bon œil le fait que ce partenariat confère à Sony une telle main-mise sur le support CD. C'est donc à son initiative que Nintendo est parti pour les Pays-Bas négocier, dans l'ombre, un contre partenariat avec Philips pour faire tomber son compatriote.

Une manœuvre d'autant plus humiliante qu'elle fut faite au profit d'une entreprise européenne. Malgré les recours légaux inopérants de Nintendo pour faire avorter le projet, Sony pu tout de même produire 200 exemplaires de sa console hybride, avant de se retrousser à nouveau les manches pour voir plus grand. La suite de l'histoire on la connaît : la PlayStation nouvelle génération s'écoulera à plus de 100 millions d'exemplaires, Philips fera cavalier seul avec un CD-i qui ne trouvera qu'un million de preneurs, et Nintendo s'en mordra les doigts pendant quelques années.

2015, le retour du mythe



Qu'est-il advenu des 200 exemplaires de la toute première Play Station ? Nul ne le sait. Une seule d'entre elles a fini par refaire surface en 2015, lorsqu'un utilisateur du site communautaire Reddit en a revendiqué la possession, photos à l'appui et plusieurs journalistes ayant pu en attester l'existence. L'homme prétend l'avoir découverte dans un carton contenant divers produits qu'un ami de son père travaillant chez Nintendo à l'époque lui aurait offert.

C'est donc cet unique modèle connu qui vient d'être mis aux enchères par le site de vente Heritage Auctions.

Bien que les années aient sans surprise jauni sa coque, la console demeure néanmoins en très bon état. Nous garderons donc un œil sur l'évolution des enchères de la console de jeu vidéo la plus rare qui soit. Rendez-vous dans 22 jours pour le verdict.

