L'application Google Phone pourrait ajouter nativement l'enregistrement automatique de vos appels

16 janvier 2020 à 16h45
0
Google Pixel 4 XL test

Google pourrait mettre à jour son application Phone - celle que l'on utilise pour passer ses appels - afin d'y ajouter une option enregistrement, selon une découverte du site XDA Developers.

Celle-ci permettrait simplement d'appuyer sur un bouton pendant un appel téléphonique pour l'enregistrer, semble indiquer le démontage APK d'une mise à jour récente découverte par le site.

Trois lignes de code qui changent la donne

Les applications Google sont régulièrement mises à jour avec de nouvelles fonctionnalités... sauf Google Phone. L'application, qui permet de passer des appels sur les appareils Android One, les Pixels et certains smartphones Xiaomi, pourrait toutefois intégrer une option d'enregistrement très prochainement.

XDA affirme ainsi avoir découvert, dans une mise à jour (version 43.0.289191107) déployée sur le Pixel 4 mardi 14 janvier, trois lignes de code faisant référence à cette possibilité :

GooglePhone.JPG



Il était auparavant possible d'enregistrer les conversations jusqu'à la version 9.0 Pie d'Android.

Source : XDA Developers
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top