Tesla détient le cinquième supercalculateur le plus puissant au monde, destiné à former l'IA à la conduite

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
21 juin 2021 à 17h11
27
Serveur © © Ian Battaglia - Unsplash
© Ian Battaglia - Unsplash

L'entreprise d'Elon Musk s'est dotée d'un supercalculateur monstrueux. Destiné à motoriser un vaste réseau neuronal utilisé par l'Autopilot et qui servira à la conduite autonome voulue par le groupe, ce superordinateur s'annonce d'entrée de jeu comme le cinquième le plus puissant au monde.

Promis depuis des mois par Elon Musk, la conduite entièrement autonome tend peu à peu à se concrétiser chez Tesla. La marque s'en donne en tout cas les moyens avec un nouveau supercalculateur… d'ores et déjà classé dans le top 5 des ordinateurs les plus véloces au monde. Il n'en faudra pas moins pour accroitre significativement la puissance de calcul du constructeur automobile américain qui voit dans cet objectif un enjeu majeur pour le développement et la pérennisation de son activité.

Traiter les monceaux de données émanant de la flotte Tesla

Comme le rappelle Electrek, Tesla a besoin de puissance de calcul à l'intérieur de ses véhicules (au travers de puces embarquées pour gérer et le logiciel interne et les différentes opérations calculées en temps réel et localement), mais aussi à l'extérieur de ses voitures électriques. L'objectif : traiter les données nécessaires à l'entraînement de l'IA dédiée à la conduite autonome, envoyées en continu par la flotte de véhicules Tesla lancée sur les routes.

Le supercalculateur annoncé aujourd'hui par Andrej Karpathy (responsable de l'IA chez Tesla) a été développé en marge d'un autre projet plus ambitieux encore : « Dojo ». Cet autre superordinateur évoqué à de nombreuses reprises par Elon Musk est attendu en fin d'année 2021. Il devrait, si l'on en croit les dires du patron de la firme, être capable de proposer un exaFLOP de puissance de calcul brute, soit 10 puissance 18 opérations en virgule flottante par seconde ou 1 000 petaFLOPS.

Cette bête est un projet de longue date chez Tesla… et quand on découvre les spécifications impressionnantes du supercalculateur dévoilé aujourd'hui, on ne peut qu'être songeur face à ce qu'il proposera normalement d'ici quelques mois.

NVIDIA et ses GPUs A100 à la manœuvre

De fait, la machine présentée cette semaine par Andrej Karpathy est déjà monstrueuse. On y trouve notamment :

  • 720 nœuds composés chacun de huit cartes NVIDIA A100 80 Go (pour un total de 5 760 cartes montées en réseau)
  • une puissance de 1,8 EFLOPS (720 nœuds x 312 TFLOPS de calculs FP16 x 8 GPUs par nœud)
  • 10 pétaoctets (Po, soit 10 x 1024 To) de stockage NVME à 1,6 To/s
  • 640 Tbps de capacité de commutation totale
Supercalculateur Tesla © © Capture d'écran par Electrek

Dans l'immédiat, l'ingénieur de Tesla n'a pas souhaité donner plus de détails sur la fiche technique attendue pour le projet Dojo, mais il s'agira fatalement d'un supercalculateur encore plus féroce que celui qui nous a été présenté en cette fin juin.

