Le fisc italien rend visite à Facebook

07 décembre 2012 à 18h39
0
La police italienne a conduit plusieurs vérifications dans les locaux milanais de Facebook, en Italie. L'objectif des autorités serait de savoir si le réseau social a correctement déclaré ses revenus dans le pays.

00D2000005394005-photo-facebook-logo-mobile.jpg
Selon Reuters, la police italienne procède à des vérifications fiscales dans les bureaux de Facebook Italie. Le réseau social ne serait pas le seul ciblé par les autorités puisque Google serait également dans le collimateur du fisc du pays.

Facebook a tenu à répondre aux critiques en rappelant qu'il « paie des impôts en Italie dans le cadre de son activité dans le pays et se conforme strictement aux règles budgétaires de l'Italie. Facebook a pleinement coopéré avec la police fiscale au cours de l'enquête et entend continuer à le faire. »

En France, Facebook avait également fait l'objet d'une visite de la Direction nationale des enquêtes fiscales et des Douanes. Plusieurs documents avaient alors été recueillis afin de déterminer le chiffre d'affaires réel réalisé par le réseau social sur le territoire. L'objectif du fisc était alors de savoir si le réseau social a tenté d'échapper à l'impôt sur les sociétés et au versement de la TVA en ne déclarant qu'une partie des bénéfices réalisés sur le territoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
scroll top