Facebook aurait fait pression sur certains partenaires pour leur vendre de la pub

Bastien Contreras Contributeur
07 novembre 2019 à 17h50
0
Facebook Ombre

Des documents récemment révélés dévoilent comment Facebook incitait des entreprises à consommer de la publicité sur le réseau social. La plateforme procédait en quelque sorte à un chantage à l'accès aux données des utilisateurs, privilégiant les partenaires qui lui achetaient le plus d'annonces sponsorisées.

Une nouvelle pratique anticoncurrentielle de Facebook ? Duncan Campbell, journaliste américain d'investigation indépendant, a mis la main sur de nombreux documents, qui dateraient de 2011 à 2015, et les a partagés à plusieurs médias aux États-Unis.

Les données personnelles comme moyen de pression

Au total, 7 000 pages ont été dévoilées, dont 4 000 présentant des communications internes et plus de 1 200 étant classées « hautement confidentielles ». Ces informations sont issues d'une procédure judiciaire intentée par l'éditeur de logiciels britannique Six4Three. Ce dernier, qui avait notamment développé une application permettant de... rechercher des photos de bikinis parmi vos contacts, accuse le réseau social d'avoir bloqué son accès aux données personnelles, entraînant ainsi une baisse significative de son activité.

C'est précisément sur ce sujet que se concentrent les récentes révélations. Les documents publiés permettent en effet de comprendre comment la plateforme se servait de l'accès aux données personnelles comme un moyen de pression auprès de ses partenaires. Par exemple, selon Duncan Campbell : « Facebook a donné à Amazon un accès privilégié aux données des usagers parce qu'il dépensait beaucoup d'argent en publicité sur le réseau. Mais des rivaux ont été écartés ». Dans le même ordre d'idées, une application de messagerie, susceptible de faire de l'ombre à l'entreprise de Mark Zuckerberg, a également subi une restriction de son accès aux informations des utilisateurs.

Facebook déjà dans le viseur de la FTC

Par ailleurs, certains développeurs auraient été encouragés par Facebook à développer des applications sur la plateforme. Puis, la société aurait fait pression sur eux, afin qu'ils y achètent de la publicité ou qu'ils lui fournissent les données personnelles de leurs utilisateurs (pour ensuite les revendre à des tiers ?).

Ce n'est pas la première fois que Facebook se retrouve sous le feu des critiques quant à de potentielles violations de lois sur la concurrence. Aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) a, par exemple, ouvert une enquête concernant les rachats d'Instagram et de WhatsApp. Et ce, après avoir déjà infligé une amende de 5 milliards de dollars au réseau social cet été, en raison d'un défaut de protection... des données personnelles.

Source : Le Monde
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top