Google : le FBI exige le rapatriement de données personnelles

08 février 2017 à 19h08
0
Un juge américain a sommé Google de rapatrier les données d'un utilisateur que le géant technologique stocke ailleurs qu'aux États-Unis. Google compte faire appel.

Rapatrier, ce n'est pas divulguer, estime le juge

Le juge qui a ordonné à Google de ramener, sur ses serveurs américains, les mails d'un suspect, estime que sa requête ne saurait être considérée comme une saisie. Il s'agit tout simplement de rapatrier sur le sol américain des données auxquelles le FBI pourra par la suite accéder. Le juge estime que ce transfert ne déposséderait pas le suspect de ses données.

La nuance est infime, et la firme de Mountain View ne doute nullement de ce qu'une telle démarche impliquerait. Par ailleurs, en juillet 2016, après qu'une requête similaire a été adressée à Microsoft, la Cour d'appel a donné raison à l'éditeur de logiciels. À l'époque, la décision a été applaudie par des sociétés technologiques, des défenseurs de la vie privée, ainsi que la Chambre américaine de commerce et l'Union américaine pour les libertés civiles.

Mais le 24 janvier 2016, la même Cour d'appel a rendu un jugement opposé, estimant que le non rapatriement des données aux États-Unis menacerait le maintien de l'ordre et poserait un risque pour la sécurité nationale.

0258000004070748-photo-google-mountain-view.jpg


Le rapatriement des données est aussi un enjeu technologique

Par le passé, Google a déclaré qu'il découpait parfois les mails en morceaux afin d'améliorer les performances de son réseau. Ces morceaux peuvent potentiellement être stockés sur des serveurs dans des data centers différents, et Google ne serait pas en mesure d'énumérer les serveurs où il stocke les données de tel ou tel internaute. Même si le géant technologique ne communique jamais sur le nombre de ses serveurs, le consensus parmi les chercheurs établit leur nombre à 900 000.

Chaque année, Google reçoit 25 000 requêtes de la part des autorités américaines lui demandant de divulguer des données d'utilisateurs dans le cadre de procès en justice.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top