🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Nintendo Switch Online : un membre inactif perdra ses sauvegardes dans le cloud

Johan Gautreau
Expert objets connectés
20 septembre 2018 à 13h41
2
Nintendo Switch Online

Nintendo va bientôt lancer son service en ligne payant, le Nintendo Switch Online. S'il est moins cher que les concurrents, la liste des restrictions ne cesse de s'allonger. Parmi elles, l'impossibilité de récupérer vos sauvegardes en ligne si jamais vous stoppez votre souscription.

Dans le vaste univers des consoles de jeu, il est devenu commun de payer pour obtenir un accès aux services en ligne, dont le stockage des sauvegardes dans le cloud. Nintendo s'alignera dès le 18 septembre 2018 sur ses concurrents avec son propre service en ligne, le Nintendo Switch Online.

Un service abordable mais plutôt limité

Au premier abord, le Nintendo Switch Online a tout pour séduire, à commencer par son prix très abordable de 3.99€/mois, 7.99€/trimestre ou 19.99€/an. Pour cette somme, vous pourrez jouer en ligne avec vos amis, télécharger des jeux NES - certains avec la possibilité de jouer en ligne - ou encore bénéficier de promotions. Bien entendu, vous pourrez aussi sauvegarder vos parties dans le cloud, ce qui est toujours pratique en cas de panne de la console, les sauvegardes locales devenant alors inaccessibles.

Sauf que quelques failles se sont vite révélées ces derniers temps. Il s'avère que certains jeux parmi les plus célèbres de la console nippone ne seront pas compatibles avec la sauvegarde en ligne. Parmi eux, on peut citer Splatoon 2, Dead Cells ou FIFA 19. Nintendo indique que cette "incompatibilité" est nécessaire pour éviter la triche dans les classements en ligne.

Les sauvegardes cloud limitées aux membres payants

Toujours au rang des déconvenues, il sera impossible de conserver l'accès aux sauvegardes sur le cloud si vous coupez votre abonnement Nintendo Swtich Online. La pilule risque de mal passer auprès des fans, sachant que les concurrents permettent de récupérer les parties même une fois l'abonnement expiré...

Pour les amateurs de jeux old-school, on notera que les téléchargements NES effectués via le Nintendo Switch Online seront jouables hors ligne pour une période de 7 jours. Au-delà de cette période, il faudra montrer patte blanche avec un abonnement actif. Dans le cas contraire, les jeux et sauvegardes - stockés en local - ne fonctionneront plus.

Seule bonne nouvelle au tableau : Nintendo ne limite pas le nombre d'appareils où l'on peut connecter son compte. Vous pourrez ainsi retrouver tous les services que vous payez sur la console d'un ami en y ajoutant juste vos identifiants. Une maigre consolation face aux nombreuses restrictions du Nintendo Switch Online...

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
l0wl
? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ? ? incompatibilité ?
Super_Raccoon
Il s’agissait de guillemets qui, pour de sombres raisons, se sont transformés en “?”
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Facebook recherche un « directeur de la politique des droits de l'homme »
Corée du sud : une loi contre le harcèlement sexuel dans les jeux vidéos ?
Rassurez-vous, Fortnite conservera sa gratuité sur Nintendo Switch Online
En Europe, YouTube enregistre une croissance de 45% sur les TV
Des employés d’Amazon soudoyés pour gommer les commentaires négatifs
Bombardier : un train sur batterie pour remplacer le diesel
Nvidia : les GTX 1060 et 1050 ne seront pas remplacées avant 2019
Non, Sony Music ne détient pas les droits de l’œuvre de Bach
Google : le moteur prévu pour la Chine aidera bien les autorités
OnePlus TV : après les téléphones, OnePlus s’attaque aux TV connectées
Haut de page