Affaire Facebook-George Soros : tout était de la faute du chef de la communication

26 novembre 2018 à 14h47
0
Facebook

Elliot Schrage, responsable de la communication de Facebook, a endossé toute la responsabilité de l'affaire impliquant Facebook et l'entreprise de relations publiques Definers. La firme était accusée d'avoir orchestré une campagne de dénigrement contre George Soros, l'un de ses détracteurs.

Depuis la révélation de l'information par le New York Times, un nouveau scandale planait au-dessus de Facebook. La société était accusée d'avoir tenté de nuire à l'un de ses farouches opposants, George Soros, en payant une entreprise pour décrédibiliser le milliardaire.

Une enquête sur les motivations de Soros

Après plusieurs jours passés sans véritable explication, dans la mesure où personne à la direction de Facebook ne semblait au courant de cette histoire, la lumière est venue du chef de la communication. Elliot Schrage a ainsi pris la parole ce mercredi pour affirmer qu'il était responsable de la décision « d'embaucher Definers et des entreprises similaires ». Il implique aussi ses équipes, en affirmant que le système mis en place pour l'alerter des sujets sensibles « a failli ».

Par ailleurs, il détaille ce que l'entreprise cherchait véritablement à contrôler dans son contrat avec Definers. Dans un contexte de concurrence croissante, le géant Facebook a été la cible de nombreuses critiques, dont celles de George Soros, qualifiant le réseau social de « menace pour la société ». Schrage affirme alors avoir voulu déterminer si les déclarations de Soros « pouvaient avoir des motivations financières ».

De même, il était question de prouver que le mouvement citoyen « Freedom From Facebook » était en réalité financé par le milliardaire. En revanche, Schrage nie avoir demandé à Definers de publier de fausses informations sur George Soros.

Schrage, un simple fusible ?

Enfin, d'après le responsable de la communication, « Mark (Zuckerberg) et Sheryl (Sandberg) se reposaient sur lui » pour gérer ces missions. Des déclarations qui vont donc dans le sens de celles des deux dirigeants de Facebook, qui ont déclaré ne pas avoir entendu parler de la collaboration avec Definers.

Le mea-culpa d'Elliot Schrage semble arriver à point nommé pour la plateforme sociale. Toute la responsabilité incombant à son chef de la communication, l'entreprise pourra certainement se contenter de sanctions à son égard. Soit des sanctions contre un salarié qui avait annoncé, dès juin dernier, son intention de quitter la société... Un porteur de chapeau idéal.

Source : France 24
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Huawei va implanter une usine en France
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Aux États-Unis, l'éolien dépasse l'hydroélectrique pour la première fois
Tesla Roadrunner : un projet de batterie électrique qui augmente l'autonomie tout en faisant baisser les prix ?
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top