Salesforce n’achètera pas Twitter

17 octobre 2016 à 14h16
0
Il n'existe à présent plus aucun candidat connu au rachat de Twitter. Après le retrait de Disney et Google, c'est au tour de Salesforce d'indiquer qu'il n'est pas acquéreur.

Les acquéreurs de Twitter ne se bousculent plus. Selon des informations rapportées par la presse américaine, Salesforce n'est désormais plus sur la liste des prétendants à un rachat du service de micro-blogging. Le groupe californien était pourtant le dernier en lice en vue de mettre la main sur la société.

Marc Benioff, le pdg du groupe avait pourtant déjà averti qu'il évaluait régulièrement des possibilités de rachat d'acteurs plus ou moins importantes. Cela ne signifie pas non plus qu'une acquisition en bonne et due forme est à la clé. Toujours est-il qu'après le désistement de Salesforce, plus aucun nom ne circule pour racheter Twitter.

La plateforme ne dégage toujours aucun bénéfice et voit sa courbe d'adoption ralentir. Twitter n'a en effet enregistré que 9 millions d'utilisateurs supplémentaires par rapport à l'an dernier. Quant au montant de l'éventuel rachat, des analystes tablaient sur un prix oscillant entre 15 et 30 milliards de dollars. Un tarif visiblement bien trop élevé.

05415209-photo-marc-benioff-salesforce.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top