Square Enix retire 3 jeux de Belgique à cause des loot box

le 22 novembre 2018 à 19:10
 0
lootbox

La Belgique a récemment décidé d'interdire les « loot box » dans les jeux vidéo, assimilant cette pratique à des jeux de hasard. Par conséquent, l'éditeur Square Enix a dû retirer des ventes trois de ses titres sur ce territoire.

Les « loot box », ou « coffres à butin », sont des packs virtuels, contenant des bonus attribués de manière aléatoire. Ils sont souvent proposés à l'achat, contre une somme généralement peu élevée. Depuis quelques mois, ce système est dans le collimateur de la justice belge.

Les loot box illégales en Belgique


Il y a un an, la Commission belge des jeux de Hasard a ainsi enquêté sur cette pratique. Et ses résultats ont conduit à bannir les loot box des jeux vidéo en Belgique, à partir d'avril dernier. En effet, selon le ministre de la Justice, elles constituent un mélange entre jeux vidéo et jeux d'argent, entraînant un risque de dépendance, en particulier auprès des jeunes utilisateurs. Cette décision engendrait alors des répercussions significatives sur de nombreux jeux, à commencer par des géants comme la série des FIFA ou Overwatch.

Le problème est que, pour certains jeux mobiles, les loot box forment le seul élément de monétisation. C'est notamment le cas de trois titres de Square Enix : Mobius Final Fantasy, Kingdom Hearts Union X et Dissidia Final Fantasy Opera Omnia. Face à l'impossibilité de les rentabiliser sur le territoire belge, l'éditeur a donc purement et simplement décidé de les retirer.

Un exemple suivi par d'autres pays ?


D'autres pays pourraient-ils emboîter le pas de la Belgique ? C'est probable. Récemment, l'Australie a, à son tour, ouvert une enquête sur les loot box, les soupçonnant d'induire des dépenses excessives. Dans le même état d'esprit, l'état américain d'Hawaï cherche à interdire l'achat de récompenses virtuelles aux joueurs de moins de 21 ans.

Et la France dans tout ça ? Il y a quelques mois, l'Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) a déclaré que les loot box ne devaient pas être considérées comme des jeux d'argent et que leur réglementation sortait donc de sa juridiction. Mais elle a également mis en garde sur la mauvaise influence que ces récompenses virtuelles peuvent avoir sur un public vulnérable... Il y a donc fort à parier que l'histoire n'est pas encore terminée.

Source : The Guardian
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
08:52
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
L’horloger suisse présente une montre connectée qui enregistre les performances des golfeurs et leur donne des informations adaptées pour améliorer leur jeu, dont une cartographie 3D du parcours.
scroll top