Facebook n'aurait pas supprimé l'ensemble des groupes vendant de fausses critiques Amazon

Alexandre Boero Contributeur
07 août 2019 à 11h23
0
groupe-faux-avis.png
Texte provenant de l'un des groupes proposant de faux avis © Capture d'écran Sky News

Sur Facebook, des groupes spécialisés dans la vente de faux avis Amazon avaient été identifiés par une organisation de défense des consommateurs britanniques. Certains n'auraient pas encore été supprimés par le réseau social.

On peut trouver de tout sur Facebook. Si vous êtes vendeur Amazon et que vous souhaitez acheter des belles critiques ultra-positives pour vos produits, plusieurs dizaines de groupes en font un véritable commerce sur le réseau social. Malgré l'avertissement adressé par l'autorité de la concurrence britannique à la société de Mark Zuckerberg, Facebook n'aurait pas supprimé la plupart des groupes délictuels.

Des groupes très actifs dans la vente de faux commentaires

Au terme de son enquête en juin dernier, la Competition and Markets Authority (CMA), le pendant britannique de l'Autorité de la concurrence, avait demandé à Facebook et eBay de procéder à un examen urgent de leur site après avoir rassemblé « des preuves troublantes » d'un marché florissant de faux avis. L'autorité avait ainsi sommé les deux entreprises de supprimer les groupes faisant le commerce de fausses critiques et de les empêcher d'en créer de nouveaux.

Selon l'association de défense des consommateurs Which?, le site de e-commerce eBay serait rentré dans les clous, mais pas Facebook, dont les dirigeants avaient pourtant affirmé faire le nécessaire. Un mois plus tard, l'organisation note que certains groupes exercent toujours leur activité de façon inquiétante sur le réseau social. Sur ces groupes, les récompenses pour la publication d'un faux avis « 5 étoiles » avec images ou vidéo, peuvent aller jusqu'au remboursement du produit.



Malgré la suppression de certains groupes, le phénomène ne perd pas en intensité

L'association Which? a mené sa propre enquête, en parallèle, depuis l'avertissement de la CMA. Elle affirme ainsi, après avoir intégré une dizaine de groupes proposant la vente de fausses critiques, avoir détecté un minimum de 55 000 publications (donc sans doute autant d'avis) déposées sur une période de 30 jours. À long terme, on imagine la masse de commentaires biaisés...

Pire, les membres des rares groupes qui ont été fermés par Facebook ont migré sur d'autres. Which? indique ainsi qu'un groupe créé en avril 2017 a franchi le cap des 10 000 abonnés grâce au recrutement de 4 300 nouveaux membres rien qu'en juillet. Cela implique qu'en l'état, le commerce de faux avis ne ralentit pas vraiment, avec des milliers de messages postés chaque jour.

L'algorithme de Facebook proposerait également d'autres groupes similaires en suggestion, ce qui amplifie le phénomène. De son côté, le réseau social affirme « ne pas autoriser les gens à utiliser Facebook pour faciliter ou encourager les faux commentaires », et confirme avoir « supprimé neuf des dix groupes signalés », tout en assurant renforcer la prévention de ce type d'abus, grâce à son armée - pas toujours efficace - de 30 000 modérateurs.

Source : Which?
Modifié le 05/09/2019 à 20h55
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top