The Last of Us Part II : l'équipe créative du jeu menacée de mort – est-ce que ce monde est sérieux ?

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
06 juillet 2020 à 10h40
134
The Last of Us Part II test © © Sony
© Sony

Cet article ne contient aucun spoiler.

The Last of Us Part II est officiellement disponible depuis le 19 juin dernier sur PlayStation 4. Un titre inoubliable, radical et porteur d’une audace narrative rare pour un triple A, qui culmine aujourd’hui à 94/100 sur Metacritic, le site de référence. Seulement, une frange particulièrement sonore de la « communauté » des joueurs n’a pas apprécié la direction scénaristique du jeu de Naughty Dog.

Non contente d’avoir, dans un premier temps, fait s’effondrer la « note utilisateur » du jeu sur Metacritic pour faire entendre ses « revendications », voilà que Neil Druckmann, réalisateur de The Last of Us Part II,  et Laura Bailey, doubleuse de l’un des personnages principaux du jeu, se retrouvent entraînés dans une spirale de haine sur les réseaux sociaux. 

Neil Druckmann victime de propos antisémites

Neil Druckmann, vice-président de Naughty Dog et réalisateur de The Last of Us et sa suite, a publié ce matin un tweet mettant en lumière certains messages que lui et son équipe reçoivent quotidiennement sur les réseaux sociaux depuis la sortie du jeu, mais aussi depuis que des pans entiers du scénario ont fuité en mai dernier.

Victime de propos antisémites, transphobes et de toute la litière habituelle que les réseaux sociaux sont habitués à laisser se déverser sur Internet, Druckmann se voit surtout reprocher d’avoir — selon certains — privilégié une « approche politique » à une continuité scénaristique dans The Last of Us Part II. Accrochez-vous bien : Naughty Dog poursuivrait avec son jeu un agenda politique libéral, féministe que certains « gamers » n’hésitent pas à appeler « propagande ».

C’est que, depuis le GamerGate, les « vrais joueurs » — comme ils aiment à s’appeler — ont une réaction épidermique à la moindre inclusion de propos « politiques » dans un jeu vidéo. Un terme vaste, aux contours flous, qui leur sert de cuvette pour y jeter tout message a priori progressiste qui serait intégré à un jeu — nous y reviendrons. 

Laura Bailey menacée de mort

Plus grave encore : le cas de Laura Bailey. L’actrice américaine, sans doute l’une des plus connues de l’industrie vidéoludique (elle a notamment doublé Kait Diaz dans Gears of War 4 et Gears 5 ), subit elle aussi un torrent de haine sur les réseaux sociaux depuis la parution de The Last of Us Part II.

L’actrice est d’ailleurs au centre de la tempête — le personnage qu’elle incarne (et dont nous ne dirons rien ici) concentrant l’essentiel des critiques opposées au jeu de Naughty Dog, publiées bien sûr sous couvert d'anonymat. Et Laura Bailey de publier, elle aussi, des « morceaux choisis » des menaces qu’elle reçoit quotidiennement sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui coince avec The Last of Us Part II ?

Que vous ayez joué à The Last of Us Part II ou non, impossible d’ignorer que le titre de Naughty Dog divise.

Unanimement loué par la presse (5/5 chez nous, 10/10 sur IGN, 19/20 sur jeuxvideo.com, 8/10 sur Gamekult…), le jeu fait suite à l’un des plus gros cartons de la PlayStation 3 et, fatalement, de la PlayStation 4 : The Last of Us. Un titre qui se suffisait à lui-même, et dont la réalisation d’une suite paraissait aussi futile que dangereuse.

Autant dire que les attentes des joueurs étaient hautes, et le studio californien attendu au tournant. Et si, de notre point de vue ainsi que de celui de la majorité des joueurs, le pari est réussi, certains ne supportent pas que le titre ne colle pas parfaitement à ce qu’ils s’étaient imaginé. Des attentes en partie basées sur les différents trailers publiés par Sony qui — on s’en aperçoit en jeu — ont été modifiés afin de protéger certains des plus gros twists scénaristiques du titre.

The Last of Us Part II metacritic © © Metacritic
The Last of Us Part II est victime de review bombing. Capture d'écran © Metacritic

Au centre des « revendications » (certains appellent tout de même à réécrire le scénario du jeu pour rendre l’actuel caduc) de ces « joueurs inquiets » : le sort réservé à l’un des personnages du jeu, et le développement narratif qui s’ensuit. Inattendu, pour certains, téléphoné pour d’autres ; toujours est-il que Naughty Dog opte rapidement pour un virage scénaristique osé dans son nouveau titre. On peut l’accepter, le rejeter ou, a minima douter de sa pertinence, mais transformer cette déception en haine et aller la répandre sur celles et ceux qui ont donné 7 ans de leur vie pour donner corps à cette vision, c’est donner une bien sombre image de ce que sont les joueurs au sens large en 2020.

Cachez cette politique que je ne saurais voir

L’un des reproches les plus récurrents que l’on peut lire et entendre au sujet de The Last of Us Part II est qu’il serait trop « politique ». Comprendre : il ferait, selon certains, passer trop d’idées libérales et inclusives, correspondant aux opinions politiques de Neil Druckmann et des équipes de Naughty Dog. 

Puisqu’on aborde le sujet, il nous faut rappeler l’évidence : toute forme d’art est politique. Tout jeu vidéo portant des ambitions narratives raconte quelque chose du monde dans lequel il a été développé. The Last of Us Part II ne fait évidemment pas exception, et profite du contexte post-apocalyptique en toile de fond pour dresser le portrait de personnages féminins forts, aux antipodes de ce que la production vidéoludique à gros budget nous a habitué jusqu’ici.

« Personnages féminins ». Attardons-nous un instant sur ce point. Si, dans le premier opus, nous incarnions Joël, homme-viril-barbu-en-chemise-à-carreaux, TLOU 2 nous propose d’endosser le rôle d’Ellie, la gamine que nous devions protéger 7 ans plus tôt. Mais Ellie n’est pas qu’une jeune femme de 19 ans. Ellie est surtout — dans les critiques adressées au jeu — une lesbienne. Et le « vrai gamer » de 2020 n’est visiblement pas prêt pour cela.

The Last of Us Part II Ellie Dina kiss © © Sony
Attention, image choc ! © Sony

« Propagande LGBT ! » crient les uns, quand les autres dénoncent le « féminisme extrémiste » de Naughty Dog. Studio qui, rappelons-le, nous a fait incarner à quatre reprises un certain Nathan Drake, archétype du héros masculin à la Indiana Jones.

L’inclusivité est-elle à ce point un problème pour les joueurs ? N’est-il pas souhaitable que davantage de « communautés » se sentent invitées par le médium vidéoludique, et représentées par des protagonistes à l’écriture soignée ? N’y gagnerions-nous pas tous en termes de variété des points de vue, et d’ouverture d’esprit ? Ces questions doivent malheureusement rester en suspens. 

Car le tableau qui se peint depuis maintenant plus de deux semaines est aussi décevant pour les joueurs qui prennent du plaisir à jouer à The Last of Us Part II que pour les créatifs qui œuvrent pour que le jeu vidéo s’ouvre à davantage de personnes. 

« Les gens disent que les jeux AAA devraient prendre davantage de risques, analyse le vidéaste Rocco Botte sur Twitter. Mais quand les testeurs ne peuvent pas comparer Death Stranding à un autre jeu, les joueurs annulent leur précommande. Et quand Last of Us II prend des gros risques scénaristiques, c’est “une attaque faite à ses fans”. Quel environnement. Nous méritons FIFA ». Tout est dit.

