Meta a construit un supercalculateur destiné à l'IA : il sera le plus rapide au monde

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 24 janvier 2022 à 18h00
© Meta
© Meta

Le géant américain Meta (maison-mère de Facebook) annonce, ce lundi, avoir construit un supercalculateur dédié à l'intelligence artificielle. Lorsqu'il sera définitivement terminé, il sera le plus puissant au monde.

Meta fait une avancée majeure en IA, en officialisant la construction d'un nouveau supercalculateur de recherche en intelligence artificielle, baptisé AI Research SuperCluster (RSC). Censé être achevé à la mi-2022, il devrait alors être le plus rapide du monde. Après la première phase de son avancement, il est d'ailleurs déjà considéré comme l'un des plus grands et plus rapides supercalculateurs du globe.

Répondre aux exigences posées par la prochaine génération de l'IA

Le RSC est présenté comme un supercalculateur d'intelligence artificielle qui, selon Meta, sera le plus grand de la planète d'ici cet été. Il devra répondre aux exigences de l'entreprise en matière de sécurité des systèmes de production et lui offrira la flexibilité, l'expérience de développement dont ses chercheurs ont aujourd'hui besoin.

Les exigences posées par la prochaine génération de l'IA ont suffi à convaincre Meta de se doter du RSC, que l'entreprise commence déjà à utiliser dans le cadre du traitement automatique du langage (TAL) et de la computer vision (vision par ordinateur), une application de l'apprentissage automatique qui consiste à analyser puis à interpréter un fichier vidéo ou une image, donnant à l'ordinateur une certaine capacité de voir.

À terme, ce supercalculateur aidera Meta à créer de nouveaux et de meilleurs modèles d'IA, capables d'assimiler des milliards et des milliards d'informations dans des centaines de langues différentes, d'analyser du texte, des images et des vidéos simultanément, de développer de nouveaux outils de réalité augmentée, de déployer un système de traduction vocale en temps réel à un grand groupe de personnes parlant des langues différentes, etc.

Avec son supercalculateur, Meta veut « le nec plus ultra en matière de calcul haute performance » et pense au metaverse

L'exploit est colossal du côté de Meta. L'entreprise, qui a réfléchi au début de l'année 2020 à la construction de cette nouvelle infrastructure en partant de zéro, a dû affronter la pandémie et la pénurie d'approvisionnement en puces, qui auraient pu occasionner un certain retard dans ses plans. C'est souvent sur une jambe que les ingénieurs du groupe ont pu faire avancer ce chantier d'importance.

© Meta
© Meta

Meta, qui dit vouloir « le nec plus ultra en matière de calcul haute performance », annonce d'ores et déjà la couleur en indiquant vouloir tripler, d'ici le mois de juillet, la capacité de ce nouveau data center, en grimpant jusqu'à 16 000 GPU (elle est actuellement de 6 080 GPU). Meta précise que le supercalculateur aura une bande passante de 16 To/s et une capacité à l'échelle de l'exaoctet, soit 1 000 pétaoctets ou plus d'un million de téraoctets, pour « répondre à la demande accrue ».

Ce n'est un secret pour personne, Meta – et son nouveau nom parle de lui-même – a fait du monde virtuel, le fameux metaverse, une de ses grandes priorités de la décennie. Le RSC, son supercalculateur, contribuera à « créer les bases des technologies qui propulseront le metaverse », indique l'équipe IA de Meta.

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
spip74

Skynet se frotte les mains

sched75

Pourquoi ne pas l’avoir appelé colossus tant qu’on y est. En tout cas j’espère que le pays où il sera hébergé intègrera une emp à l’infrastructure au cas où. C’est de la parano mais qui sait… mieux vaut prévenir… qui veut la paix… etc.

yookoo

jusqu’à présent les « IA » mises à disposition des particuliers m’ont beaucoup déçu : alexa qui ne reconnaît pas les hésitations « heu je veux heu enfin je voudrais » ou la voiture de tesla qui confond un horizon avec un camion blanc.

Fatima

Que cherchent t-ils tous a vouloir absolument une IA pour remplacer l’Homme

Pernel

Parce que ce genre d’espion … d’assistant pardon, n’a d’IA que le nom, ça fait vendre.

NumLOCK

On construit l’IA la plus puissante de la planète… pour afficher des pubs ciblées !
Bravo à l’humain :joy::joy:

gothax

Il deviendra nazIA après deux conversations …

galaxyexpress999

Est-ce que quelqu’un ici bas serait en mesure d’expliquer l’intérêt de ce metaverse ? Hors de toute velléité commerciale de bas étage…

mcbenny

Ce qui m’embête dans tout ça c’est le pourquoi ils se dotent d’un tel super-calculateur : pour mettre en place un univers virtuel où les gens pourront venir s’amuser, mais surtout qui pourra rapporter de l’argent à son créateur.
Donc toute cette puissance, plus que les universités, pour faire du pognon.
J’ai mal à mon rêve.

nathakzra35

Après on aura des sortes de capsules ou on mettra les gens qui sont dans la meta, ils pourront être auto alimentés en nutriments et un système permettra au client de déféquer en toute propreté, les constantes de santé analysées en temps réelles. Il n’y aura plus de casque VR, car ils auront le neuralink de Musk et seront directement connecté à la Metaverse. Une sorte de cryogénisation sauf que tu te reveilles pas 2 siècle plus tard.
Nan je déconne.