Batocera se met à jour et prend en charge le Raspberry Pi 4, entre autres nouveautés

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
03 juin 2020 à 15h34
5

Disponible depuis bientôt un an, le Raspberry Pi 4 est, petit à petit, pris en charge par toutes les distributions rétrogaming.

Seulement quelques semaines après la sortie du Raspberry Pi 4B+, la distribution rétrogaming Lakka profitait d'une mise à jour pour le prendre officiellement en charge. Il n'était toutefois alors question que d'une version bêta de Lakka.

Batocera, premier sur Pi 4B+

Batocera a suivi mi-avril et RetroPie leur a emboîté le pas quelques jours plus tard. Aujourd'hui, alors que le quatrième larron de la bande - Recalbox - n'est pas prêt pour le Raspberry pi 4B+, Batocera passe la vitesse supérieure en annonçant la sortie de sa version 5.26 qui prend bien sûr en charge le Pi 4B+ et, surtout, qui sort de sa phase de bêta.

Une version 5.26 qui ne se limite cependant pas à cette prise en charge majeure et permet également de jouer jusqu'à huit personnes simultanément. Enfin, elle fait passer un certain nombre d'émulateurs vers des versions supérieures comme AmiBerry, Citra, Dolphin, DOSBox, MAME ou encore ScummVM.

Source : Batocera

Modifié le 03/06/2020 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Arlo commercialise (enfin) Video Doorbell, sa sonnette connectée, sur le marché français
iOS 14 pourrait intégrer un traducteur de page directement dans Safari
Plus que six semaines avant les trois décollages vers la planète Mars !
Argo AI : la start-up spécialisée dans les véhicules autonomes massivement soutenue par Volkswagen
Apple tente de faire de la news en podcast avec la prochaine mise à jour d'iOS 13
Ubuntu ou Red Hat, les Lenovo P arrivent désormais sous Linux
AMD : Lisa Su est la P.-D.G. la mieux payée au monde
AMD prêt à passer directement au 5 nm pour ses futurs CPUs Zen 3 ? Pas si sûr...
Google retire du PlayStore une application permettant de supprimer les applications chinoises de son smartphone
Une plainte vise à faire condamner Google pour avoir collecté des données même en navigation privée
Haut de page