Aide à la création de jeu vidéo : les contours de l’appel à projets de la région Île-de-France

jeu video manette
Shutterstock.com

Les candidatures à une aide de la région francilienne, visant à conforter l'écosystème local du secteur, sont ouvertes depuis la fin du mois d'octobre.

La région Île-de-France, dans le prolongement de sa volonté de davantage soutenir les industries de l'image comme le cinéma et l'audiovisuel, a décidé, dans une délibération prise le 15 mars 2018 en conseil régional, de lever un fonds d'aide à la création à destination de la filière du jeu vidéo, avec l'idée d'accompagner les sociétés indépendantes les plus dynamiques et les plus innovantes. La région veut éviter la fuite des talents hors de son territoire et ainsi préserver, voire renforcer l'écosystème francilien du jeu vidéo.

Les Pay to win exclus de l'appel à projets

Pour bénéficier de cette aide, dont le plafond légal est fixé à 200 000 euros par société sur une durée de trois ans, il faut remplir plusieurs conditions.

D'abord, il faut que ce soit une entreprise qui dépose le dossier. Plus particulièrement, nous parlons des sociétés commerciales productrices de jeu vidéo. Ces dernières doivent conserver la maîtrise à la fois artistique, technique et financière de leur projet. Si elles ont le droit d'avoir un coproducteur, elles restent responsables de la production et de la réalisation du jeu vidéo.


Une fois cette étape définie, il faut présenter à la région un projet qui réponde aux critères d'éligibilités. Le jeu vidéo proposé peut très bien être sur console, mobile ou PC, on line ou off line, ou même être destiné aux réseaux sociaux. Mais il ne peut en aucun cas être un Pay to win, c'est-à-dire un jeu qui favorise le joueur qui paie au détriment de celui qui ne paie pas.

Le coût global de développement du jeu doit être supérieur ou égal à 50 000 euros. Et celui-ci ne peut pas comporter de séquences qui pourraient faire l'objet d'une classification PEGI 18, ce qui élimine de fait les contenus violents, la pornographie, les jeux de hasard ou ceux qui véhiculent l'utilisation de drogues ainsi que toutes les discriminations.

La majorité des dépenses doit être consentie dans la région

La condition la plus importante aux yeux de la région concerne les dépenses réalisées en marge du projet. Elle impose qu'au moins 50 % du budget global de fabrication et de production de jeu vidéo soient dépensés en Île-de-France. Précisons que l'aide n'est pas une subvention, puisqu'elle est remboursable, comme le précise le règlement européen du 18 décembre 2013.


Après avoir constitué son dossier complet, la société de production doit l'adresser à un comité d'experts. La première session 2020 leur laisse jusqu'au 28 février 2020 minuit pour le faire, en sachant que les candidatures sont ouvertes depuis le 29 octobre 2019. La Commission permanente du conseil régional décidera des aides financières attribuées le 1er juillet 2020. Une seconde session aura lieu plus tard dans l'année.

Source : Région Île-de-France
Modifié le 14/11/2019 à 15h50
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page