Facebook utilise des vidéos d'entraînement de la police pour reconnaître les tueries de masse

Mathieu Grumiaux Contributeur
19 septembre 2019 à 17h37
0
Facebook

Les équipes du réseau social utilisent des images des entraînements à main armée de la police pour entraîner leurs algorithmes à reconnaître les diffusions en direct de tueries de masse.

Après l'attentat de Christchurch, Facebook a été sous le feu des critiques pour avoir laissé en ligne durant quelques minutes la vidéo diffusée en direct par le tireur. Des centaines de milliers d'abonnés ont pu avoir accès à ces terribles images avant que les modérateurs ne la retirent de la plateforme.

Un apprentissage automatique basé sur les entraînements des forces de police

Le réseau social veut éviter que ce genre de situation se reproduise et The Verge nous apprend qu'à partir du mois d'octobre, les ingénieurs de Facebook vont avoir accès aux images vidéo tournées par les forces de l'ordre du Metropolitan Police Service, opérant dans la banlieue de Londres, au Royaume-Uni.

Ces séquences seront filmées par des caméras portées par les policiers lors de leurs entraînements avec des armes à feu. Elles seront prises notamment lors d'exercices de formation pour empêcher des attentats terroristes ou des prises d'otage.


Ces images, fournies gratuitement par les forces de police, seront ensuite intégrées aux intelligences artificielles de Facebook pour entraîner les algorithmes à identifier ce type de scène, pour ainsi bloquer automatiquement et immédiatement les diffusions en direct de meurtres de masse.

Facebook prend de nombreuses mesures pour empêcher la diffusion d'images terroristes

« La vidéo de l'attaque de Christchurch n'a pas été réparée par nos systèmes de détection automatique car nous n'avions pas assez de contenu décrivant à la première personne des séquences d'événements violents pour former efficacement notre technologie d'apprentissage automatique », explique Facebook, qui va également intégrer ces nouveaux paramètres de reconnaissance d'image à Instagram.


Facebook serait également en discussions avec les forces de l'ordre américaines pour obtenir le même type de documents vidéo. En attendant que l'apprentissage automatique soit opérant, le réseau social a déjà mis en œuvre des mesures pour empêcher les personnes ayant violé les règles d'utilisation de se servir des outils de diffusion en ligne.

Source : The Verge
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top