Les géants de la tech s'unissent pour concurrencer Google Maps

Maxence Glineur
Publié le 27 juillet 2023 à 08h31
© CardMapr.nl / Unsplash
© CardMapr.nl / Unsplash

Les challengers ne sont pas inconnus au bataillon, puisqu'il s'agit d'une alliance entre Microsoft, Meta, Amazon et TomTom, qui vient de publier une base de données cartographiques assez complète et ouverte à tous les développeurs.

En matière de cartographie, Google et Apple dominent clairement le secteur avec des applications phares qu'ils alimentent depuis plusieurs années. Un duopole qui ne plaît visiblement pas à tout le monde.

Une base de données conséquente

La firme à la pomme doit redoubler d'efforts pour rattraper son principal concurrent, qui dispose d'une base de données absolument gigantesque. Dans une course presque gagnée d'avance, on aurait pu difficilement imaginer qu'un autre géant de la tech, si ce n'est Microsoft avec Bing Maps, se lance à corps perdu dans la création d'un service de cartographie à la hauteur. C’est pourtant le cas, mais il n’était pas question de faire cavalier seul.

Sous l'impulsion de la Fondation Linux, Microsoft, Meta, Amazon et le résilient TomTom ont uni leurs forces pour créer un produit capable de concurrencer Google Maps, Apple Maps et Waze. Baptisé Overture Maps Foundation, le groupe s'est constitué l'année dernière et vient de publier le premier fruit de son travail. Le résultat : une base de données contenant 59 millions de points d'intérêt, tels que des commerces et des monuments, ainsi que des informations sur les réseaux de transport et les frontières administratives. Une grande partie de ces données est basée sur les connaissances collectées par Meta et Microsoft au fil des ans.

© Isaac Mehegan / Unsplash
© Isaac Mehegan / Unsplash

Un travail de longue haleine

Pour le groupe, l'objectif n'est pas de créer une application accessible à tous, mais plutôt de fournir aux développeurs une base de données leur permettant de créer leurs propres produits cartographiques. Ceux-ci doivent actuellement payer le prix fort pour accéder à l'API de Google, tandis que celle d'Apple Maps, bien que disponible gratuitement pour les développeurs d'applications natives, reste payante pour les applications web. Overture, quant à lui, devrait rester open source et gratuit. Et bien qu'il se distingue d'OpenStreetMap, un projet collaboratif de cartographie en ligne qui a gagné en popularité au cours des dernières années, il se veut complémentaire de ce dernier.

Pour Marc Prioleau, directeur exécutif d'Overture, « cette publication est une étape importante dans l'établissement d'une base de données cartographiques ouverte, complète et de qualité commerciale pour notre monde en constante évolution ». Toutefois, le travail devra se poursuivre, car le projet doit être complété et inclure des données 3D sur les bâtiments. Prioleau ajoute cependant : « Toute personne travaillant dans le domaine de la cartographie sait que les données initiales ne sont qu'un premier pas ; le défi consiste à maintenir les données à jour dans un contexte de changements constants ». La course est lancée et elle promet d'être acharnée.

A découvrir
Marre d'être pisté ? Voici 5 alternatives à Google Maps

01 août 2023 à 14h37

Guide

Source : TechCrunch

Par Maxence Glineur

Geek hyper connecté et féru de podcasts, je suis toujours en train de lire ou écouter des points infos en tout genre. Entre histoire, tech, politique, musique, jeux-video et vulgarisation scientifique : toute l'actualité (ou presque) attise ma curiosité. Sinon, j'aime le rock et le lofi, les game-nights toujours trop longues, les bons films et les nanards.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
KoniRC

Apple Maps n’existe pas, c’est Apple Plans, merci de corriger

JeXxx

Ce n’est pas Apple Plans c’est Plans

Keoden

Ce n’est pas Plans ou Apple Plans mais les deux.
Qui dit mieux ?!!

LeCommentateur

L’erreur est acceptable : les deux existent et désignent le même produit.

L’un est son nom anglais, l’autre français.

TAURUS31

Ah les fans boys, qui sont blessés dans l’idolâtrie de leur dieu😅
Vous avez pas plus grave dans votre vie?

tfpsly

Hem… Maps - Apple

Apple Maps : nom anglais et international.
Apple Plans : nom FR seulement.

Caramel34

L’auteur a parfaitement raison de distinguer Google Maps et Apple Maps, sous Android l’application s’appelle « Maps », et même sous Chrome il me semble.

JeXxx

Je trollais :joy:

Palou

Des centaines de concurrents devraient bientôt faire leur apparition

et les 10 premiers commentaires ici ne sont le fait que de personnes vexées sur un mot
Vous avez vraiment un problème d’égo surdimensionné les pro Apple :roll_eyes:
et de plus vous êtes les premiers à venir raconter que ceux qui ont des Android viennent raconter n’importe quoi alors que vous en faites autant, pathétique …

max6

Des applications « concurrentes » il en existe déjà un wagon en open source.
J’utilise quotidiennement map.me qui a l’avantage de fonctionner sans connexion internet.
L’appli charger les cartes nécessaires à la création de l’itinéraire donc plus besoin de transfert de données permanent pratique dans certains cas ou la connexion cellulaire est au mieux défaillante (et il en reste).
Mais pourquoi les mettre en opposition ils seraient plutôt complémentaires, il m’est arrivé que map.me récemment soit plus précise que google map dans un coin perdu et j’utilise plutôt waze là ou il y a beaucoup de circulation autant que googlemap qui est plus à jours dans les zones urbanisées. Toutes ces appli ont leur utilité propre.