Modifié le 06/07/2020 à 12h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
134
49
Remoss
Sympa ce petit mix d’horreurs actuelles, à la mode:… homophobie, antisémitisme, sectarisme.<br /> On se croirait encore au 20eme siècle…
Wicked_Larkin
Qu’on aime ou qu’on n’aime pas les choix scénaristiques d’une équipe ou tout autre choix de l’équipe créative d’une oeuvre à laquelle on est attaché, c’est un chose, mais en venir à faire… ça…<br /> Les réseaux sociaux ont ce travers qu’ils ont donné de la voix et de l’importance à des personnes qui n’auraient absolument pas dû en avoir, et ça donne des situations tout bonnement aberrantes et scandaleuses comme celle-ci.<br /> C’est vraiment dégoûtant et regrettable à la fois D:
v1rus_2_2
Et il y a de forte chance que le «&nbsp;vrai gamer&nbsp;» va se br**** sur des vidéos de lesbiennes sur internet
nicgrover
Il y a quand même beaucoup de «&nbsp;pseudos joueurs&nbsp;» frustrés qui ont du mal vivre leur enfance et ont refoulé leur scène primitive bien profond… H + F ou H + H ou F + F ou ? + ?<br /> Et il ne faut pas grand’chose pour faire ressortir le tout…
cirdan
«&nbsp;Puisqu’on aborde le sujet, il nous faut rappeler l’évidence : toute forme d’art est politique.&nbsp;»<br /> C’est vrai et on fait tous de la politique sans forcément sans rendre compte, par exemple en publiant des commentaires ici-même sur des sujets sensibles. On rajoute de l’intolérance, de l’agressivité et ça dérape comme sur ce jeu.<br /> Ca me rappelle un peu les polémiques sur le dernier épisode de Game of Throne. Et le résultat de ces dérapages, c’est que ça donne du grain à moudre à ceux qui veulent lever l’anonymat sur internet, autre sujet à frictions…
Pierre_C
Exactement. L’exemple du final de GoT est bien choisi, et a donné lieu c’est vrai à des pétitions (au mieux) mais aussi à des torrents d’insultes et de menaces envers le casting et les showrunners. On peut aussi citer le cas de Star Wars VIII …<br /> Côté jeux vidéo, cela me rappelle aussi beaucoup la sortie de No Man’s Sky, qui ne répondait pas du tout aux promesses initiales des trailers. Hello Games, et notamment son fondateur Sean Murray, avait du encaisser des choses ignobles à son propos après la sortie du jeu.
RaoulTropCool
Pourtant la relation lesbienne d’Ellie ou le personnage féminin très musclé sont logiques, servent le scénario et passent très bien dans TLOU2.<br /> Contrairement à pas mal de séries récentes où les ajouts «&nbsp;inclusifs&nbsp;» sonnent faux, moraliste et ridicules quitte à gâcher une série, là ça prend toute sa place et ça fait même plaisir car ça nourrit les personnages et l’histoire tout en rendant le jeu original et frais.<br /> Que ceux qui sont hermétiques à la diversité intelligente et bien amenée jouent à autre chose, tout simplement.<br /> Et il ne faut pas oublier que l’inverse existe aussi. Quand overwatch a release le personnage Sigma ils ont eu des insultes car un jeu pourtant très inclusif sortait un personnage blanc d’âge mur et masculin. Les cons y’en a partout.
ultrabill
Les réseaux sociaux ont ce travers qu’ils ont donné de la voix et de l’importance à des personnes qui n’auraient absolument pas dû en avoir<br /> J’hésite entre ces diverses définitions pour ta phrase : ségrégation, discrimination, stigmatisation ou sectarisme. On pourrais même titiller le fascisme ou l’inquisition mais ça irais un peu loin <br /> Ça montre surtout que, comme d’habitude, une minorité se sent offensée et donne de la voix. La Société à passé son temps à cacher les miettes sous le tapis, les réseaux sociaux ont soulevés le tapis maintenant il faut faire avec. Remettre un tapis ne changera rien, hein.
Pierre_C
Et c’est exactement sur ce point que l’on peut faire la différence entre les personnes qui ont joué au jeu et ceux qui n’ont lu que des bribes du scénario / regardé des vidéos à l’emporte-pièce sur YouTube.<br /> Là où les critiques (négatives) se trompent totalement, c’est que ces choix de personnage n’ont rien de gratuit et servent le propos du jeu. Tout comme le studio évite justement l’écueil d’en «&nbsp;faire trop&nbsp;» sur ces sujets. À une unique reprise, dans tout le jeu (pour rappel &gt; 25 heures), un personnage fait une remarque à Ellie sur son orientation sexuelle. Pour les autres personnages, c’est un non sujet. Il n’y a rien à en dire, c’est un fait, point.
Wicked_Larkin
Je n’ai absolument rien contre les gens qui émettent un avis, sous quelque forme qu’il soit, tant qu’il reste dans la limite de la décence mais je suis désolé, je ne cautionne pas le fait que des personnes utilisent leur liberté d’expression pour proférer des menaces de mort, d’autant plus sur un sujet comme celui-ci où ces personnes n’arrivent apparemment pas à faire la part des choses entre réalité et fiction.<br /> La liberté d’expression est un droit fondamental qui appartient à tous, mais l’utiliser à ce genre de fin est tout simplement honteux.<br /> That’s my 2 cents.
BraveHeart
«&nbsp;N’y gagnerions-nous pas tous en termes de variété des points de vue, et d’ouverture d’esprit ?&nbsp;»…ça a l’air plutôt mal parti, en tout cas…
Doss
Wicked_Larkin:<br /> Les réseaux sociaux ont ce travers qu’ils ont donné de la voix et de l’importance à des personnes qui n’auraient absolument pas dû en avoir,<br /> Que chaque personnes puissent s’exprimer c’est la base de la liberté d’expression et pour moi c’est plutôt une force du monde d’aujourd’hui. Le problème des RS c’est pas qu’une personne dise ce qu’il pense mais c’est l’importance qu’ont lui donne et malheureusement plus c’est clivant plus il sera retweet par les 2 camps les «&nbsp;pour&nbsp;» et les «&nbsp;contres&nbsp;».<br /> Aujourd’hui ce sont les personnes modéré qui on plus de mal à s’exprimer car un mot mal choisie et les 2 camps te tombe sur la gueule <br /> Wicked_Larkin:<br /> je ne cautionne pas le fait que des personnes utilisent leur liberté d’expression pour proférer des menaces de mort<br /> Menace de mort ce n’ai pas de la liberté d’expression
glandeuranon
J’aimerai bien voir les inbox de Katlheen Kennedy ou de Rian Johnson qui ont probablement encaissé autant si ce n’est plus.<br /> Faut se méfier de l’effet loupe d’internet et de la possibilité de tricher avec la techno pour renforcer un peu plus cet effet grossissant. Ça n’atténue en rien la violence de ces propos, mais je suis toujours gêné quand on leur donne plus d’importance que le mépris qu’ils méritent en les rapportant un peu partout sur divers sites d’info.
Pierre_C
«&nbsp;Le mépris qu’il méritent&nbsp;», c’est-à-dire ?
Pernel
Plutôt antijuif qu’antisémite (il y a très souvent confusion entre les deux).<br /> C’est toujours la même chose, malheureusement, les gens gueulent quand tout est prévisible (ce que je comprendre) mais quand un truc imprévu arrive ils insultent et menacent … S’ils ne veulent pas avoir de (mauvaises) surprises dans un jeu ou un film/série, alors pourquoi suivre le scénario du produit ? Pourquoi l’acheter ?<br /> Comme toujours, une partie infime de sombres **** foutent la mrde, faisant cher tout le monde et même les autres joueurs.<br /> Toujours ch*ant d’entendre toujours les gens critiquer des gens sur leurs origines, couleurs, ici religion, sexualité etc. Chacun fait ce qu’il veut tant qu’il n’entrave pas les libertés des autres, pas compliqué pourtant.<br /> Par exemple, j’aime pas certains (nombreux) choix fait dans The Walkind Dead, j’en trouve certains très mauvais, par pour autant que je vais aller insulter ou menacer Scott Gimple (ou Angela Kang maintenant). Si j’aime pas les choix j’arrête de regarder ou de jouer, je revend le truc et je passe a autre chose. Et pourtant des décisions débiles il y en a eu pas mal depuis 3-4 ans.
juju251
Doss:<br /> Menace de mort ce n’ai pas de la liberté d’expression <br /> Pour les gens qui s’expriment de cette façon, bien souvent, si.<br /> C’est tout le problème d’ailleurs de cette «&nbsp;sacro sainte&nbsp;» liberté d’expression, qui ne doit en aucun cas servir de prétexte à une «&nbsp;liberté d’agression&nbsp;».<br /> glandeuranon:<br /> Ça n’atténue en rien la violence de ces propos, mais je suis toujours gêné quand on leur donne plus d’importance que le mépris qu’ils méritent en les rapportant un peu partout sur divers sites d’info.<br /> Sauf que de ne donner que le mépris comme tu le dis laisse penser certains que ce genre de comportements (agressions, menaces de mort) est légitime, puisque «&nbsp;Oh ben, personne n’en parle, ce n’est pas si grave&nbsp;» …<br /> Donc, bon …<br /> Ce qu’il faudrait surtout c’est que ces menaces soient punies comme elles le méritent (c’est à dire en fonction de ce que prévoient les lois).
Hellboyniko
Triste monde… Pour moi cela montre la régression actuelle des mentalités, on est en 2020 et on débat encore la dessus… Pitoyable
natanoj
Le point de non-retour est atteint quand on menace quelqu’un de mort pour des partis pris. La justice s’occupera de ces gens écervelés. Cependant, cette politique pro-femen quotidienne s’invite sur tous les supports, s’impose à tous et devient vite insupportable. Je n’ai pas acheté TLOU2 pour ça en partie. A vous lire, on croirait qu’il n’y a jamais eu d’héroïne dans le jeu vidéo, svp gardez votre sang froid et soyez objectif(Tomb raider, bayonetta, No one lives forever et j’en passe). Tout est biaisé dans le discours actuel, à croire que c’est fait exprès pour énerver les personnes qui ont du recul et les affubler d’un terme commençant par «&nbsp;anti-&nbsp;».
Bezenman78
L’anonymat sur les réseau sociaux est évidemment à double tranchant, certain(e)s se réfugiant derrière pour cracher leur venin. Se rendent-ils compte qu’ils font le lit des censeurs / moralisateurs de tout poil, qui rêvent d’abattre ce rempart essentiel à la libre expression ?<br /> Par ailleurs, il est vrai que nos sociétés actuelles se radicalisent bien trop rapidement sur des sujets, certes, clivants, mais qui réclament justement une approche apaisée afin d’élever le débat. Ce «&nbsp;bashing&nbsp;» systématique est écœurant et largement contre-productif.<br /> Au final, comme l’ont écrit certain(e)s plus haut, celles et ceux qui n’adhèrent pas au scénario peuvent parfaitement jouer à autre chose. Au démineur, par exemple…
Bezenman78
Pas faux, mais au-delà de nos orientations et ou idéologies personnelles, rien ne justifie que l’on déverse des tombereaux d’insultes sur des artistes qui, pour ce titre, ne militent pour rien de précis, apparemment. Il semble - je ne connais pas le jeu pour affirmer quoi que ce soit - qu’ils aient seulement introduit des éléments de jeu qui ont, certes, une résonance dans notre société actuelle, mais qui ne devraient plus choquer aujourd’hui, d’autant plus s’ils s’insèrent naturellement dans la narration / construction du jeu.
Pernel
Autant dans certains cas c’est vrai que c’est limite moralisateur, autant dans TLOU 2 c’est pas du tout le cas, c’est évoqué, on voit une ou deux scène de flirt mais rien de vraiment sexualisé, c’est pas du tout dans le ton du jeu, contrairement a Orange is the New Black par exemple ou c’est vraiment mis en avant (un peu trop selon moi).
juju251
natanoj:<br /> Cependant, cette politique pro-femen quotidienne s’invite sur tous les supports, s’impose à tous et devient vite insupportable.<br /> En quoi c’est une politique pro-femen, dans le cas précis ?<br /> natanoj:<br /> A vous lire, on croirait qu’il n’y a jamais eu d’héroïne dans le jeu vidéo, svp gardez votre sang froid et soyez objectif(Tomb raider, bayonetta, No one lives forever et j’en passe).<br /> C’est ton interprétation de l’article.<br /> Et ça va aller le fait de donner des ordres ?
Keorl
S’il n’était pas stupidement exclusif à une console, j’aurais sans doute acheté ce jeu.
Pierre_C
