Facebook a donné accès à vos messages privés à Netflix et Spotify

Pierre Crochart Contributeur
19 décembre 2018 à 12h40
0
Facebook Messenger

Une enquête édifiante publiée par le New York Times révèle que Facebook a partagé, des années durant, des quantité astronomiques de données personnelles. Netflix et Spotify, pour ne citer qu'eux, avaient ainsi un accès total aux messages privés des utilisateurs.

Le quotidien américain a épluché quelque 200 pages de documents générés automatiquement par Facebook, résumant plus de 7 années de partenariats avec des entreprises tierces. « Les transactions, dont les plus anciennes remontent à 2010 » écrit le Times, « étaient toutes actives en 2017. Certaines étaient encore en vigueur cette année. »

Des accès en lecture et en écriture aux messages privés Facebook

Parmi les partenariats de « partage de données » noués par Facebook, ce sont sans doute ceux qui liaient le réseau social à Netflix, Spotify et la Banque Royale du Canada qui créera du remous. Pour cause : ces partenaires bénéficiaient d'un accès total aux messages privés des utilisateurs, aussi bien en lecture qu'en écriture. Cela signifie que ces entreprises pouvaient accéder à loisir à la messagerie privée des utilisateurs Facebook et, potentiellement, rédiger des messages à leur place.

À ces révélations, Netflix et Spotify se sont défendu d'avoir eu connaissance qu'une telle permission leur était accordée. « À aucune moment nous n'avons accédé aux messages privées Facebook de nos utilisateurs, ou demandé la permission de le faire », explique Netflix à The Verge.

Même son de cloche pour la Banque Royale du Canada, dont le New York Times rapporte qu'elle « conteste le fait que la banque bénéficiait d'un tel accès ».

Facebook, de son côté, en appelle à la responsabilité de chacun de ses partenaires d'alors. « Les partenaires de Facebook n'ignorent pas les paramètres de confidentialité de nos utilisateurs, et il est malhonnête de suggérer qu'ils passent outre », déclare Steve Satterfield, le directeur du respect de la vie privée des utilisateurs chez Facebook.

L'entreprise a par la suite publié un long billet explicatif sur son blog. Selon elle, aucun des partages de données avec des entreprises tierces ne vient rompre le pacte noué en 2012 avec la FTC. Pour mémoire, ce pacte avec la Federal Trade Commission stipulait que Facebook avait l'interdiction formelle de partager les données de ses utilisateurs sans recueillir leur autorisation explicite au préalable.

Apple, Amazon, Microsoft également concernés

L'enquête du Times divulgue également le nom d'autres entreprises ayant profité à plein des largesses de Facebook en matière de « partage de données ». Apple, par exemple, avait accès aux contacts et au calendrier de tous les utilisateurs, même s'ils avaient désactivé le partage de ces données. La firme de Cupertino s'est également défendue auprès du New York Times d'avoir quelconque connaissance d'un tel accès. Un partenariat qui, selon le quotidien, est toujours d'actualité entre les deux entreprises.

Pour Amazon, Facebook ouvrait grand les vannes des informations de contact (adresses email, numéros de téléphone, adresse) des utilisateurs. Microsoft, qui a affirmé au Times avoir supprimé les données depuis, bénéficiait d'un accès privilégié aux noms et informations de profil des amis d'amis des utilisateurs de Bing.

Une confiance à rebâtir

Ce nouveau scandale intervient cinq jours après que Facebook a concédé avoir autorisé l'accès à des applications tierces à toutes les photos et vidéo de plus de 6,8 millions d'utilisateurs, même celles qui n'étaient pas publiques.

Si le réseau social le plus populaire du monde est conscient que son année 2018 n'a pas été des plus reposantes, la réponse de Steve Satterfield ne semble pas à la hauteur de la gravité des révélations. « Nous savons que nous avons du travail à faire pour regagner la confiance des utilisateurs », déclare-t-il au New York Times.

Plus loin dans sa réponse, le monsieur protection des données personnelles de Facebook affirme que son entreprise fait son maximum pour réduire les partenariats d'intégration qui permettent aux entreprises tierces d'accéder aux données des utilisateurs.

« Réduire ».
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
FUELL annonce l'arrivée de ses vélos électriques en France pour début novembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top