Facebook durcit les règles pour les développeurs d’applications

Alexandre PAULSON
29 mars 2018 à 10h32
0
Facebook continue de se débattre dans le scandale Cambridge Analytica. Pour tenter d'éteindre l'incendie et restaurer la confiance de ses usagers, le réseau social promet de simplifier les paramètres de contrôle de la protection des données, et lance une grande chasse aux applications jugées trop intrusives.

Le temps de faire le ménage et de passer tout le monde en revue, Facebook suspend temporairement l'intégration de nouvelles applications à sa plateforme.

La chasse est ouverte

Surtout gommer de l'esprit des usagers que Facebook joue contre eux. Pour les enrôler dans son camp, le réseau social les engage tous à rejoindre son programme de primes à la chasse aux applications tierces se rendant coupables de data misuse, mésusage ou usage abusif des données personnelles.

Depuis six ans, Facebook entretient un programme de chasse aux bugs, récompensé financièrement. Centré exclusivement sur les vulnérabilités de sécurité, le programme s'élargit à l'exploitation des données par les développeurs d'applications tierces, et s'ouvre désormais à tous les usagers. Le mouvement est habile, car il détourne le débat de l'usage que Facebook fait lui-même des données...

Facebook données personnelles


Un menu simplifié pour contrôler sa vie privée

Dans le détail, Facebook va supprimer un outil très prisé des annonceurs, les "catégories de partenaires". Il leur permet de cibler finement les usagers grâce aux informations collectées par des agrégateurs de données. Les applications épinglées pour exploiter des données permettant d'identifier les personnes seront bannies. Et à l'avenir, Facebook a l'intention de divulguer le nom de ces applications à tous les usagers, selon le procédé du name and shame.

Facebook prévoit aussi d'élaborer une nouvelle charte à l'attention des développeurs. En attendant, l'introduction de nouvelles applications est suspendue. Un audit exhaustif de l'écosystème existant de la plateforme va être mené dans les semaines à venir. Facebook promet enfin « un menu unique pour trouver et gérer l'ensemble de vos paramètres de confidentialité » et « des outils simples pour trouver, télécharger et supprimer vos données ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top