Loot boxes : la Belgique les considère comme des jeux de hasard

Alexandre PAULSON
22 novembre 2017 à 16h04
0
Voilà une conclusion qui ne va pas plaire aux éditeurs de jeux vidéo : pour la Commission belge des Jeux de Hasard, en associant de l'argent et de l'addiction, les caisses de butin aléatoire (ou loot boxes) sont par définition des jeux d'argent.

Et la conséquence logique pourrait être leur interdiction à terme. Une mauvaise nouvelle pour l'industrie du gaming, qui intègre de plus en plus les loot boxes dans l'expérience de jeu.


Mise à jour:
Il semblerait que la Commission belge des Jeux de Hasard n'ait pas encore rendu son avis, mais une simple note explicative. Cette erreur serait dû, selon la RTBF, a une erreur de traduction du néerlandais à l'anglais ou au français. Veuillez nous excuser - nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des évolutions de cette affaire !


Le « pay-to-win » problématique



Toujours à l'affût de sources de revenus innovantes, les éditeurs de jeux vidéo avaient trouvé dans les loot boxes la nouvelle vache à lait. Ces caisses de butin aléatoire se présentent le plus souvent sous forme de coffres virtuels de récompense intégrés dans un jeu et que l'on peut ouvrir après achat par micro-transaction.

Personne ne trouvait à redire quand il s'agissait de s'offrir des éléments connus à l'avance, comme des skins ou des éléments de personnalisation de son avatar. Mais les loot boxes ne vous permettent pas d'en connaître le contenu à l'avance. L'arrivée de cette logique dite « pay-to-win » dans certains blockbusters récents comme Star Wars : Battlefront II ou Overwatch a attiré l'attention du législateur belge, intrigué de leur fonctionnement.

01F4000008627498-photo-star-wars-battlefront-2.jpg


Interdiction, ou auto-régulation ?



La Commission belge des Jeux de Hasard vient de rendre publiques ses conclusions. Selon elle, « l'association de l'argent et de l'addiction fait un jeu d'argent. ». Une conclusion qui va dans le sens des inquiétudes exprimées en France par le sénateur Jérôme Durain, auteur d'une lettre ouverte adressée à l'Arjel, l'Autorité de régulation des jeux en ligne, et au secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi.

Les loot boxes vont-elles être interdites ? C'est en tout cas ce que souhaite le gouvernement belge. Mais le processus, s'il aboutit, prendra du temps, car il devra être porté devant la Commission Européenne. Un bannissement des loot boxes dans l'UE fait planer la menace d'amendes colossales sur les éditeurs de jeux vidéo. Une autre piste est possible. C'est d'ailleurs celle que préconise Jérôme Durain, celle d'une autorégulation rapide du secteur, ce qui selon lui « constituerait une nouvelle rassurante à l'heure où certains acteurs prédisent une ouverture prochaine des paris sur les rencontres esportives ».


Et n'oubliez pas le Black Friday :
Suivez nos promos mises à jour en temps réel !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top