Voici ce qu'il a par contre tenu à indiquer au sujet du supercalculateur actuel : « Pour nous, la vision par ordinateur est [l'essence même] de ce que nous faisons et c'est ce qui permet à l'Autopilot [d'exister]. Et pour que cela fonctionne vraiment bien, nous devons maîtriser les données de la flotte, former des réseaux neuronaux massifs et expérimenter beaucoup. Nous avons donc beaucoup investi dans le calcul ». Difficile de ne pas acquiescer.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
20
rexxie
Et lorsque que ce sera au point, aucun pilote humain n’arrivera à concurrencer l’IA.<br /> L’ Autopilot actuel réduit déjà le nombre d’accidents par presque 10 fois!
Krypton_80
En fait, il fait secrètement du minage de cryptomonnaie pour plus tard !
malak
Le problème c’est que ton «&nbsp;lorsque&nbsp;» ne définit pas dans quelle décennie cela se produira… mais bon, tu progresses, tu n’affirmes plus que c’est pour demain ^^.
blackdoor
Du coté des français, ils mettent toujours au point leur IA avec un cray Y-MP . Qui va gagner ?
PaowZ
j’aimerais bien voir la conso de ce genre de super-calculateur…
Francis7
Je n’ai pas trop confiance au tout informatisé. On peut faire un grave accident de voiture en un 1/4 de seconde d’inattention. Alors imaginez une simple panne d’électricité comme cela arrive souvent dans ma région ou un serveur DNS qui tombe quelque part dans le monde…Les pannes sur le réseau n’ont rien de rare.<br /> Tout ceci va encore trop vite. Il y a déjà eu des morts avec des gens qui s’endorment dans la voiture autonome. Je doute de la maturité de tout cela. Et pour l’instant, les humains sont les cobayes.
sandalfo
Je ne sais pas s’ils vont avoir un algo capable de conduite autonome niveau 4 ou 5 mais en tout cas ils montrent qu’ils se donnent les moyens d’y arriver. Il faut bien un ordi comme ça pour analyser les données produites par des milliers de véhicules tesla.
malak
C’est du marketing, de l’esbrouffe… pour continuer de faire croire que la conduite autonome va arriver alors qu’ils en sont à des décennies.
clockover
@Francis<br /> Cette puissance ne va pas être utilisée à travers un lien réseau elle est la pour l’amélioration et la mise au point du local de chaque Tesla.<br /> Sinon votre argumentation ne tient pas.<br /> Si l’IA fait déjà moins d’accident que les humains alors il ne s’agit alors déjà plus d’être un cobaye.
rexxie
Chaque voiture a son propre ordinateur de bord avec NPU redondant. Il n’est pas question de dépendre du réseau pour conduire.
bmustang
c’est expérimentale comme annoncé, tout est expérimentale de nos jours, même les vaccins contre le covid que des centaines de millions d’humains ont acceptés comme une nouvelle religion. Le monde de demain est en route, mais à quoi ressemblera t’il ?
Z_est
Ca serait tellement plus rentable qu’il ne va sûrement pas se priver
clockover
Pour certains les ondes électromagnétiques voir l’électricités sont expérimentales.<br /> Ils abattent des antennes TV, refusent des compteurs Linky par protestation de leur ignorance.<br /> Par contre boire de l’alcool, fumer ou prendre leur mazout de 2.5t ne leur pose pas de soucis car c’est leur «&nbsp;choix&nbsp;».<br /> Le monde de demain est en route, mais à quoi ressemblera t’il ?
phx1138
…A un monde où tout est logué : une Matrice.
lapin-tfc
tellement vrai hélas…
iksarfighter
Une vraie IA devra tenir l’alcool et savoir gueuler par la fenêtre.
Niverolle
Humain + IA &gt; Humain ne veut pas dire IA &gt; Humain. Si l’IA donne l’illusion d’être autonome sur une route aseptisée, ce n’est pas le cas sur une route vicinale pourrie (comme on en a des millions de km en France). Donc si l’on compare uniquement ce qui est comparable, il se trouve que les humains sont déjà très bon sur autoroute (moins de 20 accidents corporels par milliard de km parcouru en France), et le sont encore plus avec une simple assistance à la conduite (et tous les capteurs qui vont bien) ! Bref, à voir ce que cette nouvelle puissance de calcul va apporter mais en l’état la plus value sécuritaire de l’IA ne casse pas trois pattes à un canard.
rexxie
