🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Harcèlement : Libération publie une enquête édifiante sur Ubisoft

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
26 novembre 2020 à 06h36
15
Ubisoft harcèlement © © Ubisoft
© Ubisoft

Nous vous en parlions il y a quelques jours : l’industrie du jeu vidéo est en train de vivre son « moment #MeToo ». Après des plaintes à répétition du côté d'Insomniac Games en Californie, Ubisoft a aussi été touchée par une vague d’accusation de harcèlement sexuel. Une situation à laquelle l’éditeur français a réagi en promettant des enquêtes poussées en interne. Toutefois, le quotidien Libération a été plus rapide, et met au jour un système managérial toxique.

Ubisoft : « Un jour, il me dit "c’est un appel au viol, ce rouge" ». Le titre de l'un des articles publiés hier en une du quotidien français donne le ton des découvertes des journalistes Erwan Cario et Marius Chapuis.

Un « mur de RH » qui défend les harceleurs

Depuis deux semaines, c’est une douzaine de cadres supérieurs du numéro trois mondial du jeu vidéo qui sont accusés de harcèlement voire d’agressions sexuelles de la part d’employées ou ex-employées.

Particulièrement visé : Tommy François, Vice-président de l’équipe éditoriale d’Ubisoft. Qualifié de « manipulateur toxique » et de « prédateur à la tête d’un service largement transformé en boys club », il aurait bénéficié d’une immunité offerte par son statut de bras droit de Serge Hascoët, le directeur créatif d’Ubisoft. Si, depuis la vague d’accusations dont il fait l’objet, Tommy François a été placé en « congés administratifs » par la firme, les innombrables témoignages recueillis par Libération dépeignent un personnage intouchable et au pouvoir immense, qu’aucune remarque ou geste déplacé n’est en mesure de faire vaciller.

Cette immunité lui est notamment assurée par ce qui est décrit comme un « mur de RH », chargé selon les témoignages de surtout s’assurer que les « talents » d’Ubisoft ne soient jamais inquiétés par quoi que ce soit. Derrière ce mur, ou plutôt au sommet de la tour qu’il protège : Serge Hascoët. Un homme qui fait la pluie et le beau temps chez Ubisoft, au point « qu’aucun projet ne peut naître, ni avancer, sans son aval ».

Intime d’Hascoët, avec lequel il partage notamment soirées et vacances, Tommy François, considéré par beaucoup d’employés comme une légende de l’industrie, ne craint pas grand-chose. Même lorsque ses mains sont baladeuses, ou qu’il se place derrière ses collaboratrices en leur chuchotant « tu la sens là ? ».

Les victimes de harcèlement forcées au silence

Impossible pour les témoins de Libération de faire part de la situation qu’elles vivent aux Ressources humaines, relate Cassandra, l’une d’entre-elles. « J’ai eu l’impression de passer des années à me battre, d’être face à des gens qui n’étaient pas du côté des salariés. Impossible de se tourner vers eux [les RH] sur les questions de harcèlement, ça aurait été comme parler au camp ennemi ».

À quoi bon se faire violence, regrouper tout son courage et risquer d’être blacklistée si pour seule réponse, les victimes obtiennent « ce sont des créatifs, c’est comme ça qu’ils fonctionnent », ou encore « c’est ta façon de présenter les faits ». Sans même parler des invitations à tout simplement demander une mutation ou à quitter l’entreprise pour préserver le statu quo.

C’est que « la loyauté est une valeur trop importante à Ubisoft », confirme Juliette, l’une des témoins de Libération. D’autant que les premiers tweets mettant en lumière le « système Ubisoft » ont été accueillis en interne comme « une inquisition de justiciers bien-pensants », et non pas comme une sonnette d’alarme invitant chacun à l’autocritique. Au lendemain des premières accusations, rapporte une source de Libération, « les échanges au plus haut niveau d’Ubisoft […] se seraient focalisés sur la meilleure façon de protéger les talents et de mieux les accompagner dans leur statut de stars plutôt que de repenser la culture d’entreprise et la manière d’accueillir la parole des victimes ». 

Le patron d’Ubisoft veut un « changement immédiat »

Au moment où le numéro de Libération arrivait en kiosques, Yves Guillemot, le P.-D.G. d’Ubisoft a pris la plume dans un long billet de blog présentant des mesures concrètes pour amorcer un changement immédiat au sein d’Ubisoft.

Regrettant aussi bien que ses employées aient été victimes de harcèlement, voire d’agressions, mais aussi que leur parole ne soit que trop rarement prise au sérieux, Yves Guillemot détaille une série d’actions qui seront menées dans les prochaines semaines et prochains mois pour faire d’Ubisoft une entreprise où tout le monde se sent en sécurité et en mesure de dénoncer des comportements abusifs sans avoir à craindre pour sa carrière.

Dans un premier temps, c’est le pôle éditorial de l’entreprise qui va être largement bouleversé. Le P.-D.G. explique vouloir remanier l’exécutif de cette division clé, et « transformer les process de ressources humaines » afin d’améliorer la responsabilité des managers sur le thème du harcèlement sexuel.

