Facebook poursuivie par le gouvernement américain pour 9 milliards de dollars de taxes impayées

20 février 2020 à 14h11
8
Facebook

Selon l'Internal Revenue Service, le réseau social a volontairement sous-évalué le montant de sa propriété intellectuelle transférée à sa filiale en Irlande afin d'économiser des milliards de dollars d'impôts.

Facebook aurait-elle organisé son évasion fiscale pour payer moins de taxes ? C'est que pense l'Internal Revenue Service (IRS), le service du gouvernement américain chargé de collecter l'impôt des sociétés. L'organisme poursuit Facebook en justice et affirme que le réseau social doit pas moins de 9 milliards de taxes non perçues. Ce montant concerne une période comprise en 2010 et 2016.


Le réseau social aurait sous-facturé sa filiale irlandaise pour diminuer son revenu imposable

Pour ce faire, l'entreprise aurait utilisé sa filiale irlandaise. On le sait, la plupart des grands groupes américains s'établissent dans le pays en raison de sa législation fiscale très avantageuse pour les sociétés.

Facebook aurait durant plusieurs années volontairement sous-évalué le montant de sa propriété intellectuelle et de ses différentes marques, choses sur lesquelles la filiale paye une redevance à la maison-mère aux États-Unis. C'est grâce à ce stratagème que Facebook aurait réussi à diminuer son revenu global, et donc le montant des taxes dues au gouvernement américain.


Les GAFAM déjà épinglés en Europe au sujet de leurs pratiques fiscales

Pour sa défense, Facebook indique que l'accord passé avec sa filiale en 2010 a eu lieu alors que le réseau social ne dégageait aucun revenu provenant de la publicité mobile et que son activité mondiale débutait à peine.

Le procès a débuté ce mardi devant un tribunal de San Francisco et devrait durer entre trois et quatre semaines. Seront appelés à la barre différents dirigeants de Facebook dont le Directeur en charge de la réalité visuelle et de la réalité augmentée Andrew Bosworth.

Cette affaire rappelle le litige opposant Apple à l'Union européenne. Le constructeur avait été condamné à verser 15,4 milliards de dollars d'arriérés à l'Irlande. La Commission européenne estimait alors que le pays avait accordé des avantages fiscaux sans précédent à Apple pour l'encourager à rester sur ses terres. Apple a remboursé la somme à la fin de l'année 2018 mais a fait appel avec l'Irlande de cette décision.

Google avait de son côté dû payer 1 milliard d'euros après un accord passé avec le fisc français.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Popoulo
Chose que chaque pays constituant l’Europe devrait faire. Mais pour cela, faut avoir un truc entre les 2 membres inférieurs.
nicgrover
Ouais mais c’est bien connu, il y en a une qui est plus basse que l’autre et donc qui doit bien peser un peu plus lourd dans la balance…
Popoulo
mdr ^^
TotO
Quand c’est aux USA que l’argent est dû, pas de soucis contre les GAFA …
twist_54
Les lobbyistes font justement appel à des profesionnellEs pour s’occuper du « truc » en question…
carinae
surtout que petit détail … ce sont des sociétés américaines … et non europeenes.<br /> Macron peut en parler puisque quand il a voulu taxer les Gafam tout le monde lui est tombé dessus a commencer par Donald
SPH
…un déluge de fric…
bmustang
qui prive les services publics pour aider des millions d’américains dans le besoin.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Ariane 5 réussit son 2e lancement de l'année et place deux satellites en orbite
Twitter assume enfin les threads avec
Oppo Find X2 : la fiche technique dévoilée par erreur
Android 11 Developer Preview : quelles sont les nouveautés de cette première bêta ?
Le logiciel anti-fraude électorale de Microsoft testé une première fois dans le Wisconsin
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page