Rétrogaming : Batocera annonce une ambitieuse v29 (en live à 20h)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
11 décembre 2020 à 19h00
12

Avec sa mouture estampillée v29, Batocera.linux déploie « l'une des versions les plus importantes depuis le début du projet ». En attendant l'heure fatidique, dès 21 h ce jour du 11 décembre, on vous résume les nouveautés et les importants changement mis en place dans cette nouvelle mouture.

Batocera.linux, c’est quoi ?

Les amateurs de rétrogaming ont forcément déjà entendu parler de Batocera ! Malgré tout, la multiplicité des systèmes dédiés au rétrogaming, avec des noms comme Lakka, RetroPie, EmuElec ou Recalbox , n’aide pas toujours à s’y retrouver.

Batocera.linux est justement un fork de ce dernier. Débuté en 2016, le projet a suivi son bonhomme de chemin et propose une expérience rétrogaming riche et complète. Pour faire court, il s’agit d’une distribution basée sur Linux qui permet d’émuler de nombreux jeux et plateformes sur PC, mais aussi sur un large panel de nano-ordinateurs tels que les Raspberry Pi , Odroid et autres boards Rockchip.

Batocera v29 : débarquement imminent

Batocera.linux débarquera donc avec une nouvelle version dès le vendredi 11 décembre, précisément à 21 h. L’équipe de Batocera annonce ainsi qu’il s’agit de l’une des plus importantes versions depuis le début du projet, fruit de longs mois de travail. Ils en profitent également pour laisser de côté la désignation itérative de la distribution, on passe donc de la v5.27.2 à la v29.

En juin dernier, nous vous informions de la prise en charge du Raspberry Pi 4 sur Batocera , ainsi que quelques améliorations notables parmi la liste des nouveautés. Quelques mois après, ce fut au tour des Odroid N2+, Khadas VIM3 et Allwinner H5 de devenir compatibles avec Batocera.

Cette fois-ci, Batocera allonge une nouvelle fois la liste des boards compatibles en prenant en charge les Odroid C2 et C4, le Khadas VIM2, ainsi que la console portable RG351P. Basée sur une board RockChip RK3326, cette dernière est une bonne alternative à l’Odroid Go Advance que nous testions récemment à l'aide de Batocera.

Émulation PS3, WiiU, support intégral de WineHQ : d’affriolantes nouveautés

Avec Batocera v29, l’émulation PS3 débarque sur le système par le biais de l’émulateur RPCS3. Attention toutefois, RPCS3 recommande une configuration déjà plus véloce, à savoir une carte graphique compatible Vulkan, 8 Go de RAM au minimum, ainsi qu’un processeur Ryzen ou Intel à partir de Haswell.

Batocera V29_2

L’émulateur CEMU est aussi à la liste des nouveautés. Celui-ci permet d’émuler la Wii U sur PC. Il prend en charge depuis peu l’API Vulkan, ce qui augure de bien meilleures performances via les cartes graphiques Nvidia et AMD.

CEMU


Enfin, Batocera intègre désormais un support complet pour WineHQ, un logiciel libre qui permet de faire fonctionner des logiciels conçus pour Windows sous d’autres environnements, comme Linux et Mac OS X, à l’instar de Proton, deux solutions dont nous vous parlions en détail dans notre dossier « Jouer sur Linux, c’est possible : on a essayé et on a adoré !  ».

Concrètement, WineHQ va vous permettre d’installer des jeux et émulateurs destinés à Windows sur Batocera.linux ! Une bonne nouvelle pour les nostalgiques.

En vrac : la liste des autres nouveautés de Batocera

Ci-dessus sont regroupées les nouveautés les plus importantes de cette version 29 de Batocera. L’équipe ne s’est cependant pas arrêtée là. Plusieurs changements ont été opérés dans l’interface, notamment avec l’ajout du mode « storyboard », qui permet d’avoir une interface animée, la possibilité de consulter des manuels de jeux et des vidéos depuis le dossier captures d’écran, de nombreuses nouvelles décorations, ou encore la possibilité de télécharger des thèmes directement depuis EmulationStation.

Bien évidemment, comme à chaque version, Batocera v29 embarque son lot de correctifs et de mises à jour pour les émulateurs, les cores, overlays et autres shaders, mais aussi pour le lecteur Kodi .

Voici les autres ajouts dont vous pourrez profiter avec Batocera v29 :

  • DuckStation, le célèbre émulateur pour PSOne fait son apparition. Avec lui, le fameux TIC-80 qui permet de « créer, jouer et partager de petits jeux ».
  • Concevoir son propre code sous Python, avec Pygame, idéal pour les débutants qui veulent s’initier en créant leur propre jeu.
  • HBMAME : une version non officielle de MAME avec laquelle il est possible d’ajouter des jeux maison et de nombreux hacks.
  • L’intégration d’une « watchmode » pour le netplay.
  • La prise en charge du clavier et de la souris pour de nombreux systèmes
  • L’accès à une boutique 100 % gratuite dans l’interface afin de télécharger du contenu additionnel, par exemple les fichiers permettant le support du boitier OGST pour l’Odroid XU4.
  • Une option « jeux similaires » afin de trouver facilement des jeux d’une même série ou d’un même genre.

Vous retrouvez l’intégralité du changelog une fois au lancement de la v29, sur le site officiel de Batocera .

Source : communiqué de presse

Modifié le 11/12/2020 à 21h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour le patron de Valve, le Steam Deck n'est pas concurrent de la Switch
Nintendo Switch OLED : précommandez la nouvelle console moins chère avec ce code promo
Hot Wheels Unleashed : un nouveau trailer et des bolides en veux-tu, en vroom vroom (voilà)
Le Steam Deck pourra réduire le nombre d'images par seconde pour améliorer son autonomie
Un second PC, du machine learning pour piloter sa souris… et tricher dans les FPS sans être pris
Chip’n Dale Rescue Rangers : leur tactique c’est l’attaque, sur NES
Vous rêvez de jouer à la console sur écran géant ? Certains cinémas vous permettent de louer leurs salles
Google fête le début des JO 2020 de Tokyo avec un jeu vidéo 16 bits
De nombreux sites internet et services (PSN, Steam, SFR...) sont actuellement inaccessibles
Steam Deck : la console portable est-elle une porte d'entrée au jeu sur PC ?
Haut de page