Merci pour votre commentaire qui soulève un point intéressant. Je vais vous raconter mon point de vue concernant les conditions du test qui nous (mes confrères et moi-même qui avons testé le jeu avant sa sortie) ont été imposées par Sony. Vous vous ferez un avis sur le terme de «&nbsp;censure&nbsp;» ensuite (ce que je peux entendre, ne le prenez pas de travers).<br /> Dans l’industrie, et lorsque nous bénéficions de produits en avance (que ce soit un jeu ou un smartphone, dans mon cas) il n’est pas rare que l’on soit soumis à un embargo. Une période durant laquelle on ne peut rien dire du test à venir, sous peine d’être blacklisté par l’éditeur (ici Sony). Pour TLOU 2, il est vrai que les conditions étaient d’une rigidité rare. Vous aurez sans doute remarqué que l’intégralité des tests publiés avant la sortie du jeu utilisaient les mêmes captures d’écran - celles fournies par Sony. Il nous était interdit de publier nos propres captures. Tout comme il nous était proscrit de parler de tout autre protagoniste du jeu à part d’Ellie. Si vous avez joué au jeu, vous savez ce que cela signifie (prière de ne pas spoiler si vous répondez à ce commentaire).<br /> Si les conditions du test sont rudes (et son écriture encore plus, tellement nous devions slalomer entre les spoilers), elles servaient un objectif simple et - je trouve - noble de la part de Sony : faire barrage aux spoilers, justement. Si l’éditeur a mis en place une telle quantité de barrières, c’est pour que les joueurs qui se lancent dans le jeu après coup soient confrontés à la même surprise que nous autres testeurs avons connu. En cela, je me considère comme immensément chanceux, d’avoir découvert le jeu avant tout le monde et de m’être épargné des divulgâchages dans tous les sens. Je me suis lancé dans le jeu en mode «&nbsp;page blanche&nbsp;», sans savoir ce qui allait se passer. Et ça a très bien fonctionné sur moi, et sur quantité de mes collègues.<br /> Maintenant, je comprends la critique. Comment émettre un avis objectif si l’on a une montagne de conditions à respecter pour ne pas casser l’embargo ? Sachez que c’est possible. Je vous invite à lire le test de Gamekult (paywall) qui, pour le coup, est parmi les moins enthousiastes de la presse française, et respecte malgré tout les conditions de l’embargo. Je sais que ce n’est pas ce que vous suggérez : mais arrêtons une bonne fois pour toute de croire que nous sommes «&nbsp;payés par Sony&nbsp;» pour dire du bien de leur jeu. J’ai profondément aimé TLOU 2, et je l’aurais profondément aimé si je n’avais pas eu à écrire dessus. Mais n’oubliez pas qu’aucun avis, pas même professionnel, n’est objectif. Il y a une personne derrière son clavier qui écrit son avis sur un jeu vidéo. Un jeu qui l’embarque dans son histoire et qui est touché par celle-ci ; ou qui ne l’est pas, qu’importe.<br /> Tout cela pour dire que si «&nbsp;censure&nbsp;» il y a eu de la part de certains collègues, il s’agira d’auto-censure. Nous n’avons jamais été muselés. Et si j’avais eu envie de déglinguer le jeu, j’aurais parfaitement été en droit de le faire. Tant que je respectais les conditions de l’embargo.
ultrabill
C’est pour ça qu’on a la justice. Des menaces de mort doivent entraîner des plaintes et être jugées. À la justice ensuite de trancher.<br /> Avec l’attitude de Naughty Dog on est juste dans le pathos. En découle un vigilantisme très dangereux comme «&nbsp;on ne devrait pas laisser parler ces gens-là&nbsp;» : des propos aussi condamnables que ceux qui sont combattus.
juju251
ultrabill:<br /> C’est pour ça qu’on a la justice. Des menaces de mort doivent entraîner des plaintes et être jugées. À la justice ensuite de trancher.<br /> Ce qui implique un dépot de plainte, pour lequel les personnes sont parfois dissuadées de la faire, une procédure longue et couteuse.<br /> Le fait de se retrouver confronté aux personnes ayant menacé, «&nbsp;revivre&nbsp;» les menace (voir les faits pour les cas les plus graves), etc.<br /> Un peu facile pour le coup le «&nbsp;yaka porter plainte&nbsp;».
natanoj
1-On parle ici de l’hystérie qui entoure la question de manière globale. Je ne suis pas hors sujet.<br /> 2-Je n’ai ni été désobligeant ni donné aucun ordre, c’est pourquoi le svp fut mis en premier. C’est votre interprétation et votre sensibilité au sujet qui vous agace apparemment cher juju : ).
juju251
N’empêche que tu utilises l’impératif dans ta phrase.
jereffuse
Je suis désolé mais en tant qu’homo, pour moi ce genre de scénario, n’est qu’une façon déguisé de nous jeter en pâture aux arriérés, comme l’as fait le mariage pour tous…Ce qui depuis as créer une vague de haine encore plus importante qu’avant et n’as fait qu’augmenter le nombre d’agressions et d’assassinats dans le monde !!!
juju251
Ouais, enfin, je doute, malheureusement que les haters et autres réacs aient besoin d’éléments extérieurs pour être haineux …<br /> Puis bon, il serait temps que les mentalités évoluent véritablement.
RaoulTropCool
Pas d’accord. L’exposition créé de la haine c’est inévitable mais c’est toujours mieux que la situation d’avant à savoir «&nbsp;vivez heureux, vivez cachés&nbsp;». C’est inadmissible de penser ou faire penser que les homos devraient se cacher pour leur bien et celui des autres…<br /> Part contre, ce qui est important aujourd’hui c’est d’identifier quels sont les pensée et les dogmes qui conduisent à cette nouvelle haine. Ça c’est important.
ultrabill
Tu veux dire que Naughty Dog n’a pas la force de porter plainte ? Pardon mais de quoi on parle, là ?!<br /> Si la justice doit être rendue encore faut-il la convoquer. N’importe quel groupe de soutien aux victimes te diras que c’est en agissant que les choses bougent.<br /> Faire des copier-coller sur Twitter, allumer des bougies ou déposer des nounours ça ne fait par payer les criminels. La solution de faire appel à la justice étant apparement facile tu préconises quoi ?
ultrabill
Non les mentalités ne régressent pas, Internet a juste permis à plus de gens d’être audibles. Gare à l’effet loupe
Pernel
Franchement j’en serait étonné. Il y a toujours eu des discriminations et il y en aura toujours malheureusement.<br /> Je pense au contraire que ça contribue (ou essaye) a dédramatiser l’homosexualité.<br /> Mais comme toujours, comme on offre de la visibilité et bien les «&nbsp;haineux&nbsp;» y vont a coeur joie, mais ils l’étaient déjà avant et auraient de toute manière craché sur un truc qu’ils ne connaissent pas, c’est comme tout. Plus les gens sont ignorant d’un sujet plus ils balancent de cnneries. Regarde l’islam (on va pas rentrer dans le débat mais c’est un exemple), combien on confondu Islamisme et terrorisme même dans les médias ? Les gens ne connaissent pas, on leur fait remarquer qu’un ou deux de telle ou telle endroit fait un truc X ou Y, alors ils sont tous pareil.<br /> Maintenant c’est les Chinois qui prennent, avant c’était les musulmans, encore avant les noirs, encore avant les Italiens, les Juifs, encore les noirs etc.<br /> Les gens cherchent toujours des coupables pour des trucs qui les dépassent.<br /> Personnellement (oui on s’en fout), je ne suis ni homo, ni asiatique, ni juif ni musulman (pas non plus chrétien), ou italien, etc. mais je m’en fout que la personne en face en soit, je ne suis pas concerné par ça, pas personnellement mais on fait parti d’un monde où on devrait se soutenir, on a assez d’emmrdes dans le monde en ce moment (guerre, virus, trump, etc.).<br /> Au lieu de regarder par eux même les gens regardent (pas tous encore heureux c’est une minorité bruyante seulement) ce qu’on leur dit de regarder. «&nbsp;tiens un homo a fait ça&nbsp;» «&nbsp;ah ouais t’as raison faut les faire retourner dans leur pays&nbsp;» (je satirise le truc pour montrer la puérilité de leurs propos).<br /> On apprend aux gens a trouver un coupable au lieu de regarder dans leur mirroir.
glandeuranon
Alors non, l’intégralité de la presse ne s’accorde pas sur la perfection du jeu : https://culturedvultures.com/the-last-of-us-part-2-review/<br /> Juste en vérifiant sur Metacritic. Cette pluralité des opinions existe bien. Il ne s’agit pas d’un complot, juste que cette opinion reste très minoritaire, même si elle est très vocale. D’où mon précédent message sur l’effet loupe d’internet.<br /> On est en 2020 on s’étonne encore qu’il existe des trolls et des reviews bombing dès qu’il s’agit de vomir des opinions politiques ?<br /> @juju251 : On peut l’interpréter de ta façon «&nbsp;si l’on en parle pas ce n’est pas si grave&nbsp;». Moi je l’interprète aussi de la façon suivante «&nbsp;On parle de mes menaces sur internet, cela veut dire que mes mots ont un impact et je vais continuer dès qu’un truc ne me plaît pas, ça changera les choses&nbsp;».<br /> @Pierre_C : Les propos abjects de ces fans méritent du mépris. Il n’aident pas l’oeuvre, ni l’artiste à s’améliorer. Ces propos n’ont pour seul but que de blesser les gens, ils ne méritent pas que l’on s’attarde dessus, ils n’apporteront jamais rien de positif.
yoda_net
natanoj:<br /> Cependant, cette politique pro-femen quotidienne s’invite sur tous les supports, s’impose à tous et devient vite insupportable. Je n’ai pas acheté TLOU2 pour ça en partie<br /> Tu ne l’as pas acheté. Comme la majorité de ceux qui crachent leur haine sur les réseaux. Impossible d’affirmer alors que c’est de la propagande LGBT, que c’est politisé, etc. On avait déjà l’info de l’attirance d’ Ellie dans le DLC du 1. Ça se confirme dans le 2. Et? Ça change quelque chose au scénario basé sur la vengeance? Ça empêche ce jeu d’être un chef d’oeuvre graphique, musical,une tuerie dans les animations et les petits détails (la glace qui se rompt sous les sabots du cheval, ou les algues qui se dispersent sur notre passage dans l’eau, la gestion des cordes et des câbles…). Naughty Dogs avait montré ce que la PS3 pouvait encore faire en fin de vie, ils nous montrent ce qu’il peuvent sortir d’une PS4 (même non Pro !), et la barre est très très haute.
Savysan
Tout d’abord, rien ne justifie les menaces de mort. On peut l’expliquer mais pas le justifier.<br /> Ensuite je vous trouve un peu malhonnêtes quand même :<br /> vous balayez d’un revers de main «&nbsp;l’agenda politique libéral&nbsp;», pourtant c’est revendiqué par Druckmann lui même. Et il est très gras avec son agenda : «&nbsp;bigot sandwitch&nbsp;» ? t’es sérieux, Neil ? oh un club de golf ? oh bah c’est subtil ça, Neil! oh une relation lesbienne…pas du tout réaliste, avec un perso chiant ainsi que des scènes de dialogue atroces et les cut scenes de guitare à se flinguer en guise de romance ? oh bah c’est malin ça, Neil, bravo…<br /> Le succès du jeu ? ouais mais vous oubliez de dire que les ventes se sont effondrées de plus de 80% dans la deuxième de semaine. Mais bon, ça a la rigueur on s’en fout, si la qualité était corrélée aux ventes, Transformers aurait bidé et Edge of Tomorrow aurait dépassé le milliard.<br /> oh tout jeu est politique ? ça c’est un concept bien connu mais qui est faux. Evidemment. La politique dans Tomb Raider ? Gran Turismo ? Resident Evil ? Angry Bird ? soyons sérieux… il y a une différence entre un jeu qui veut dire quelque chose et un jeu qui veut faire de la politique. Le malentendu vient du fait que ce concept est sorti de son contexte, mais c’est une autre histoire.<br /> les trailers «&nbsp;ont été modifiés afin de protéger certains des plus gros twists scénaristiques du titre&nbsp;» ? c’est une façon de présenter les choses… une autre façon de présenter les choses : ils ont publié des faux trailers mensongers. Oui, mensongers. Tu vois le trailer, on dirait que tu vas jouer la suite des aventures de Joel… si ça c’est pas mensonger…<br /> «&nbsp;la presse a adoré&nbsp;» (sous-entendu, eux, ils savent) et seule "une frange […] des joueurs n’a pas apprécié et la faible note sur metacritique est due à cette frange de malhonnêtes qui ont triché.<br /> Mais c’est faux.<br /> Déjà, la presse, hein… on parle de review-bombing des méchants joueurs, mais jamais de la presse qui donne des fausses notes positives pour garder leur accès privilégié. Je ne dis pas que c’est le cas de Clubic, il me semble que vous êtes honnêtes, mais c’est très important de bien se tenir en ce moment dans la presse JV pour pouvoir recevoir une PS5 gratuite en avant-première. Ah tiens, c’est Sony…<br /> Et puis de toutes façons la presse, même quand elle est honnête n’a pas forcément raison. Et pourquoi ne parlez vous pas des titres de presse qui n’ont pas été conquis par le jeu à 100% et qui ont été contactés par Naughty Dog pour «&nbsp;explication&nbsp;» ? vous trouvez ça normal ? et pourquoi n’avez-vous pas parlé de la réaction ignoble de Sony aux leak qui ont envoyé des strikes non justifiés sur youtube ? franchement, si ça n’avait pas eu lieu, il n’y aurait pas eu tout ce bordel.<br /> Quant aux joueurs, c’est une réalité que beaucoup d’entre eux n’ont pas aimé le jeu.<br /> Est-ce si difficile à concevoir ?<br /> exercice totalement fictif qui n’a rien à voir avec le jeu, mais c’est pour comprendre :<br /> Nouveau jeu Tomb Raider!!! venez, achetez mon jeu qu’il est bien, La suite des aventures de Lara!<br /> tu joues, et paf dans la première heure, Lara se fait tuer par Adolf, un type à l’aspect grotesque qui est inconnu au bataillon. Forcément tu déteste Adolf. Ou Hulk, tu l’appelle comme tu veux.