L’Italie colle une amende de 10 millions à Facebook pour revente de données

Par
Le 10 décembre 2018
 0
facebook

Facebook, sanctionné par l'Autorité de la concurrence italienne, écope d'une amende de dix millions d'euros pour avoir utilisé les données de ses abonnés à des fins commerciales.

Le Père Noël a déposé une nouvelle amende au pied du sapin de Facebook. Vendredi 7 décembre, l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM), l'équivalent de l'Autorité française de la concurrence, a annoncé à Rome avoir prononcé une sanction d'un montant de 10 millions d'euros à l'encontre de Facebook. L'institution, qui a bouclé son enquête le 29 novembre ouverte en avril dernier, s'est appuyée sur le Code de la consommation italien pour attester de la culpabilité de Facebook.



Facebook a « induit en erreur » ses abonnés

Pour l'AGCM, Facebook a clairement « induit en erreur » les utilisateurs à s'inscrire sur le réseau social sans les informer « correctement et immédiatement, lors de la création du compte, que les données qu'ils fournissent seront utilisées à des fins commerciales. » Le gendarme italien déplore que Facebook appuie l'aspect libre du service sans être clair sur ses objectifs commerciaux.

L'AGCM reproche aussi à la société de Mark Zuckerberg d'avoir transmis et revendu, sans aucune autorisation formelle, les données personnelles des abonnés Facebook à des sites ou des applications tiers à des fins commerciales.

Facebook s'est défendu, vendredi, en affirmant que ses utilisateurs ont un contrôle total sur leurs données données. La firme américaine assure aussi vouloir travailler avec l'AGCM pour « clarifier les accusations. »
Modifié le 14/01/2019 à 14h16

Les dernières actualités Facebook

scroll top