Source : arsTECHNICA
Modifié le 13/02/2020 à 18h28
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
faupiais
C’est quoi cette connectique « Next » qui ressemble à un port HDMI pour l’époque ?
Youssef_Belhadj
Je ne vois rien de ce genre là, aucune connectique qui ressemble à un port HDMI
ZiwiPeak
Nintendo s’est tourné vers Philips car le contrat avec Sony attibuait à Sony tous les droits sur les jeux au format CD… S’ils avaient continué avec Sony, Nintendo n’existerait plus depuis longtemps… Nintendo doit surtout se mordre les doigts d’être resté aussi longtemps complètement aveugle au sujet du support CD…
fg03
J’ai pas compris la news… en quoi Nintendo est concerné vu que Nintendoi a toujours utilisé des cartouches. Et je n’ai pas compris qu’elle était la guerre de format entre Philips et Sony sachant que la plus cuisante dont je me rappelle est celle du Bluray et du HD-DVD… mais ça c’est plus récent… là on parle de quoi du DVD ? C’est Philips il le semble qui a inventé le DVD dit Disc Video Versatile ? En tout cas j’aurai été japonais, insulaire comme ils sont, j’aurai crié à la honte nationale et boycotter Nintendo pour trahison patriotique.
brice_wernet
Nintendo avait commandé à Sony une extension CD pour la SNES. Nintendo s’est ensuite tourné vers PHillips. Nintendo n’a pas été convaincu par le CD et a continué avec les cartouches en partie pour conserver la main mise sur la production, et en partie parce que le CD n’était pas un support mûr pour les JV (en tout cas avec des consoles dont la RAM n’atteignait pas 1Mo).<br /> J’imagine que la présence de Zelda sur CDi résulte de ce partenariat avec Phillips.<br /> La guerre des formats, c’était surtout au niveau audio qu’on la sentait: le CD phillips ou le minidisc sony par exemple. Chacun touchant des royalties sur le support, chacun poussait le sien. Le CD était quand même moins cher à produire, et le CDi permettait toutefois de regarder des films en MPEG1 à l’époque, sur 2CD en général. C’était révolutionnaire, mais pas abouti. Et pas un standard comme le DVD, donc personne ne souhaitait acheter des films sur ce format, associé à une machine peu convaincante…<br /> Phillips a trop souvent été en avance sur le marché…
xryl
Philips a trop souvent été en avance sur le marché…<br /> Surtout, trop souvent trop cher sur le marché. Il n’y a qu’à voir avec les Yue, vendues 10x plus cher que l’équivalent chinois. Un succès sur n’importe quel marché, c’est une bonne adéquation entre le prix de vente et la qualité du produit fourni. Philips n’est jamais bon dans ce rapport…
Rayvolt
Ptain je suis dégoûté j’aurais kiffé ma race de l’avoir.<br /> Si je comprends bien elle a été faite à 200 exemplaires et en dehors de celle là il en existe 199 autres quelque part dans la nature ? C’est bien ça ? Et ont elle été vendu sur le marché ou sont elles restées dans les usines sous entendus entreposées sans être vendues ?<br /> La vache quand je vois les prix de reventes je suis dégoûté je vous jure si vous saviez… il y a 30 ans j’étais qu’un enfant je possédais toutes les consoles et en plusieurs exemplaires j’étais le gars que tout le monde venait voir car le seul à posséder des consoles avant tout le monde. J’avais même des consoles de ouf qui n’existaient pas encore en France. Grâce à mon défunt père qui me rameneait régulièrement des nouveautés et des jeux. Et si j’avais su qu’elles vaudraient de l’or aujourd’hui je les au auraient toutes gardé je suis foutrement riche aujourd’hui. Je suis dégoûté quel idiot de ne pas avoir été futé pour tout garder.<br /> J’avais absolument toutes les consoles et même les premiers PC de jeux comme CPC 6128 dont le jeu Barbarian entre autres. Et de l’Atari à la Nintendo en passant par la Néo Geo à la PSONE via l’Engine (avec son mythique jeux PC Kid 1, 2 et 3 connu sous son nom d’origine Bonk et je l’ai eu 2 ans avant son arrivée en France en version japonaise et sous tout ses formats jeux comme l’Huadcard de la taille d’une carte bleue puis en format CD : la claque visuel des jeux je me souviens de mes copains qui étaient hallucinés de cette console et de sa qualité visuelle des jeux vraiment exceptionnelle pour l’époque, ils squataient tous chez moi pour jouer et découvrir des nouveautés que mon père (paix à son âme) me ramenait toutes les semaines) et compagnies. … et même des consoles japonaises de dingues qui n’étaient connues que par très peu de personnes en France et dont je faisais partis j’étais parmi les rares à en posséder en France. Bien avant que ça se popularise. Ahhhh les boules si seulement j’avais tout garder j’aurais un musée chez moi un truc unique et le truc dingue est que je les avaient en plusieurs exemplaires (x7 ou x8) au point que j’en offrait gratutement a mes copains ou mes cousins et je ne vous raconte pas les jeux je les possédaient vraiment tous absolument tous j’en donnais aussi car je les avaient en plusieurs exemplaires j’étais connu dans tout mon département comme le fan absolu du jeu vidéo. J’emmerveillais mes potes et les potes de mes potes de leurs potes ainsi de suite. La belle époque.<br /> J’aurais gardé les premiers modèles vintages je serais probablement blindé en les revendant. Je me rendais pas compte que dans le futur ça deviendrait un phénomène de société wesh ça me rend fou de ne m’as avoir été un peu visionnaire.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Project xCloud : la bêta du Cloud gaming de Microsoft est disponible sur iOS
Saint-Valentin : méfiez-vous, vous pourriez avoir un
PC Ultra-portable HP 14-cf1007nf à seulement 419,99€ au lieu de 749,99€ chez la Fnac
Capcom a écoulé 95 millions de jeux estampillés Resident Evil
Xiaomi rappelle de nombreuses trottinettes Mi 365 pour risque d'accidents graves
La bêta de Bleeding Edge démarre ce week-end sur Xbox One et Windows 10
Pourquoi Intel troque les technologies de Nervana au profit de celles d'Habana ?
98% des applications du Play Store collectant les données d'appels et de SMS ont été modifiées
Star Wars : la série préquel à Rogue One doit démarrer son tournage cette année
Haut de page