<br /> Ensuite on va te forcer à jouer Adolf pour t’expliquer qu’en fait c’est un gentil et qu’il avait de bonnes raisons de tuer Lara. Parce que tu vois, Adolf c’est le fils d’un random NPC dans le précédent épisode. Quelle révélation. Super. Et puis tout le jeu consistera à se venger, sauf qu’à la fin, non, tu fais demi-tour. Faire un choix différent à la fin? vous voulez dire différentes fins en fonction des choix du joueur? lol, t’es fou, tu te crois dans un jeu-vidéo? ah ah ah, un titre AAA en 2020 qui propose des choix au joueur, quelle idée saugrenue… non. Tiens flingue le chien là. Flingue le, allez! t’as pas le choix, sinon le jeu avance pas! FLINGUE LE ! bang - non mais ça va pas? pourquoi t’as flingué le chien? espèce d’ordure!<br /> Ah, et bien sûr, tous les trailers du jeu vont montrer Lara dans plein de situations que tu ne verras jamais dans le jeu. Mais bon, c’est normal, il faut bien préserver le twist, hein ?<br /> Mais au delà de ça, Last of Us 2 est objectivement un jeu mal écrit. On peut aimer, pas de problème, moi j’aime bien des films avec Van Damme, mais je sais que c’est pas du Kubrick, c’est le moins qu’on puisse dire. Le concept est intéressant, mais la réalisation pêche.<br /> Les persos sont nazes (même Abby qui aurait pu être mémorable si la trame avait été agencée autrement) et le scénar est bourré de grosses ficelles bien lourdes pour essayer de faire passer un concept mal maitrisé : oh vous voyez, Abby est gentille, elle caresse les chiens alors qu’Ellie les tue. Ouais d’accord mais il y a 5 min elles a massacré bip! Le coup de la femme enceinte, la dernière image qui essaye pitoyablement de tirer les larmes, etc.<br /> Et j’ai même pas parlé du mystère que constitue la possibilité de se procurer des seringues de testo et de s’entrainer 10 heures par jour avec 5 repas protéinés… dans un monde post-apocalyptique.<br /> Le jeu est un simulateur de misère qui consiste à faire des mini-jeux entre deux cutscenes. C’est tout. Même dans le gameplay qui te force à tout faire à pieds (l’hopital?). Le jeu est chiant et c’est son pire crime.<br /> Druckmann a la grosse tête, il se prend pour Kojima mais il ne lui arrive même pas à la cheville.<br /> Bon je suis méchant, tout n’est pas mauvais dans le jeu, mais je voulais contrebalancer un peu ceux qui s’emballent dans l’autre sens.<br /> En vrai, Last of Us II est une occasion manquée, un idée qui aurait pu marcher si elle avait été exécutée par quelqu’un d’autre de plus compétent… quelqu’un comme Amy Hennig. Ah non, le prétendu féministe Druckmann l’a virée lol
Pierre_C
C’est votre avis et, présenté comme vous l’avez fait, il n’appartient à personne de le contredire. Vous n’avez pas aimé le jeu et ce n’est pas bien grave (bien que cela reste dommage si vous l’attendiez de pied ferme, j’entends !).<br /> Aussi je ne rebondirais pas sur les remarques qui ne constituent que votre avis (sur l’écriture, le «&nbsp;réalisme&nbsp;» d’une relation lesbienne (??) ou la crédibilité des dialogues). Par contre, si vous vous attendiez à jouer Joel dans TLOU 2, vous vous êtes probablement mal renseigné sur le jeu. Il a été dit depuis décembre 2016, soit le reveal du jeu, que l’on contrôlerait Ellie. À aucun moment la promesse n’a été de reprendre les rênes de Joël.<br /> Je le conçois, le jeu peut s’avérer très clivant. Mais ce qui semble vous gêner est justement ce qui me le rend si exceptionnel. À ce degré de polarité des avis, il va bien falloir que chacun fasse la paix avec son voisin. Naughty a voulu faire quelque chose d’osé. Selon moi c’est réussi, selon vous ça ne l’est pas. Je pense qu’il n’y a pas forcément besoin d’en discuter davantage ; acceptons notre désaccord
Ju_Ju
Le jeu n’est en rien pro femen ou LGBT… Mais encore faut il l’avoir fait pour le savoit.<br /> De ce fait je ne donne aucun crédit à ton «&nbsp;avis&nbsp;». Désolé mais on parle de ce que l’on sait.
notolik
Tu confond antisémitisme et antisionisme…<br /> (il y a très souvent confusion entre les deux)<br /> Antisémitisme = haine de la religion juive<br /> Antisionisme = haine de l’état hébreu (Israél)<br /> fr.wikipedia.org<br /> Antisémitisme<br /> L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou supposément racial. Étymologiquement, ce terme pourrait s'appliquer aux peuples sémites parlant l’une des langues sémitiques (comme l'arabe ou l'amharique) mais il désigne, dès sa formulation vers la fin du XIXe&nbsp;siècle, une forme de racisme à prétentions scientifiques et visant spécifiquement les Juifs.<br /> Le terme est le plus souvent utilis...<br /> fr.wikipedia.org<br /> Antisionisme<br /> L'antisionisme (ou anti-sionisme) désigne l'opposition au sionisme. Le terme est utilisé dans différents contextes et pour décrire différentes positions politiques caractérisées par de l'hostilité qui peut être&nbsp;: à l'État d'Israël, à sa création, à son caractère juif, à son territoire, à l'autodétermination du peuple juif, à une perception du mouvement sioniste ou à d'autres sujets comme le statut des territoires palestiniens. Au cours de l'histoire, le concept a fait partie de la réflexion polit...<br /> Autant on peut être antisioniste sans être antisémite, autant l’inverse est rare.<br /> Après, il est aussi facile de cacher de l’antisémitisme dans de l’antisionisme que de dénoncer des propos antisionistes comme antisémites…<br /> La religion est puissante… comme sujet de discorde pour nous les briser.
glandeuranon
Tout ces mots pour un point Godwin et des généralités qui n’expliquent rien et peuvent être interprétées de 100 façons :<br /> Savysan:<br /> Quant aux joueurs, c’est une réalité que beaucoup d’entre eux n’ont pas aimé le jeu.<br /> Quand t’as dit ça tu n’as rien dit. Des gens n’aiment pas le jeu, la belle affaire, on trouve des gens de mauvais goût qui n’aiment pas BotW et des fans du dernier CoD … Pareil sur les ventes qui s’effondrent en deuxième semaine, en 2020 quel produit culturel n’a pas un cycle de vie en feu de paille ? (excepté les jeux services).<br /> T’as le droit de ne pas aimer le jeu et de le justifier, je n’ai rien à redire à ça. Mais tu peux pas nous expliquer l’échec du jeu avec ce genre d’arguments vides.
Ju_Ju
Ça va t’as respiré ?<br /> T’as fini le jeu sinon ? Désolé mais j’en doute.
Epsylon93
Pfffff arrêtez les gars sérieux ! Vous vous rendez compte du choc que cela a du être pour les moyenâgeux ?<br /> Technologie<br /> Homosexualité<br /> Une femme non accompagnée<br /> Le choc a du être terrible. Je pense qu’il aurait fallut une assistance psychologique téléphonique.<br /> Je ne veux pas imaginer si on avait aborder l’évolution, la Terre ronde etc… XD
BraveHeart
«&nbsp;Antisémitisme = haine de la religion juive&nbsp;»…et l’antijudaisme, c’est quoi alors ?
Doss
notolik:<br /> Autant on peut être antisioniste sans être antisémite, autant l’inverse est rare.<br /> Non ce n’ai par rare, les supremasites/néo-nazi Amercian estime que la place des juif est justement en Israel car faut bien leur reconnaitre un térritoir pour le dire des retournés «&nbsp;chez eux&nbsp;». Mais c’est vrais qu’en l’antisémistisme Français est majoritairement antisioniste.
RaoulTropCool
L’Antijudaisme se limite à l’identité religieuse des juifs. L’antisémitisme va plus loin que la dimension religieuse. Mais c’est proche, l’antijudaisme faisant parti de l’antisémitisme.
Pernel
et non, les sémites ne sont pas tous juif, les arabes sont sémites par exemple et probablement d’autre.
PirBip
Mais c’est pas possible ! Comment est-ce qu’on peut être aussi timbré pour vouloir la mort de gens qui n’ont rien fait d’autre que d’aller dans un chemin différent pour l’écriture ?<br /> Qu’on aime ou qu’on aime pas, menacer de mort, c’est totalement stupide. Pour tout ce que je déteste de la postlogie Star Wars, jamais il ne me viendrait à l’idée d’aller harceler et menacer l’équipe du film !<br /> Et j’avoue que cette radicalité m’inquiète. Plus on avance, moins l’audience prend du recul sur ce qu’elle dit, ou ce qu’elle fait. Et j’observe cette radicalité partout : de la part de ceux qui, sous couvert de tolérance, adoptent des positions qui créent de nouvelles inégalités ou valident les procédés qui les ont asservis, jusqu’aux appels au boycott systématique sans possibilité de retourner la situation ; et de la part de ceux qui, sous couvert de liberté d’expression, expriment toute leur colère des gens et vont jusqu’à les insulter et les harceler, voire dans le cas présent, menacer de mort.
fredmc
Pourquoi tout sexualiser ? le premier ne l’était pas et il était pas plus mauvais pour autant … le sexe est partout …<br /> Ce jeu n’est pas le seul mais c’est vrai que les éditeurs toute spécialité confondue se sentent obligés d’y mettre des messages politiques «&nbsp;à la mode que ce soit contre le racisme, l’homophobie ou le harcèlement sexuel …&nbsp;» Je trouve pas ça du tout nécessaire …<br /> Est ce que l’on ne peut pas revenir à des scénarios qui raconte une histoire tout simplement ? Jouer Ellie ca me dérange pas y a plein de jeux excellent avec une heroine comme tombraider ou plus récemment control<br /> P.S : j’ai acheté le jeu mais j’y ai pas encore jouer je veux terminer le premier avant
notolik
Pas du tout, les mites sont des hétérocères, aucun rapport avec les arabes… Ni avec la religion juive…<br /> L’ antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou supposément racial.<br /> Osef de la langue disparue depuis 2000 ans…
notolik
PirBip:<br /> Plus on avance, moins l’audience prend du recul sur ce qu’elle dit, ou ce qu’elle fait.<br /> En même temps difficile de prendre le temps de réfléchir quand il te faut retweet au moins 5000x par jour pour «&nbsp;exister&nbsp;» : c’est déjà impossible de tout lire alors comprendre…
jereffuse
je pense que la surexposition n’est pas bonne, surtout aujourd’hui avec les réseaux sociaux, hier chacun dans son coin était haineux contre telle ou telle personne aujourd’hui ils se regroupent pour divulguer la haine et la propager à d’autres qui même avant ne se posait pas de question sur ses sujets là. Les réseaux sociaux et donc la surexposition fabriquent des machines à haïr tout ce qui ne leur ressemble pas. je ne veux pas vivre caché, je veux juste que le sujet n’en soit pas un, je ne fait pas partie d’un groupe ou d’une minorité ou quoi que se soit de ce genre, je suis ce que je suis, le PACS m’allait très bien, pas la peine de jeter de l’huile sur le feu avec le mariage, surtout quand on voit le résultat, le monde est encore trop rempli d’arriéré qui ne comprennent pas et cela met en danger cette partie de la population plus qu’avant.
Pierre_C
Ce n’est que du bon sens. À l’heure où les minorités s’élèvent parce qu’elles sont brimées de toute part, il est nécessaire que davantage de profils soient mis en lumière. Cela passe par plus d’inclusivité dans l’écriture des personnages de jeux vidéo, de série, de film, de livres. Ce n’est pas «&nbsp;mettre du sexe partout&nbsp;», c’est montrer que l’être humain, ce n’est pas qu’un homme blanc hétéro dans la trentaine. Pour que le jeu vidéo soit véritablement un loisir ouvert à tous, il faut qu’il puisse parler à tous, y compris aux communautés LGBT qui ne sont jamais représentés dans les jeux vidéo (dans le blockbuster du moins).
natanoj
Il est là le problème. Dans un jeu, on n’a pas à se farcir l’avis sociétal du dev. Le 1 était très bien, on parlait d’un scénario fédérateur et non clivant, d’apocalypse, de sauvetage, de sacrifice, du bon thriller des familles. Et là, même si ce n’est pas l’essence du jeu je le conçois, on nous soumet à la vision des lesbos hyper balèzes soumetteuses d’hommes virils à tendance patriarcal. Tout ce qu’on prend dans la tronche si on n’est pas du même avis, c’est de l’hystérie et peu d’arguments convaincants. Je n’y ai pas joué mais j’ai vu assez de stream twitch pour me faire un avis.
Pernel
Et non c’est pas ça.<br /> Anti + sémite = contre les sémites.<br /> Sémite : viens de l’allemand pour désigner les peuples originaires du moyen orient (asie de l’ouest inclus). Sem le fils de Noé dans le judaïsme, l’islam et bien entendu le christianisme. L’islam viens du même endroit que le judaïsme, le moyen orient. Ils sont donc également sémite.
fredmc
Hé bien je n’en vois pas l’interet … pourquoi foutre du sexe dans un jeu de zombie ?<br /> Dans une série policière ?<br /> Non désolé que ce soit hétéro, homo ça ne fera pas changer les mentalités et en plus cela rend l’oeuvre inaccessible à certains (comme les mineurs) alors qu’elle pourrait l’être sans ça …<br /> Et dire qu’il n’y a pas de communauté lgbt dans les blockbusters ?<br /> On peut parler de mass effect ?
Pierre_C