Comme 95% des cas de conduite c’est insuffisant, et 99% non plus, le projet Dojo a pour but de tasser la virgule encore plus à droite, genre 99,999…% des cas.<br /> Toutes vos belles routes et nos routes et bien d’autres encore plus pourries sont déjà cataloguées(+1 million de Teslas qui accumulent les enregistrements, +8 milliards de km). L’IA sait déjà faire la différence entre un sac plastique et un chien, connait la réaction de l’un et de l’autre, et peut déterminer son action en conséquence.<br /> En fait, presque toutes les routes de la planète où est passée une Tesla sont déjà présente dans la monstrueuse pile de données à traiter. L’IA de Tesla a rencontré des situations inhabituelles comme jamais 99% des conducteurs ne rencontrera de sa vie.<br /> Comme tu dis, on verra e que ça donne, et vue l’avance qu’ils ont déjà, je fais confiance à l’équipe de Musk et Karpathy comme étant la mieux placée pour venir à bout de cette colossale entreprise.
Krypton_80
rexxie:<br /> L’IA sait déjà faire la différence entre un sac plastique et un chien<br /> Ben nous voilà rassurés alors ! <br /> Et un chien protégé de la pluie par un sac plastique (j’en ai déjà vu), ça marche aussi ?<br /> rexxie:<br /> je fais confiance à l’équipe de Musk et Karpathy<br /> Tu aurais dit le contraire, je me serais sérieusement inquiété !
Urleur
la question est : peut on faire tourner C2077, a fond ?
Niverolle
Bah, j’attends de voir ça de mes propres yeux. Un des points faibles de l’IA actuelle est qu’elle accumule de l’expérience sans le moindre discernement (ça reste de l’apprentissage supervisé). Autant c’est acceptable dans le cas d’un système compliqué, autant c’est inconscient dans le cas d’un système complexe, car il n’existe pas de bonne expérience sans une bonne expertise (dit autrement l’IA ne sait pas identifier les fausses bonnes expériences, celles qui passent la plupart du temps mais qui cachent un danger potentiel). A l’époque des missions lunaires, John Young (le plus capé de tous les astronautes de la NASA) avait parfaitement identifié le piège, et son fameux «&nbsp;expertise over experience&nbsp;» est devenu un véritable mantra chez les professionnels du risque. Quoiqu’il en soit, si tu veux enseigner cette notion abstraite à une IA (qui en l’état n’a d’intelligente que le nom), je te souhaite bienvenu au club (comme tu le sais je suis ingénieur en traitement et analyse d’image)
Niverolle
MisterGTO:<br /> Tout comme il y a tous les jours des morts à cause de conducteurs qui ne font pas attention, qui s’endorment, qui sont alcoolisés, qui se prennent pour des pilotes de rally…<br /> Les conducteurs de Tesla n’étant pas en reste pour ce genre d’exploit, je ne vois pas vraiment où ce situe la révolution sécuritaire… Car avec les systèmes d’assistance à la conduite, je ne suis pas certain qu’un conducteur actif (sans Autopilot) soit plus dangereux qu’un conducteur passif (avec Autopilot), bien au contraire.
ARTUSA
@Niverolle Quelles sont les pistes sur lesquelles tu travailles pour rendre l’intelligence artificielle un peu plus intelligente ?
Niverolle
Je suis plus sur la partie XAI (Explainable AI). Les technologies actuelles nous fournissent des modèles prédictifs puissants, mais qui sont pas descriptifs, ni explicatifs. Si je prends comme illustration l’histoire de l’astronomie, le système de Ptolémée est un modèle prédictif, celui de Kepler un modèle à la fois prédictif et descriptif (les trajectoires elliptiques), et celui de Newton à la fois prédictif, descriptif et explicatif (la loi de la gravitation). L’ennui c’est que le système de Ptolémée fonctionnait parfaitement (du moins selon les critères de précisions de l’époque) tout en étant parfaitement loufoque (système géocentrique nécessitant des dizaines d’épicycles) ! Du coup comment avoir confiance dans ce genre de modèle ?<br /> Mais il y a plus grave, car si l’IA obtient des résultats meilleurs que ce qu’un expert peut obtenir avec des outils mathématiques classiques, on prend la mauvaise habitude de se reposer dessus sans même chercher à comprendre comment elle y arrive…
kroman
Tout ça pour une IA qui aura moins de jugeote qu’un élève d’auto-école
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page