Yves Guillemot promet aussi l’instauration de sondages anonymes au sein de l’entreprise afin d’auditer le fonctionnement interne et de mettre le doigt sur ses mécanismes les moins reluisants. Des réunions favorisant la prise de parole des employées seront également tenues sur Teams, et modérées par des personnes extérieures à l’entreprise.

Enfin, le patron d’Ubisoft revient sur les différentes enquêtes qui ont été ouvertes suite aux allégations de harcèlement et d’agressions sexuelles au sein des studios. S’il ne dit rien du temps qu’elles prendront, Yves Guillemot promet que « toutes les actions appropriées seront prises » en fonction de leurs conclusions. En outre, une plateforme de signalement garantissant la confidentialité des utilisateurs a été mise en ligne et permettra aux victimes de remonter plus facilement leur situation.

Sources : Libération , Ubisoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
17
jereffuse
Bien sur l’hypocrite veux nous faire croire qu’il était au courant de rien, comme mon chef qui protège les voleurs de mon entrepôt parce qu’ils « travaillent bien » et rapporte de l’argent !!!
Popoulo
"une plateforme de signalement garantissant la confidentialité des utilisateurs a été mise en ligne " : doivent se log avec leur compte UPlay ?
jereffuse
lol
Cleindori
Le service RH non seulement incompétent mais inféodé aux malfaiteurs ? Ca alors ! C’est du jamais vu ça dis donc.
soixante
Impossible de se tourner vers eux [les RH] sur les questions de harcèlement, ça aurait été comme parler au camp ennemi<br /> Le job des RH, c’est de protéger l’entreprise, pas les employés… C’est, de base, «&nbsp;le camp ennemi&nbsp;».
Popoulo
Une femme qui a des probs dans une entreprise se tournera généralement vers une autre femme. Ça tombe bien car dans cette boite «&nbsp;progressiste&nbsp;», certaines sont des piliers avec +20 ans de présence. Mais personne ne savait.<br /> Si c’est fondé, car oui, faut toujours prendre des pincettes, ça veut dire quoi ? Que c’est un nid à porcs ? Désolé d’appeler un chat un chat mais toujours lire que personne n’était au courant fait toujours sourire. Et les femmes présentes ont elle aussi fermé les yeux pour garder leur derrière au chaud ? (au sens propre et figuré à y être). Pas un gars qui avait quelque chose entre les jambes pour expliquer à ces détraqués quoi-comment un soir dans le parking ? Monde d’eunuques…<br /> On nous annonce l’impensable. Mais en attendant, n’oubliez pas de squatter Twitch truc pour avoir votre accès à leur nouveau jeu, car au final, c’est cela le plus important non ? (ironie je précise au cas ou). Et telle la fenêtre d’Overton, tout le monde aura oublié d’ici peu. En attendant certainement des faits bien plus sordides pour lâcher un «&nbsp;OMG&nbsp;»… et s’en retourner platiner son AC…
toast
Bienvenu dans un monde de geeks principalement masculins qui s’imaginent que faire des blagues sexistes les rendent cool…
jaceneliot
Malheureusement le monde est entièrement constitué de ce genre de constructions. La morale, c’est uniquement à la télévision et pour les gens «&nbsp;qui ne sont rien&nbsp;». Dès que les hommes (ou femmes) ont du pouvoir, le statut d’intouchable qui va avec, la vraie nature se dévoile : abus, vol, extorsion, viol, harcèlement, acharnement, sadisme. En vérité, je pense qu’il existe beaucoup de gens mauvais, et que dès qu’ils ont du pouvoir, ils n’ont plus de raison de se retenir. Ce type de comportement doit être extrêmement répandu à mon avis.
cirdan
«&nbsp;Tommy François, considéré par beaucoup d’employés comme une légende de l’industrie&nbsp;»<br /> Un nom tout droit sorti d’un GTA, une légende de l’industrie, et il est seulement vice-président d’une équipe éditoriale. Avec toute la pub qu’il est en train de faire à Ubisoft, le personnage mérite d’urgence une promotion !
loupton
Si tout cela est vrai, et ça l’est probablement, je pense qu’il va falloir agir et faire tomber des têtes, rapidement, sinon ça risque de faire des vagues avec une baisse en bourse et des actionnaires enragés.
MrPatate
Savysan<br /> «&nbsp;Une vague de revelations sur des femmes qui avaient inventé leurs histoires&nbsp;»<br /> Mais bien sur ! l’argument a deux balles qui ne tient pas une seconde sur le plan statistique.<br /> Sur n temoignages il y aura toujours un pourcentage de faux et d’approximations quel que soit le type de temoignages d’ailleurs ce n’est pas propre à MeToo.<br /> Mais utiliser ces cas existants mais statistiquement faibles pour invalider un mouvement massif qui emerge de tous les secteurs d’activité ca a un nom:<br /> Le cherry picking<br /> Le meilleur ami du biais de confirmation.<br /> La rethorique des gens sans esprit critique ( le vrai pas la fausse dissidence en carton )<br /> Bref zero pointé<br /> Allez dormir et pensez a vous hydrater<br /> bisous
FrosT74