Le jeu est interdit aux moins de 18 ans dans tous les cas. Comme l’était son prédécesseur. Et je suis formellement opposé à votre avis. Pour atténuer le racisme, l’homophobie et tous ces comportements rétrogrades, on a besoin de plus d’oeuvres qui mettent en valeur des hommes et des femmes de couleur, et des sexualités / personnalités différentes. L’industrie du divertissement n’a fait qu’assoir l’hégémonie de l’homme blanc tout puissant, et ça ne date pas d’hier. Ça ne vous enlèvera rien, à vous. Ça permettra simplement à des personnes qui se sentent exclues au quotidien d’avoir droit à leur petite parcelle de divertissement. Où est le mal ? Vous n’avez pas envie que chacun puisse profiter du loisir du jeu vidéo ?
juju251
fredmc:<br /> Hé bien je n’en vois pas l’interet … pourquoi foutre du sexe dans un jeu de zombie ?<br /> Parce qu’il y en a déjà partout en général ?<br /> Rien que dans les pubs : On nous vend des cuisines (ou autre) hein, avec des personnes (surtout des femmes, mais cela est un autre débat) à moitié nues et avec bien souvent des poses suggestives …<br /> Donc bon …<br /> Et puis, je crois que le sexe est une préoccupation finalement assez grande pour pas mal de monde (je ne dis pas que c’est bien ou mal, c’est juste un constat).<br /> fredmc:<br /> Non désolé que ce soit hétéro, homo ça ne fera pas changer les mentalités et en plus cela rend l’oeuvre inaccessible à certains (comme les mineurs) alors qu’elle pourrait l’être sans ça …<br /> Pourquoi ?<br /> Je ne vois pas pourquoi le fait qu’une perso d’un jeu vidéo qui ait une orientation sexuelle déclarée rend le jeu inaccessible aux mineurs.<br /> Je précise juste une chose : je n’ai joué ni au premier, ni au second, donc je ne sais pas s’il y a des scènes suggestives ou autres.<br /> Pierre_C:<br /> Le jeu est interdit aux moins de 18 ans dans tous les cas.<br /> Problem solved.
fredmc
Y a pas de mal mais la plupart des joueurs qui jouent à des jeux vidéos ne sont pas là pour qu’on leur parle de la politique ou de sa tendance actuelle du moment.<br /> Si tu veux tu regardes les infos … Ca te ferait pas chier d’avoir un jeu ou tu bouffes du coronavirus tout le long ? moi perso c’est bon j’ai ma dose.<br /> Les jeux c’était justement bien pour s’évader pour changer de son quotidien … là on y est plus.<br /> Et quant à blockbuster il y en a déjà quelques un qui sont passés par le lgbt Mass effect dans plusieurs volets, Star Wars Knight of the old republic, dragon age le 2 et aussi lnquisition …<br /> Y en a aussi dans the witcher, life is strange, beyond two souls …<br /> Enfin bref c’est tout sauf marginal comme tu le dis
fredmc
Tu penses réellement que les gens vont changer de mentalité en ayant vu une série ou jouer à un jeu vidéo qui contient du LGBT ?<br /> Ne me fais pas croire que t’es si naif …
Savysan
glandeuranon:<br /> Tout ces mots pour un point Godwin<br /> Ah bah j’ai pas remarqué que tout mon post pouvait se résumer à un point Godwin lol<br /> Ta capacité d’analyse est extraordinaire!<br /> glandeuranon:<br /> Mais tu peux pas nous expliquer l’échec du jeu avec ce genre d’arguments vides.<br /> Au moins j’ai argumenté c’est déjà plus que certains, hein, glandeuranon…
juju251
Pierre_C:<br /> Pour atténuer le racisme, l’homophobie et tous ces comportements rétrogrades, on a besoin de plus d’oeuvres qui mettent en valeur des hommes et des femmes de couleur, et des sexualités / personnalités différentes. L’industrie du divertissement n’a fait qu’assoir l’hégémonie de l’homme blanc tout puissant, et ça ne date pas d’hier. Ça ne vous enlèvera rien, à vous. Ça permettra simplement à des personnes qui se sentent exclues au quotidien d’avoir droit à leur petite parcelle de divertissement. Où est le mal ? Vous n’avez pas envie que chacun puisse profiter du loisir du jeu vidéo ?<br /> Entièrement d’accord.<br /> J’ajouterai d’ailleurs que certains jeux (je pense à Life is Strange premier du nom) ont pour moi le mérite de mettre en avant (de par leur scénario, cela n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe) certains thèmes difficiles, tels que le harcèlement scolaire, les tentatives de suicides, la maladie (je ne vais pas en dire plus pour éviter les spoilers, même si le jeu est sorti depuis plusieurs années). Si cela permet à certaines personnes d’avoir un déclic pour en parler, tant mieux.<br /> Perso, j’ai toujours considéré le jeux vidéo comme un art, certes ça se veut ludique, mais comme tout art, si cela peut porter et défendre des valeurs, tant mieux.<br /> fredmc:<br /> Tu penses réellement que les gens vont changer de mentalité en ayant vu une série ou jouer à un jeu vidéo qui contient du LGBT ?<br /> Ne me fais pas croire que t’es si naif …<br /> Evidemment non, mais le fait de rendre les LGBT+ plus visible peut, pour certains faire prendre conscience de certaines choses, même si cela ne sera qu’un nombre réduit de personnes, ou au moins inviter au débat là dessus avec des amis, etc.<br /> En fait, je ne vois pas pourquoi ce genre de sujets devrait rester tabous dans le jeu vidéo.<br /> Et il ne me semble pas non plus que le jeu fasse du militantisme …
Pierre_C
Mais c’est à vous de choisir à quoi vous jouez. Si vous souhaiter vous épargner des propos «&nbsp;politiques&nbsp;», jouez à des jeux de course, ou à Super Mario. À Overcooked, ou encore à Everybody’s Golf. Le jeu ne vous appartient pas, il a été conçu par une équipe qui a envie de raconter quelque chose. Que vous y adhériez ou non ce n’est pas son problème. C’est exactement le même débat que sur les films. Vous choisissez si vous voulez regarder un gros film d’action bourré de testostérone, ou un film d’auteur qui aborde des questions sociétales. La responsabilité n’incombe pas au studio, c’est à vous de vous diriger vers les oeuvres qui vous plaisent / n’heurtent pas votre sensibilité.<br /> Et, justement, le jeu vidéo a trop longtemps eu peur de prendre à bras le corps ce genre de thématiques et de les infuser dans un titre à gros budget. TLOU 2 est sans doute le seul jeu à très gros budget qui nous mette dans la peau d’une femme homosexuelle. D’une héroïne qui, comme n’importe quelle autre, est forte, débrouillarde, féroce et tenace. Ça envoie un message à toutes celles et ceux qui ont peur, au quotidien, à cause de leurs préférences sexuelles. Qui se sentent seules, incomprises, inutiles. Ça leur dit qu’elles n’ont rien à envier aux héros traditionnels. Aux mecs virils comme Joël dans le premier volet. Elles valent autant, sont capable d’autant. Et encore une fois, je précise avant que vous lanciez le jeu : à aucun moment on ne nous dit «&nbsp;Ellie est lesbienne. Hé, vous avez vu ? On est inclusif hein. Regardez encore comme elle est homo&nbsp;». Le studio n’en fait pas des caisses, ce n’est pas gratuit. C’est juste normal, et ça s’intègre au jeu exactement comme n’importe quelle autre relation aurait pu se faire. Ça ne heurte personne, vraiment.<br /> Enfin, ce n’est pas parce qu’un jeu permet d’avoir des relations avec des personnes du même sexe qu’on parle de «&nbsp;représentation LGBT&nbsp;». Les exemples que vous citez sont toutes des possibilités de gameplay, pas des personnages homo conçus comme tels et écrits comme tels.
Pierre_C
juju251:<br /> Et il ne me semble pas non plus que le jeu fasse du militantisme …<br /> Exactement. À aucun moment le terme «&nbsp;lesbienne&nbsp;» ou «&nbsp;homosexuel&nbsp;» n’est même prononcé dans le jeu. Ça nous est montré comme une évidence. On nous présente très vite deux femmes qui s’aiment. Point. On n’en fait pas des caisses, on ne dit rien de plus. C’est vraiment un non-sujet dans le scénario du jeu.
Dahita
Il est vrai que le feminisme ad nauseam dans certains jeux finit par suplanter le scenario (le dernier Wolfenstein par exemple). Cela donne des jeux incoherents et ultra politises, alors qu’a la base on est la pour se detendre.<br /> «&nbsp;Inclusif&nbsp;» devient bien souvent «&nbsp;preponderant&nbsp;» et non-representatif de la societe. Pour illustrer mon propos, combien de fois dans la journee peut-on lire le terme LGBT dans les news de tout bord, pour un groupe qui represente 10% de la population. De fait, je comprends les reactions epidermiques, qui sont malheureusement aussi ressenties chez les cingles et pre-puberes, gladiateurs de l’internet.<br /> Non, on n’est pas oblige d’avoir une lesbienne autoritaire a chaque jeu qui sort dans le scenario (et d’ailleurs, quel stereotype bidon…), ou d’amitie borderline entre filles qui sonne totalement faux (encore une fois, voir Wolfenstein, c’est ereintant!). Quant aux trans, je n’en parle meme pas…
Myraloes
Je désapprouve vivement ces réactions disproportionnées que l’on peut observer autour de the last of us part II. Toutefois, sans les excuser, je peux en comprendre en partie les raisons. Je pense que ceux qui réagissent avec autant de brutalité pressentent, sans clairement parvenir à le formuler, qu’une oeuvre artistique possède un fort pouvoir normatif. D’autant plus quand cette dernière dispose de la puissance de frappe que fournissent les médias de masse contemporains.<br /> Face à cette réalité les auteurs de ces dérapages ont alors l’impression de subir une forme de prosélytisme idéologique à marche forcée. Prosélytisme véhiculé par une oeuvre dont ils rejettent viscéralement tout une partie de la vision faisant advenir un monde dont ils ne veulent pas et qu’ils perçoivent alors comme une violation de leur propre intégrité idéologique. Se sentant ainsi désarmés et impuissants face à ce rouleau compresseur sur lequel ils n’ont pas prise, effet aggravé par le fait qu’une partie de l’oeuvre suscite à la fois leur approbation et leur indignation et ne parvenant plus à gérer le conflit et la frustration que cela engendre ils réagissent par la violence.<br /> Si cela est compréhensible et peut avoir sa cohérence dans certains cas, il n’est toutefois pas acceptable de faire subir une violence réelle à un groupe de développeurs simplement parce que l’on estime avoir subi une violence symbolique dans le scénario d’un jeu. De plus il faut remettre les choses en perspective. Si une oeuvre peut influencer une société et qu’il ne faut pas en sous-estimer le rayonnement il est toutefois nécessaire de garder les pieds sur terre. The last of us part II est un jeu. On ne menace pas de mort des êtres humains, des citoyens et des employés pour un jeu. C’est perdre complètement le sens des réalités et de la hiérarchie des choses que de faire ça.<br /> Et pour finir tout est politique dans l’existence. Tout est politique puisque chaque aspect de notre existence est profondément conditionné par les modes d’organisations sociales et politiques qui nous surplombent. Ceux qui ne veulent pas entendre parler de politique ne veulent donc pas entendre parler du réel. Je suis navré pour eux. Mais je crains que le réel, malgré les astuces bâties jusqu’à aujourd’hui pour tenter de le tenir à distance ne leur demande pas leur approbation.
m_elvin24
Il faut arreter a un moment, joues-y et fait toi un avis. Il n’y a pas de sexe, juste des frustres qui ne supportent pas qu’Ellie ne soit pas Hetero. Il y a une ou deux scenes ‹&nbsp;‹&nbsp;romantique&nbsp;›&nbsp;› en 30h de jeu. Il va falloir m’expliquer qui sont ces gens qui s’insurgent parce qu’ils n’ont jamais vu le monde en dehors de leur piece reservee aux jeux videos.<br /> Le jeu est exceptionnel, je n’ai jamais vu un tel niveau de detail et d’animation et tout le monde s’attarde sur 2 bisous entre 2 filles.<br /> C’est incroyable a quel niveau nous en sommes reduits, et incroyable le degout que nous provoquons aux developpeurs qui essaient pour une fois de sortir des sentiers tout tracez.<br /> Appreciez l’oeuvre ou passez votre chemin!
m_elvin24
Et bien continue a jouer a Angry Birds et laisse Metal Gear Solid ou GTA aux grandes personnes pretent a sortir de leur vision habituelle.
Pierre_C
C’est vrai que Wolfenstein est le parfait exemple de jeu non-politisé, haha. Blague à part, voyez ma réponse du dessus. C’est à vous de choisir ce que vous voulez regarder. «&nbsp;On est là pour se détendre&nbsp;», oui, et ? Cela devrait empêcher les gens d’avoir envie d’être représentés dans un jeu vidéo ? On est là pour se détendre aussi devant un film, ou une série. Pourtant personne ne vient hurler au drame à chaque fois qu’un propos «&nbsp;politique&nbsp;» (visiblement un très gros mot) y est tenu.
CI4ICE
??? on nous soumet à la vision des lesbos hyper balèzes soumetteuses d’hommes virils à tendance patriarcal ??<br /> Heu t’a vu ça ou ?<br /> j’ai vu assez de stream twitch pour me faire un avis.<br /> Ah ok c’était une vanne
Pierre_C
C’est … probablement le message le plus analytique et pragmatique qui a été posté sous cet article. Vous avez, je pense, très justement résumé ce qui coince avec ce jeu, tout en rappelant… que ce n’est qu’un jeu.
Dahita
