Ce sont des processeurs AMD qui vont animer le supercalculateur le plus puissant d'Europe, LUMI

28 octobre 2020 à 17h25
3

Avec une puissance de pointe de 550 PetaFLOPS, LUMI devancera Fugaku, le supercalculateur le plus performant du moment.

L’Europe va se doter d’un nouveau supercalculateur, baptisé LUMI (Large Unified Modern Infrastructure), dans le cadre du partenariat EuroHPC JU (European High-Performance Computing Joint Undertaking). Avec une puissance de calcul atteignant jusqu’à 550 PetaFLOPS, celui-ci sera le plus puissant d’Europe. Basé sur l'architecture Cray EX, il s’armera de processeurs AMD EPYC Milan et de GPU Instinct de prochaine génération. Sa construction échoit à Hewlett Packard Enterprise.

Puissant et peu gourmand

Ce supercalculateur LUMI sera situé au CSC – IT Center Science à Kajaani, en Finlande. Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, mi-2021, il offrira une performance maximale (Rmax) de 375 PetaFLOPS et une performance de pointe (Rpeak) de 550 PetaFLOPS (0,55 ExaFLOPS, 550 000 TFLOPS). Il devancera ainsi l’actuel meilleur supercalculateur du TOP500 , Fugaku, qui plafonne à 415,5 PetaFLOPS et 513,8 PetaFLOPS respectivement. Il sera toutefois supplanté par d'autres supercalculateurs en cours d’élaboration aux États-Unis : Aurora , qui vise l’ExaFLOPS, Frontier (1,5 ExaFLOPS) et El Capitan avec ses 2 ExaFLOPS.

Cependant, LUMI devrait se distinguer par sa sobriété énergétique. En effet, il ne consommera que 8,5 MW. Son efficacité énergétique sera ainsi de 44,1 GFlops/watts ; une valeur deux fois supérieure à l’actuel MN-3, leader du classement Green500 avec 21,1 GFlops/watts. En outre, il sera directement alimenté par une centrale hydroélectrique capable de produire 200 MW ; par conséquent, il pourra aussi se targuer d’être neutre en carbone.

Environ 200 000 cœurs CPU

Comme représenté sur l’imagine ci-dessous, LUMI sera composé d’un assemblage de plusieurs parties, interconnectées grâce à la technologie Slingshot ; chacune étant destinée à une tâche spécifique. La surface totale de l’installation avoisinera les 150 mètres carrés, ce qui équivaut à peu près à celle d’un court de tennis, pour un poids de 150 000 kg.

La partition LUMI-G hébergera les GPU AMD Instinct, capables de délivrer une performance de pointe de 550 PetaFLOPS ; LUMI-C loge les processeurs AMD EPYC, avec environ 200 000 cœurs CPU ; LUMI-D est une partition interactive contenant 32 To de mémoire ; LUMI-F est une partition de stockage accélérée, entièrement en mémoire flash, de 7 Po, garante d’une bande passante de 2 To/s.

lumi2

Un outil pour les chercheurs de dix pays

Ce supercalculateur LUMI se destine aux chercheurs publics et privés de dix pays : Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Belgique, République tchèque, Estonie, Islande, Pologne, Suisse. Le budget total est de 144,5 millions d'euros.

Selon le communiqué d’AMD, « avec la nouvelle génération de processeurs AMD EPYC et de GPU AMD Instinct, LUMI proposera des performances inégalées en matière de capacités d’apprentissage profond pour combiner tout ce qui concerne la modélisation, la simulation et les charges de travail en intelligence artificielle visant à résoudre des travaux de recherche complexes ».

Sources : Lumi , EuroHPC , CSC , HPCWire

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Les robots font-ils l’amour ? Votre chronique SF explore le futur de l’humanité
Ok, la voiture volante existe et elle vient de faire son premier vol
Haut de page