Tout a fait d’accord avec votre commentaire<br /> Par contre merci de ne pas traiter ces gens de porcs : c’est une insulte envers les cochons qui sont des animaux intelligents et gentils xD<br /> Et non je ne suis pas vegan
brichmanster
je pense qu il faut une peine de prison avec sursis, et un gros dédommagement pour les personnes qui ont subit un harcèlement quel qu il soit (c est la que ça fait mal a ces gens la)
SlashUzero
Tout le monde est utile ,personne n’est indispensable, allé au revoir les blaireaux qui ont la grosse tête à se prendre pour des stars , surtout quand on voit le delire creatif d’ubisoft ces dernieres années qui s’arrete au copier coller de ce que font les autres.Vous etes rien les gens ,ils on leur nom dans un generique 10 sec à la fin dans des jeux video que la plupart des gens ne finissent pas,mdr ,ras le bol des corporate stars qui ont la grosse tete et empechent tout le monde d’avancer.Apparemment toujours autant de probleme managerial chez ubisoft.Faudrait d’abord commencer par virer les rh qui ont commis ces fautes graves, manquement à leur travail.Faut sortir la charrette la.<br /> Guillemot c’est un mec bien mais on se demande parfois si il est pas juste la pour s’assoir sur ses millions et se pointer quand ça brille?Je serais actionnaire j’aurais mal au …
philumax
les RH, n’ont pas été nommés, par hasard. y a un peu de copinage, un peu de lèche-c.l, mais au final, c’est des gens qui ont choisi leur camp une bonne fois pour toutes.<br /> j’ai vu comment ça marche, maintenant. avant, je sais pas : j’étais trop jeune.<br /> seul le Patron, les mettra à la porte (avec ou sans parachute).<br /> mais, à mon avis, ça changera rien.
cyrano66
Je ne veux pas prendre leur défense mais Les RH ne sont pas là pour défendre les salariés, ni pour les exploiter.<br /> les RH sont des salariés comme les autres.<br /> Ils essayent de remplir leurs objectifs avec les moyens qu’ils ont.<br /> Des RH qui se font virer ça existe aussi.<br /> Dans les RH comme dans tous les services il y a des bons, des très bons et des pas bons.<br /> Je note surtout dans l’article un problème de culture de l’entreprise et une bon gros paquet de manquement Au code du travail<br /> A lire la réaction du PDG était-il vraiment au courant dans le détail ? Est-ce que les membres de son COMEX n’ont pas deconné la ?<br /> Je note aussi la toxicité d’un individu qui m’a tout l’air d’un bon gros pervers narcissique. En plus d’un paquet de cretins sans beaucoup de sens morale mais ça, ça n’a rien à voir avec Ubisoft. Ils ont trouvé le terreau dans lequel exprimer leur perversion en toute quiétude.<br /> Je me demande surtout ce que font les représentants du personnel. C’est clairement leur boulot de dénoncer auprès de l’inspection du travail si l’employeur ne réagit pas à leur expressions.<br /> Article 2313-2 du code du travail.<br /> Pas une ligne sur eux ni sur les syndicats.<br /> Malheureusement ça en dit long sur l’état du dialogue social en entreprise en France.<br /> Au point que tout le monde prend les syndicats pour des fainéants et des emmerdeurs. Alors qu’ils sont le premier rempart de ce genre de dérives.
Blackalf
cyrano66:<br /> Je ne veux pas prendre leur défense mais Les RH ne sont pas là pour défendre les salariés, ni pour les exploiter.<br /> Exactement…il se trouve que mon beau-fils travaille dans les RH d’un secrétariat social qui a de nombreux clients, il n’est effectivement qu’un employé salarié chargé de tâches diverses concernant cette clientèle et n’a pas pour rôle de gérer quoi que ce soit au niveau des autres employés
FrosT74
«&nbsp;En plus d’un paquet de cretins sans beaucoup de sens morale mais ça, ça n’a rien à voir avec Ubisoft&nbsp;»<br /> Indirectement si…<br /> Une organisation digne de ce nom se doit de traquer ce genre d’individu pour les empêcher d’avoir des postes clés justement…<br /> Il y a clairement un manqué, à la fois dans le recrutement, et à la fois dans le suivi opérationnel des équipes au quotidien
Blackalf
FrosT74:<br /> Une organisation digne de ce nom se doit de traquer ce genre d’individu pour les empêcher d’avoir des postes clés justement…<br /> Mais le problème est vieux comme le monde, et on le retrouve d’ailleurs dans les gouvernements : ceux qui pourraient changer les choses/les comportements/les règles sont justement ceux qui sont aux postes-clés…mais qui n’ont pas envie que ça change
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PS5 : les précommandes pourraient ouvrir le 13 juillet
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Un Ultrabook Asus 14
Fortnite accueille un certain
Razr : le prochain refresh de Motorola profitera de la 5G et de meilleurs modules photo
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
RED, Free, B&You ou Sosh : quel forfait pas cher et sans engagement choisir ?
Haut de page