Non justement je disais le contraire sur Wolfenstein, faut lire le message avant de faire des blagues einh <br /> Pierre_C:<br /> « On est là pour se détendre », oui, et ? Cela devrait empêcher les gens d’avoir envie d’être représentés dans un jeu vidéo ?<br /> De meme, j’adresse ce point dans mon message. Je ne vais pas retropedaler pour repondre, il faut lire le contenu du message originel avant d’y repondre!<br /> Pierre_C:<br /> On est là pour se détendre aussi devant un film, ou une série. Pourtant personne ne vient hurler au drame à chaque fois qu’un propos « politique » (visiblement un très gros mot) y est tenu.<br /> Tu plaisantes la? will &amp; Grace ca ne te rappelle rien?<br /> Bon, je te laisse relire ce que j’ai ecrit, parce qu’ici tu ne fais que balancer des generalites sans contenu relatif a mes arguments.
Popoulo
«&nbsp;À l’heure où les minorités s’élèvent parce qu’elles sont brimées de toute part&nbsp;» : ils passent au bûcher les LGBT etc… chez vous ?<br /> «&nbsp;Ce n’est pas « mettre du sexe partout », c’est montrer que l’être humain, ce n’est pas qu’un homme blanc hétéro dans la trentaine&nbsp;» : Je sais pas ce que la presse, quelque soit le domaine, a avec l’homme blanc hétéro. Certainement pour le badge SJW Compliant.<br /> «&nbsp;Pour que le jeu vidéo soit véritablement un loisir ouvert à tous, il faut qu’il puisse parler à tous&nbsp;». Bah non. Les jeux vidéos doivent être quelque chose de féerique, qui fasse rêver, voyager tout en restant devant un écran. A partir de là, n’importe qui pourra s’identifier et surtout se sentir bien à la place du héro/héroïne ou tout autre créature imaginaire, quelque soit sa couleur de peau et/ou orientation sexuelle.<br /> Mais à priori ce n’est plus le cas. C’est tout l’inverse. Et c’est triste en fait. On efface la magie pour laisser place à une sorte de politique dégueulasse ou les gens non concernés parlent au nom d’autres. Avez-vous au moins abordé le sujet avec une de ces personnes vu que vous dispensez le Graal en leur nom ? Bah faites-le. Vous serez surpris des réponses.<br /> Edit : Et concernant les menaces de mort, disons que quelques décennies en taule pourrait donner l’exemple et calmer les éventuels prétendants.
DUM
la Liberté d’expression est plus libre aux usa que en France tant que c légale ils peuvent dire ce qu’ils veulent et que l’on soit d’accord ou pas ils ont le droit de le faire. A titre d’info les USA respectent plus les droit de l’homme que la France on est même assez cancre ace sujet https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Indice-des-libertes-humaines-la-France-toujours-tres-loin-du-podium<br /> https://www.google.com/amp/s/www.justicepenale.net/amp/2016/05/05/la-france-encore-et-toujours-pays-des-droits-de-l-homme
PirBip
notolik:<br /> En même temps difficile de prendre le temps de réfléchir quand il te faut retweet au moins 5000x par jour pour « exister » : c’est déjà impossible de tout lire alors comprendre…<br /> Exactement, j’ajouterais même un point : l’important sur un réseau social où tout le monde a égalité de visibilité en théorie, ce n’est pas d’avoir raison, mais de donner l’impression d’avoir raison, la sophistique plus forte que la zététique.<br /> D’où mon éloignement avec les réseaux sociaux de ce genre. Même si je vois ces tendances se répercuter sur les autres réseaux plus… traditionnels ?, comme les forums, c’est beaucoup moins marqué. À cela quelques conjectures : qui dit forum dit modérateurs, et ce dès la création du forum, ce qui aide à contrôler le flux de paroles; les forums sont spécialisés dans un domaine particulier, même s’il peut exister des sections hors-sujet, donc il peut y avoir des débats construits puisque le domaine de base fait consensus; les forums ont un certain halo, un lieu plus sacré car plus ancien (dans le sens ancré, les forums internet sont l’une des premières formes de réseau social en ligne).
Pierre_C
Je ne comprends vraiment pas le problème. Pourquoi devrait-on s’offusquer que des propos politiques soient tenus dans les films, jeux vidéo, séries. Expliquez moi. «&nbsp;Se détendre&nbsp;», ça veut dire quoi exactement ? On ne peut pas se «&nbsp;détendre&nbsp;» en s’ouvrant l’esprit ? En réalisant que, oui, le monde moderne, ce n’est plus qu’un mâle héroïque qui va sauver une donzelle d’un château en flammes ?
fredmc
Ouais alors ca aussi c’est dans les livres … j’habite justement aux usa et je viens de venir me réfugier en France dans la famille de ma femme tellement c’est l’apocalypse … Tout le monde n’a pas le droit de dire ce qu’il veut loin de là même si c’est légal … essaye de critiquer Trump sur sa gestion du coronavirus tu vas voir ce qu’il t’attend … j’ai été interviewé en tant qu’urgentiste par une télé locale en Floride, j’ai reçu des menaces de la part des autorités dans la foulée … depuis je n’ai plus le droit de répondre à aucune interview donc si c’est ca la liberté d’expression …
Pierre_C
Vous avez regardé les infos dernièrement ? Vous avez les chiffres en tête sur les actes homophobes et transphobes en recrudescence dans notre beau pays ouvert d’esprit ? 36% d’augmentation en un an.<br /> Ce que la presse SJW (j’adore ce titre, s’il vous plait continuez de m’en affubler) a contre «&nbsp;l’homme blanc hétéro&nbsp;» - dont je fais partie - est qu’il n’a jamais su faire son autocritique, et voir que l’intégralité de la société était organisée autour de lui, et pour son bien-être à lui uniquement. On ne vous demande pas de vous sentir désolé d’être un homme blanc, juste d’avoir conscience de vos privilèges. Ce qui n’enlève rien à vos acquis, rassurez-vous.<br /> «&nbsp;Les jeux vidéo doivent être féériques etc&nbsp;»… oui, bon, là, je peux pas grand-chose pour vous. C’est votre avis, et si c’est ce que vous recherchez dans un jeu vidéo, je pense que l’offre de jeux qui ne viendront pas heurter votre sensibilité est pléthorique.
Dahita
J’ai explique plus haut que l’un des problemes que je vois est que l’agenda politique vient suplanter le scenario (comme pour bcp de films par ailleurs), ce qui rend les jeux incoherents et moins interessants. Voila ou est, pour moi, un probleme recurrent dans certains jeux qui sortent ces derniers temps. J’ai aussi cite un exemple, et j’ai continue a expliquer plus avant.<br /> Tout ceci est explique dans le message de base. Tu peux ne pas etre d’accord, mais pourquoi venir «&nbsp;repondre&nbsp;» a mon message sans prendre en compte son contenu? Je ne comprends pas…
fredmc
Se détendre c’est justement sortir de tout se que tu te farcis déjà dans ton quotidien … malgré toi
Pierre_C
Eh bien détendez-vous sur d’autres jeux. Je ne vois pas quel est le problème ?
Myraloes
Merci à vous pour cette remarque. Venant d’un contributeur de clubic c’est un compliment de valeur.
fredmc
Le problème est bien celui que je dénonce depuis le début c’est qu’il n’existe quasiment plus de jeu où on nous impose pas une vision politique ou sexuelle.<br /> Même un RPG c’est principalement des nanas quasiment à poil …<br /> Moi je veux bien mais l’interêt est nul on pourra dire ce qu’on veut …<br /> On peut avoir l’esprit ouvert mais ca ne signifie pas qu’on doit être d’accord. Les séries comme les jeux vidéos deviennent instrumentalisés politisés.<br /> Tout ca n’existait pas avant et les jeux vidéos n’étaient pour moi pas plus mauvais que ceux d’aujourd’hui et à la limite je me sentais plus libre qu’aujourd’hui. Si je suis pas d’accord je suis un vieux con et j’ai qu’à faire autre chose, alors qu’avant on pouvait faire et dire ce qu’on voulait.<br /> Y a qu’à regarder les humoristes : un mec comme coluche ou un chanteur comme gainsbourg ne pourrait pas de nos jours faire le dixième de ce qu’il a fait à l’époque
Pierre_C
Alors oui d’accord mais là vous pointez un autre problème. L’hypersexualisation des personnages féminins dans les jeux vidéo ne date pas d’hier malheureusement. Quant à TLOU 2, pour le coup, ses personnages sont tous sauf sexualisés (dans le sens «&nbsp;sexy qui doit plaire au joueur masculin&nbsp;»), je vous l’assure ! Encore une fois, ne confondez pas tout. Très franchement, TLOU 2 c’est avant toute chose une histoire de vengeance. Rien de plus. N’ayez pas d’a priori sur le jeu parce que l’on s’étale sur la sexualité de certains personnages. Ce sont des détails infimes. Ne vous privez pas de jouer (et de vous détendre) devant un tel jeu parce que vous avez peur que ce soit trop politisé. Vous passeriez à côté d’un sacré grand moment.
m_elvin24
Je pense qu’au dela de TLOU2 tu fais donc une overdose de jeux videos <br /> Fait du sport, ca diverti, exteriorise les emotions et ne parle pas de politique!
notolik
fredmc:<br /> Même un RPG c’est principalement des nanas quasiment à poil …<br /> Zut, je suis fan de RPG, mais aucun de ceux que je possède ne montre de femme à poils (ou fortement dénudées)…<br /> Il faut un addon pour rendre les armures transparentes c’est ça?<br />
glandeuranon
Savysan:<br /> Au moins j’ai argumenté c’est déjà plus que certains, hein, glandeuranon…<br /> J’argumente contre ton argumentaire en utilisant le b.a. ba du marketing sur le cycle de vie du produit et 30 secondes de wikipedia pour démonter ton sophisme de généralisation abusive. Puis le petit renversement pour dire que c’est moi qui n’aie aucun argument, c’est bien tu as appris toutes les ficelles du troll de 2014, c’est dommage que l’on soit en 2020.
notolik
Pierre_C:<br /> TLOU 2 c’est avant toute chose une histoire de vengeance<br /> C’est avant tout une histoire sur la spirale de la vengeance… Ce venin insidieux qui vous fait quitter un doux foyer paisible pour aller tuer quelqu’un avec une et une seule peur : que quelqu’un l’ai fait avant vous!!!<br /> Méchamment puissant !!!<br /> Le sexe et l’homosexualité est accessoire dans ce jeu. C’est juste un décors au même titre que les villes en ruines ou les villages en feu.
fredmc
Final fantasy c’est vrai que lightning et sa sœur sont toujours ultra vêtues … super neptunia idem … dans les tales of c’est pareil elles en ont jusqu’au cou et ça sans addon …
soixante
fredmc:<br /> Le problème est bien celui que je dénonce depuis le début c’est qu’il n’existe quasiment plus de jeu où on nous impose pas une vision politique ou sexuelle.<br /> Parce qu’avant, c’etait pas le cas ? Navy Moves, Ikari Warriors, Operation Wolf, Barbarian 2, Commandos, y’a pas de politique ou d’hyper sexualisation ?!? Ah bon.
Pierre_C
Parfaitement résumé, j’en frissonne encore !
fredmc
Bof c’était plutôt du stéréotype les américains contre les russes … on y voyait même pas une conotation politique en tant qu’américain
Bezenman78
" L’homme blanc hétéro » - dont je fais partie - … n’a jamais su faire son autocritique, et voir que l’intégralité de la société était organisée autour de lui, et pour son bien-être à lui uniquement" =&gt; bah, peut-être que les «&nbsp;hommes [et les femmes] blanc(he)s hétéro&nbsp;» sont parvenu(e)s à s’extraire de la fange originelle en travaillant, réfléchissant et faisant avancer le monde - pour le pire ou le meilleur - pour se créer un avenir, sans (trop) se plaindre de manière systématique ? Sauf erreur de ma part, toutes les grandes avancées technologiques, médicales, sociétales,… sont globalement de son fait (pas exclusivement, certes). Il est donc logique qu’il soit normalement représenté dans ce qu’il crée et ne doit aucunement en avoir honte.<br /> De plus, ailleurs dans ce monde, se pose-t-on la question de la sous-représentation de l’occidental dans les programmes TV, le cinéma ou les arts en général ? J’en doute. Idem en ce qui concerne la culpabilité nationale dans les faits d’esclavage ou autres ayant terni l’Histoire du pays ? Pas sûr. Et la liste n’est pas exhaustive…<br /> Bref, malgré ses défauts, l’occident se remet (trop ?) souvent en question, en se flagellant aujourd’hui sur des sujets du passé, sur lesquels il a lui-même légiféré - et s’est excusé - depuis longtemps. Peut-on en dire autant de ceux qui se plaignent d’être des victimes de tous les maux ?<br /> «&nbsp;…juste d’avoir conscience de vos privilèges&nbsp;» =&gt; de quels supposés privilèges parle-t-on ?<br /> Edit : euh… c’est quoi le sujet de l’article, au fait ?
notolik
Effectivement nos amis nippons aiment les guerrières très superficiellement vêtues…<br /> Mais Elder_Scrolls, Fallout, Pathfinder, Everquest ou même WoW (pour ne citer que les grosses franchises) sont plutôt très chaste.<br /> Après il y a même Horizon Dawn ou Uncharted ou les femmes (habillées!!!) sont carrément badass ET/MAIS sexy.
DUM
Dans la constitution américaine la liberté d’expression est protégée par le premier amendement maintenant si elle n’est pas respecté prend un avocat pour te défendre si tu considéré que tes droits ne sont pas respecté mais legalement elle est autorisé. Les droits de l’homme en France n’est pas forcément respecter non plus.
Bezenman78
Bah j’ai dû rater tout un pan de la création vidéo-ludique, alors . Bon, il est vrai que l’aspect sexué des jeux de stratégie-action auxquels je m’adonne…
soixante
C’est peut-être là qu’est le soucis, justement, non ?
fredmc
Si c’était si simple … tu t’attaques pas au gouvernement comme ça …
Pierre_C
Je pense que, dans la balance, l’empreinte de Sony fait que le jeu est sorti dans un état technique irréprochable. Sans prendre en compte le scénario (qui, pour le coup, sera interprété et touchera différemment les personnes selon leur sensibilité), TLOU 2 est un exemple graphique, et une véritable folie en termes d’animation, de sound design, de doublage et que sais-je encore. Pour moi, il cochait toutes les cases, d’où la note maximale.<br /> En cela, je n’ai aucun mal à me montrer aussi généreux avec des jeux plus «&nbsp;modestes&nbsp;». Nous avons peu coutume de tester la production indépendante sur Clubic, encore que cela arrive, mais j’ai pour ma part en exemple Control, de Remedy Interactive (pas vraiment des rookies, c’est sûr), qui a été édité par 505 Games en août dernier. Je lui ai mis 4,5/5. Pourquoi pas 5 ? Parce que j’estimais qu’il manquait une certaine finesse dans la technique, surtout des animations. Rien de fondamentalement gênant ; cela reste encore à ce jour l’un de mes plus grosses claques vidéoludiques (je vous le recommande chaudement). Mais suffisant pour, parfois, me laisser voir le vernis s’écailler.<br /> Mais, si vous voulez une vraie réponse honnête : je suis complètement pour la disparition des notes sur les tests de jeux vidéo. Plusieurs médias d’envergure ont laissé tomber la notation, trop technique, et optent désormais pour une approche critique, qui met davantage en valeur les nuances de l’appréciation du testeur. Synthétiser des tests de plusieurs centaines de mots avec des chiffres, c’est rarement idéal. Mais c’est un autre débat ^^
Bezenman78
Ça n’a rien de bien nouveau. Une notation - quel que soit le domaine d’application - aura toujours une part de subjectivité, sachant qu’elle dépendra de l’attente et du ressenti du testeur.<br /> Mais c’est aussi ça qui est intéressant, chacun fourbissant ses arguments pour ou contre, permettant d’enrichir l’impression générale sur le jeu. Le lecteur se fera alors son opinion, avant d’acquérir ou non le titre… tout en sachant que son désir d’achat - parfois irraisonné - pourra emporter le suffrage. A lui ensuite de se faire son avis et de le partager. En toute objectivité, bien sûr.
juju251
fredmc:<br /> Final fantasy c’est vrai que lightning et sa sœur sont toujours ultra vêtues … super neptunia idem … dans les tales of c’est pareil elles en ont jusqu’au cou et ça sans addon …<br /> A-t-il parlé de Final Fantasy ?<br /> fredmc:<br /> Bof c’était plutôt du stéréotype les américains contre les russes … on y voyait même pas une conotation politique en tant qu’américain<br /> LOL.<br /> Ouais, donc en gros, tu vois les choses comme elles t’arrangent en fait.<br /> Bezenman78:<br /> «&nbsp;…juste d’avoir conscience de vos privilèges&nbsp;» =&gt; de quels supposés privilèges parle-t-on ?<br /> Le privilège de pouvoir entrer en boite de nuit sans avoir de risque de te faire refouler sur ta couleur de peau, celui de pouvoir mettre une photo sur ton CV sans que cela ne puisse jouer contre toi, prendre le métro et frôler une personne sans que par «&nbsp;reflexe&nbsp;» cette dernière serre son sac contre elle, celui de pouvoir débarquer dans un lieu où tu ne connais personne sans que la deuxième question que l’on te pose soit «&nbsp;tu viens de quel pays ?&nbsp;», celui quand tu te prends la tête avec quelqu’un que l’on ne te sorte pas par réflexe une injure basée sur la couleur de peau …<br /> Etc. J’ai besoin de continuer véritablement ?<br /> Mais une fois encore, c’est le genre de chose qu’il faut vivre pour comprendre, visiblement, la remise en question, tu ne sais juste pas ce que cela signifie au vu de ta réaction.
Dahita
Halluciant de lire une liste de stereotypes aussi large qu’infondee.<br /> Nous n’avons jamais ete refoule de boite de nuit avec mon ami black, il ne s’en est jamais plaind non plus. Je n’ai aussi jamais vu une personne «&nbsp;serrer son sac&nbsp;» dans le metro plus pour X que pour Y, et quand bien meme c’etait vrai, tu appelles ca «&nbsp;un privilege&nbsp;»? Il faut rire la?<br /> Je vis a l’etranger et l’on me demande constamment d’ou je viens des que j’ouvre la bouche a cause de l’accent. Et alors?! Est-ce que je dois me mettre a pleurer parce qu’on ne le demande pas a quelqu’un qui n’a pas d’accent? C’est encore «&nbsp;un privilege&nbsp;» que je n’ai pas?<br /> Je le vis au quotidien et je ne m’en plainds pas une seconde. Quelle etroitesse d’esprit que de parler de privileges en ces termes…
juju251
Dahita:<br /> Halluciant de lire une liste de stereotypes aussi large qu’infondee.<br /> Ben voyons …<br /> Dahita:<br /> Nous n’avons jamais ete refoule de boite de nuit avec mon ami black<br /> Et pourtant, cela n’est pas un mythe hein.<br /> Mais bon, tu vas sans doute me sortir que les discriminations, pas n’existent pas, non ?<br /> Donc, si je comprends bien, parce que tu n’as jamais vu quelque chose, cela n’existe pas ?<br /> Dahita:<br /> Je le vis au quotidien et je ne m’en plainds pas une seconde.<br /> Est-ce que je te demande de te plaindre ?<br /> Dahita:<br /> Quelle etroitesse d’esprit que de parler de privileges en ces termes…<br /> C’est chouette aussi de venir me parler d’étroitesse d’esprit quand on voit tes déclarations un peu plus haut.
fox-idcom
+1 avec toi niko, tout simplement hallucinant de voir qu’en 2020 , y a des gens qui peuvent proférer des menaces de mort contre une équipe de dev car ils ne sont pas d’accord avec le boulot (titanesque) qui a été fait.<br /> tout simplement pitoyable et à gerber.<br /> Bref sur ce , je continue à m’éclater sur The Last Of us part 2 , et je suis bien content d’avoir des jeux de cette trempe (mon seul regret c’est qu’il ne soit pas sur PC )
BraveHeart
Toutes ces réactions enflammées, sur le forum ou vis à vis des créateurs, pour…un jeu…
fredmc
jusqu’à preuve du contraire final fantasy est un rpg et c’est moi qui est parlé de RPG …
juju251
Oui, je sais très bien.<br /> En fait, j’ai répondu cela parce que tu répondais au message de notolik. <br /> P.S. : On va arrêter tout de suite les attaques personnelles envers les modos ou les contributeurs, merci.
Bezenman78
«&nbsp;Mais une fois encore, c’est le genre de chose qu’il faut vivre pour comprendre, visiblement, la remise en question, tu ne sais juste pas ce que cela signifie au vu de ta réaction&nbsp;» =&gt; Dommage de te complaire dans de tels poncifs éhontés, mais il est vrai que mimer la doxa bien pensante est dans l’air du temps, alors…<br /> Pour ta gouverne, sache qu’être un mâle blanc normalement constitué ne te garantit pas à coup sûr d’entrer en boîte de nuit, de trouver du boulot en un claquement de doigt ou de ne pas te faire insulter.<br /> Enfin, au risque de froisser tes petites illusions, les blancs ne sont pas les seuls à compter, dans leurs rangs, des crétins racistes, homophobes, misogynes ou autre. Et je te dis ça par expérience, vivant depuis de trèèèès nombreuses années dans une ville à forte population (d’origine) étrangère.
RM59
C’est à se demander si certains joueurs savent encore faire la différence entre le jeu et la réalité. Des stressés de la vie, ils devraient peut être prendre un peu de magnésium, ça pourrait les aider.
natanoj
«&nbsp;avoir conscience de vos privilèges&nbsp;»???<br /> J’espère que vous n’êtes pas sérieux Pierre_C.<br /> De quoi on parle exactement? Il faut aller jusqu’au bout quand on avance des choses pareilles.
XInfernoX
ben, je t’invite a aller voir 1 vraie critique sur le jeu par le célèbre youtuber Shechounet
mrbikett
Au vu des faits pointés par l’article et de certains commentaires ici même, certaines personnes ont beaucoup trop de temps libre et pas assez de vrais problèmes dans leur vie pour les occuper.<br /> TLOU2 est à mes yeux un excellent jeu, la partie qui fait tant débat ne concerne que 1% du temps de jeu (et je vise volontairement large) et est totalement anecdotique. C’est fou de chercher les problèmes là ou il n’y en à pas.<br /> Concernant la question de l’anonymat sur internet, c’est un sujet épineux mais qui mérite d’être débattu avec de vrais arguments …
DUM
C’est un droit que tu as, même si ton adversaire et le gouvernement ou un lobby tu peux toujours te défendre. Il faut faire la démarche je sais c’est dur mais il faut le faire. Les USA n’est pas encore la Chine le viet nam ou la coréen
newseven
Moi je dirais a l’époque ( c’est plus une histoire qu’un époque ) d’Adam et Eve.<br /> Mais les chiffres de vente prouvent que la majorité des personnes n’ont pas de préjugé et que c’est juste une minorité de personne avec des vielles mentalités qui finiront par disparaître avec le fil du temps.<br />
Pierre_C
Allez donc lire le message de @juju251 publié juste au-dessus. Vous comprendez. Ou, même, allumez voir les informations. Vous verrez sans doute que plusieurs milliers de personnes manifestent tous les week-end pour plus de justice sociale ; notamment sous la bannière Black Lives Matter.
PirBip
Bezenman78:<br /> Pour ta gouverne, sache qu’être un mâle blanc normalement constitué ne te garantit pas à coup sûr d’entrer en boîte de nuit, de trouver du boulot en un claquement de doigt ou de ne pas te faire insulter.<br /> Bravo, tu as défini exactement ce qu’un privilège ne signifie pas !<br /> Je me sers de ce que tu dis comme support pour développer la suite mais cette réponse n’est pas personnelle.<br /> Être un mâle blanc hétéro cisgenre ne veut absolument pas dire que ta vie ne sera pas difficile, mais qu’elle le sera moins que les autres. Ça n’est pas un gage de réussite ou de succès que d’être né avec ces caractéristiques. Ce n’est pas ce que le «&nbsp;privilège&nbsp;» veut dire, et ça n’a jamais été ce que le privilège voulait dire.<br /> Le privilège n’est pas un interrupteur binaire qui garantit à une personne ayant cet interrupteur d’activé une certitude de réussite. Le privilège, c’est un curseur qui se balade entre deux propriétés qui elles sont bien définies (par exemple, «&nbsp;homme&nbsp;» et «&nbsp;femme&nbsp;», «&nbsp;cisgenre&nbsp;» et «&nbsp;transgenre&nbsp;», «&nbsp;blanc&nbsp;» et «&nbsp;noir&nbsp;», «&nbsp;hétéro&nbsp;» et «&nbsp;homo&nbsp;»), dont la position détermine les chances de réussite plus ou moins grande en fonction de sa tendance.<br /> Pour faire une analogie, supposons un curseur «&nbsp;pommophile&nbsp;» et «&nbsp;bananophile&nbsp;» pour des individus qui postulent pour travailler dans une entreprise qui fabrique des palettes à stocker les pommes. Si un pommophile et un bananophile se présente avec un CV identique, le pommophile aura plus de chances d’être embauché qu’un bananophile. Mais ça ne veut pas dire qu’au final, le bananophile ne sera pas engagé au détriment du pommophile. C’est une probabilité, pas une certitude.<br /> Le privilège n’est pas et ne sera jamais une immunité. Plus encore, s’il se vérifie globalement, il peut être mis à mal localement : un homme blanc face à une femme noire dans un contexte où la population est majoritairement noire localement peut avoir le désavantage : cooptation, népotisme, indigénisme, préjugés raciaux, et j’en oublie. Mais l’observation globale, c’est-à-dire hors de son propre point de vue, constate que les curseurs vont plus souvent en faveur de l’aspect mâle, blanc, hétéro, ou cisgenre, qu’en faveur de l’aspect femelle, noir, homo ou transgenre. C’est pour cette raison qu’il y a une cristallisation envers le «&nbsp;mâle blanc hétéro cisgenre&nbsp;», pas en raison de la réussite certaine d’un tel individu, mais en raison de la chance amoindrie de ceux qui ne rentrent pas dans ce(s) critère(s).<br /> Malheureusement, que ce soit du côté de ceux qui luttent pour la correction de ces inégalités, ou de ceux qui ne comprennent pas qu’on leur reproche un privilège, cette notion de curseurs est quelque chose qui, à mon avis, n’est pas assez explicité à ceux qui sont emmenés dans ces luttes, ou ceux qui apprennent avoir un privilège alors que jusqu’à présent, ils n’en avaient pas l’impression parce que leur situation ne semble pas plus avantageuse localement, dans leur cas précis. Et comme je le disais précédemment, tout le monde ou presque manque de recul sur des sujets aussi tendus et polémiques, et ça polarise le débat.<br /> Or tout n’est pas blanc ou noir. Le monde est un spectre avec un nombre de dimensions qu’on est incapable de se représenter sans les simuler. Cela demande de l’analyse. Mais tout le monde n’y est pas rodé, et tout le monde n’a pas le temps de se pencher dessus. Les priorités divergent selon les individus.<br /> Et non, ce n’est pas agréable de se faire cracher à la figure qu’on est un privilégié alors qu’on n’a rien demandé, et je comprends l’incrédulité d’abord et la réactance ensuite, d’autant plus exacerbée par les injonctions de prendre une position rapide sur un sujet qui demande des heures de renseignements ne serait-ce que pour comprendre de quoi il en retourne, renseignements qui sont quelquefois négligés par les mêmes qui entament les luttes.<br /> TL;DR : Le privilège n’est pas gage de réussite, mais donne un avantage à ceux qui le possèdent. Le privilège ne se vérifie pas à son cas particulier, mais à une tendance globale. Le privilège ne dit pas que ceux qui l’ont n’auront pas des difficultés, mais que ne pas le posséder accorde moins de chances à ceux qui ne l’ont pas.
fredmc
avec trump on en est pas si loin …
fredmc
De toute façon on arrivera à rien les gens et c’est la tendance actuelle ne se comprennent plus.<br /> Le dialogue est devenu difficile voire impossible.<br /> Beaucoup se sentent très fort derrière leur clavier alors que dans la réalité ils le sont beaucoup moins.<br /> L’internet a des avantages mais également beaucoup d’inconvénients surtout en terme de sociabilité. On va pas se mentir rien ne vaut une vraie conversation où il est possible de voir et de ressentir les émotions et les sensibilités de chacun.<br /> L’écriture derrière le clavier n’entraine bien souvent que haine et frustration en passant par incompréhension.
Pierre_C
Bezenman78
@ Pierre C. :<br /> Surtout, ne pas confondre les revendications - fondées - suite à ce qui s’est produit aux États-Unis, à celles, en France, émanant d’une famille de délinquants qui crie, sans preuve, au meurtre - la justice statuera - et au racisme systémique et systématique - deux des policiers étaient apparemment noirs. Les deux affaires n’ont strictement rien à voir.<br /> Se complaire dans la victimisation, en ne respectant pas les règles du pays dans lequel on vit, ne facilitera certainement pas l’acceptation des récriminations, par la majorité respectable. Et ce ne sont pas celles et ceux qui vocifèrent le plus qui ont forcément raison.<br /> En revanche, je ne prétends pas que certain(e)s des manifestants n’aient jamais été confronté(e)s - ou l’aient ressenti comme tel - à un racisme individuel (et non institutionnel).
Bezenman78
@ PirBip :<br /> Je suis partiellement d’accord avec toi. Ce privilège supposé serait évidemment lié à l’environnement dans lequel tu évolues, qui ferait que les accointances que tu aurais avec la majorité des individus te permettraient d’être mieux compris et accepté par eux.<br /> Reste que cette expression - privilège blanc - est totalement dévoyée de la signification que tu lui donnes ; pour preuve, les affirmations auxquelles je répondais justement.<br /> Aujourd’hui, ce privilège blanc est considéré comme une domination racialiste, qui renverrait à notre passé colonialiste et négrier. D’où, notamment, la délirante exigence de «&nbsp;déboulonner&nbsp;» des statues de personnalités historiques, dont le rapport à l’esclavage est à replacer dans le contexte de l’époque.<br /> Je le répète, tout pays peut se targuer d’un passé glorieux mais également admettre l’existence de périodes plus sombres. La France a déjà fait son mea culpa. Inutile de persévérer dans la voie de la flagellation expiatoire.
Doss
Dahita:<br /> Nous n’avons jamais ete refoule de boite de nuit avec mon ami black,<br /> Ha, le fameux amis black… Mais bon t’as bien de la chance et ce n’est pas pars-que tu ne la jamais vu ou vécu que ça n’existe pas.<br /> Mes stats personnelle d’il y a 20/25 ans c’est qu’avec mes potes blanc et asiatique j’entrais plus facilement en boite qu’avec mes potes black et magrebin.<br /> Mais bon j’aimerais qu’on autorise de nouveaux les statistiques ethniques en France car comme pour les statistiques de genre les français ne pourront plus nié le «&nbsp;privilège&nbsp;» blanc ou le désavantage d’être magrebin ou noir si la sémantique du mot privilège te pose problème.
TikTak
Pas tellement d’accord avec certains passages de l’article. Vous affirmez que dans TLOU 2 on y incarne Ellie, jeune lesbienne de 19 ans, qui ne plaît pas aux «&nbsp;vrais gamers&nbsp;» alors comment expliquez-vous l’excellent accueil des joueurs de TLOU Left behind qui est un épisode entièrement consacré à Ellie ? Le personnage le plus haïs de TLOU 2 n’est certainement pas Ellie mais plutôt celui dont vous taisez le nom.<br /> Il n’est pas évident d’expliquer pourquoi il est difficile d’avoir de l’empathie pour ce personnage qui bouleverse grandement le scénario au bout de 2/3h de jeu sans spoiler mais je comprend aisément pourquoi certains joueurs du premier opus sont déçus d’autant que Naughty Dogs a menti délibérément dans certaines bandes annonces pour soit disant protéger le scénario. C’est discutable dans la mesure ou ils auraient pu «&nbsp;mentir&nbsp;» par omission plutôt que d’inventer des scènes inexistantes dans le jeu final pour tromper les joueurs sur le déroulement du scénario. C’est fourbe…<br /> Il ne faut pas non plus oublier qu’une partie de la haine n’est pas tournée envers le jeu lui même mais vers le studio Naughty Dog et Sony pour avoir striké en masse et suspendu des comptes de réseaux sociaux de personnes ayant simplement évoqué les leaks sans dévoiler une seule image ni même spoiler le scénario. Dans leur délire de censure le compte twitter officiel de Playstation s’est même pris une infraction de copyright pour avoir diffusé une bande annonce du jeu. La gestion du leak a été une catastrophe…<br /> Les notes de la presse sont également remis en cause depuis qu’un journaliste Taïwanais a avoué avoir gonflé sa note pour ne pas être blacklisté de Sony. Il y a aussi cet appel d’un représentant Sony à un journaliste de Vice qui avait donné un avis négatif sur le jeu. Il y a bien une sorte de pression envers la presse alors comment considérer les notes très positives accordés aux jeux par la plupart des journalistes ?<br /> Enfin c’est dommage car il n’y a qu’une poignée de zozos qui déversent leur haine crasse et malheureusement ceux-ci sont mis en avant partout dans la presse et les réseaux sociaux. Je ne dis pas qu’il faut ignorer le problème mais il faudrait aussi donner un peu plus de considération et de crédits aux avis négatifs construits et légitimes au lieu de les aliéner.
notolik
Badlur’s gate aussi !!! Oubli inadmissible…
Bezenman78
Tout à fait d’accord pour que les statistiques ethniques ne soient plus le monopole de l’état. Cela permettra de les appliquer à TOUS les domaines, et pas seulement aux sujets qui plaisent à nos élus bien-pensants.
Dahita
Clair, etablissons des statistiques ethniques pour les crimes, les prisons, les abus en tout genre… Oh, wait!<br /> Aux USA tu ne peux plus remplir un formulaire sans avoir a cocher une case sur ta couleur de peau. C’est bien, ils passent leur temps a diviser tout le monde, au point qu’aujourd’hui c’est la course a la minorite en politique avec des scenarios tout droit tires de Twilight Zone (Elizabeth Warren en Pocahontas).<br /> Non, les stats ethniques ne sont pas une bonne idee, non. Et non, tu parles de «&nbsp;privileges&nbsp;», d’avantages, je ne vois pas ce que les boites de nuit viennent faire en avantage ici. Aujourd’hui, a Paris, chez Vinci, 50% du personel est issue de l’immigration, a vu de nez, experience personnelle. Pareil chez Bouygues, Orano et autres grands groupes, pour servir d’exemple. Venir parler de privileges sur de petits cas isoles d’histoires de boite de nuit, quand on voit en France les aides de l’etat pour tous, l’education gratuite, les soins pour tous, et le niveau d’integration general, c’est chercher a creer une tempete dans un verre d’eau. N’importe qui en France a des privileges oui.<br /> Si tu n’en es pas persuade, pars en Angola, au Nigeria, en Chine. La tu auras du racisme, oui, et aucuns privileges pour personne sauf les politiques et industriels locaux. Parler de problemes de privileges lies a la couleur de peau en France, c’est chercher a se trouver des excuses pour se victimiser encore et toujours plus. La vie n’est pas parfaite, deal with it and move on.
Doss
Dahita:<br /> Clair, etablissons des statistiques ethniques pour les crimes, les prisons, les abus en tout genre… Oh, wait!<br /> Si tu pondère sur le niveau sociale tu aura des surprises <br /> Et niveau abus entre les Balkany, Fillon et Cahuzac au eux seuls font exploser le score, il faut combien de p’ti délinquant de banlieux pour 1 Balkany ? par contre les delinquant de banlieux pour un abris bus detruit qui coute 2000€ à la colectivité c’est 6 mois, Balkany pour des centaine de millier d’euro à l’état c’est même pas 1 mois, le privilège blanc <br /> Dahita:<br /> Paris, chez Vinci, 50% du personel est issue de l’immigration, a vu de nez, experience<br /> Quel poste et quel salaire ? Mais ce genre de remarque permet de mieux situer mon interlocuteur, deja «&nbsp;mon ami black&nbsp;» me laissait peu de doute.<br /> Dahita:<br /> Si tu n’en es pas persuade, pars en Angola, au Nigeria, en Chine.<br /> Tu sais la discrimination je suis contre ou que ce soit dans le monde.<br /> Mais c’est pas parsqu’il y a pire qu’on ne doit pas avoir un regard critique sur ce qu’il ce passe en france. Surtout que le france est loin d’être un exemple mondiale sur ce sujet.
juju251
On va revenir au sujet, merci.
rsebas3620
Perso on me l a preter j y ai jouer j ai pas aimer le scenario la jouabilite…donc du coup pas tlus3 pour moi…le jeu part sur un scenar paralele twd avec les memes problemes qu on reproche a la serie…donc fin…mais de la a insulter et menacer les gens…meme si le prix des jeux est assez eleve rien ne justifie la violence
madforger
Cela représente surtout un grand raz le bol de la sur-representation des minorités et de vouloir nous vendre ces exceptions comme une normalité générale…
mika77
Comment peut on s’imaginer quand tuant le personnage principal du 1 er opus au tout début du jeu, pour ensuite nous faire jouer avec la meurtrière tout en essayent de nous la faire apprécier sa passerais???, y a rien de culoter, sans deconner,c est débile !!! 7 ans pour sa??? je suis pas déçu non, juste blazer par la médiocrité des scénariste qui ce la pète en plus et ce font plaindre, mais franchement à quel moment vous vous êtes dis tiens on fais tué le personnage principale des le début et on va faire une gentille meurtrière et sa va marcher???
Blackalf
Je pense que c’est un effet de mode, tout simplement…qu’est-ce qui me fait penser ça ? en vrac : le film sur le Joker (pas vu, perso, je n’y voyais aucun intérêt), des séries du genre The boys, la conclusion d’un test de Far Cry 5 dans laquelle le testeur considère que le jeu a un finish «&nbsp;succulent&nbsp;», la critique d’un film où «&nbsp;on évite heureusement le happy-end&nbsp;», des personnages principaux qui meurent de plus en plus souvent dans les films et les séries, etc, etc…<br /> Bref, le trash, le sordide, l’immoral, le désespoir, le lugubre, voilà ce qui attire les gens de nos jours, à croire que beaucoup d’entre eux évoluent vers ça puisque ça plaît et qu’ils en redemandent…et c’est malheureusement typique d’une société en pleine décadence, mais les gens préfèrent reporter toutes les responsabilités sur les gouvernements, les autorités en tous genres, les divers dirigeants et autres plutôt que s’interroger sur leur propre rôle dans ce déclin…c’est plus facile de dire «&nbsp;c’est l’autre qui…&nbsp;», qu’admettre qu’on a une vision du monde déformée et pervertie
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le smartphone à écran enroulable de LG arrivera début 2021
Tencent crée son propre studio de jeux vidéo, dirigé par un ancien de Rockstar Games
Chrome sur Android passe en 64 bits et « améliore » ses performances
Intel aurait dans les cartons un Core i9-10850K avec 10 coeurs et 20 threads
Les iPhone 6S tournent (bien) sous iOS 14, la preuve en vidéo
OneWeb : le gouvernement anglais et l'opérateur Bharti investissent 1 milliard pour la reprise.
Pas de jaloux, DiRT 5 tournera à 120 fps sur Xbox Series X et sur PS5
OnePlus Nord : mais pourquoi ce nom ?
5G : en France, Huawei ne fera pas l'objet d'un bannissement total, mais sera désavantagée
Deezer poursuit son internationalisation et accueille un investisseur mexicain
Haut de page